Cavaliers

Les Cavaliers se payent une quatrième victoire de suite : grosse défense et Donovan Mitchell en feu, une recette qui a fait ses preuves

Donovan Mitchell 24 novembre 2022

Une journée de plus au boulot pour Spida…

Source Image : NBA League Pass

Trashtalk Curse vous dites ? Jamais entendu parler. Les Cavaliers recevaient des Blazers en difficulté sans Damian Lillard, Jerami Grant est porté disparu depuis la mi-temps, et Cleveland a donc déroulé son basket.

Les stats maison de ce joli choc entre les Cavs et les Portland Jeramiblazers c’est juste ici

Encore un gros match des Cavs, qui reprennent donc des couleurs avant Thanksgiving. Spida et ses copains voulaient déguster la dinde sereins, car après avoir encaissé une sale série de cinq défaites (tout lien avec une certaine vidéo ne saurait être que fortuit), Cleveland avait bien besoin de quelques victoires importantes pour se relancer. Aussitôt dit, aussitôt fait, et après une victoire en double overtime face aux Hornets suivie du passage à tabac du Heat et de la win face aux Pioupious d’Atlanta, ce sont les Blazers qui viennent de prendre la sauce dans l’Ohio.

Arrivés à Cleveland sans Damian Lillard, blessé au mollet, les Blazers ont néanmoins pu compter sur un énorme Jerami Grant en première mi-temps (21 points à la pause) accompagné d’un solide Jusuf Nurkic, mais les Cavs ont parfaitement géré la situation. Spida a une fois de plus été énorme avec 34 pions à 11/18 au tir dont 6/10 du parking, déjà sa dixième performance à plus de 30 unités cette saison, Jarrett Allen a bien répondu aux intérieurs de l’Oregon avec un record de saison à 24 points, accompagnés de 13 rebonds pour seulement 2 tirs manqués (on ne dira rien sur les 6 turnovers, du coup) sans oublier Darius Garland pour organiser tout ça et offrir des caviars à la pelle (12 assists) pendant qu’Anfernee Simons se terminait à la vodka.

Grosse défense aussi pour les gars de J.B Bickerstaff, seulement 96 points encaissé par ses Cavs, et une belle régularité pour maintenir Portland sous la barre des 30 points à chaque quart-temps, et pas sûr que Chauncey Billups puisse dire la même chose de ses Blazers : 55% au tir pour Cleveland, plus de 44% du parking, et un avantage au rebond en prime, pas de quoi être fiers… Finalement, le seul bémol côté Cavs aura été l’apport du banc, ou plutôt l’absence d’apport des remplaçants : 10 points et seulement 10 shoots tentés, heureusement que la first unit était là pour assurer en l’absence de Kevin Love et Caris LeVert et avec un Cedi Osman moins en vue que sur les derniers matchs.

Quatrième défaite de suite pour Portland qui dégringole à l’Ouest après un début de saison fantastique. En tête de l’Ouest il y a seulement une semaine, les Blazers occupent aujourd’hui la 9e place de leur Conférence, et avec l’horloger officiel de l’Oregon bloqué à l’infirmerie encore un moment, la série noire pourrait bien se poursuivre…

Définitivement pas la même dynamique des deux côtés, car avec ce quatrième succès, les Cavs laissent le TrashTalk Curse loin derrière eux pour reprendre leur ascension vers les sommets de l’est. Mais attention, la concurrence est rude et la glissade vite arrivée…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top