Pistons

Blessure de Cade Cunningham : repos ou opération, entre les deux son tibia balance

Cade Cunningham 5 novembre 2021

Pas facile de faire ce genre de choix…

Source Image : NBA League Pass

Potentiellement victime d’une fracture de stress au tibia, Cade Cunningham n’a pas posé le pied sur un parquet depuis plus de deux semaines déjà. Et soyons réalistes, il ne faut pas espérer un retour du sophomore avant un long moment. Pour le premier choix de la Draft 2021 et ses Pistons, l’heure est à la réflexion : on opère tout de suite, ou on laisse le jeune Cade se reposer ? 

Ça doit faire salement la gueule chez les fans de basket du Michigan. Déjà pas gâtés par le bilan affreux de leurs Pistons (5 victoires – 15 défaites), ils voient désormais Cade Cunningham sur la touche alors qu’ils attendaient son éclosion sur le parquet de Detroit. Et le meneur doit maintenant décider de la meilleure voie de guérison à emprunter.

Deux options s’offrent à Cade si l’on en croit The Athletic :

  • 1) prendre du repos et laisser la blessure se réparer le plus naturellement possible. Combien de temps faudrait-il ? 4 à 6 semaines d’arrêt, puis réévaluation, et si tout est ok 4 à 6 semaines de remise en forme derrière.
  • 2) opter pour l’opération, solution plus radicale qui éloignerait la jeune star des terrains pour une durée plus longue, potentiellement tout le reste de la saison. Cependant une opération offre de meilleures garanties de guérison totale, en particulier à son âge, et traîner une blessure mal traitée sur le long terme s’avérerait particulièrement peu judicieux.

“S’il était mon patient, je lui présenterais les deux options et le laisserais choisir ce qu’il préfère. En prenant en compte le ratio risques/bénéfices d’une opération, je pense que la plupart des jeunes joueurs de NBA dans sa situation choisiraient l’opération.” Deepak Chona, médecin et fondateur de SportsMedAnalytics pour The Athletic

Si la décision finale revient bien entendu au premier concerné, il semblerait que les Pistons veuillent inciter Cunningham à opter pour l’intervention chirurgicale. Une nouvelle pas forcément surprenante sachant que la franchise de Detroit – à la dernière place de la Conférence Est actuellement – vise probablement plus le premier pick de la Draft 2023 que le trophée Larry O’Brien. Surtout quand on sait qu’un certain Victor Wembanyama, considéré par beaucoup comme le “meilleur prospect de l’histoire”, va bientôt débarquer en NBA. Donc si vous avez remarqué l’escadron de chars Leclerc stationnés devant la Little Caesars Arena, vous comprenez maintenant pourquoi.

Grosse clim à Detroit depuis deux semaines, qui enchaîne en plus avec la blessure de Killian Hayes. Sans Cade Cunningham pour un bon moment, il va maintenant falloir trouver une autre source de divertissement. On compte sur le rookie Jaden Ivey pour ça, mais il faudra penser à cacher le score aux enfants.

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top