Nets

Royce O’Neale assassine les Blazers au bout du chrono : triple-double pour ce guerrier, Kevin Durant génial, Ben Simmons super utile

Kevin Durant

Quelle image.

Source image : NBA League Pass

Comme si aucune polémique n’avait jamais enfoncé la porte de leur vestiaire, cette nuit, les Nets (6-9) sont allés remporter un vrai match de basket-ball à Portland (10-4), leader absolu de la Conférence Ouest. Les officiers ? Ben Simmons en double-double, Kevin Durant génialissime, Yuta Watanabe en mode daggerman et Royce O’Neale pour tirer le rideau. C’est de ce groupe polyvalent dont la NBA a besoin pour élargir son offre de contenders au titre.

La jolie boxscore maison, c’est par ICI !

« Regardez notre cinq de départ. Edmond Sumner, Kevin Durant, Joe Harris, Nic Claxton et moi. Ce n’est pas un manque de respect, mais qu’attendez-vous de ce groupe ? Tu t’attends à ce qu’on gagne parce que je suis là-bas ». Il ne va pas falloir bien longtemps à Royce O’Neale pour remixer la déclaration de Kevin Durant. Peu probable qu’il le fasse, mais très plausible qu’il le pense. Auteur d’un triple-double parfait à 11 points, 11 rebonds et 11 assists, son premier en carrière, l’ancien soldat du Jazz a fait passer son 1/7 à 3-points au dernier des plans. Les Blazers sont vaincus, 109 à 107, en grande partie grâce à sa défense sur Jerami Grant. « Boarf, ça reste que Jerami Grant hein, une sorte de Pascal Siakam de Wish qui tape des spins et s’inventait une vie de franchise player à Detroit… ». Un avis tranché mais plus très valable – et qui ne l’a jamais vraiment été. Le poste 4 des Blazers surfe la vague All-Star depuis le début de saison, mais s’est cette fois vautré avec seulement 5 points à 2/12 au tir. L’effet Rolls-Royce.

Un arbre qui tombe fait plus de bruit qu’une forêt qui pousse. Sur ce quasi buzzer, les bras concernés par le succès se lèvent, les visages – même les plus inexpressifs – explosent, Kevin Durant respire enfin. Le « douzuple » All-Star a bossé en sous-marin pour rendre cette ponctuation possible. Avec 35 points à 59% au tir, il est cette nuit devenu le 19e joueur de l’histoire à atteindre les 26 000 points. Il dépassera logiquement Kevin Garnett dans quelques matchs, et pourrait terminer cette saison 2022-23 dans le Top 10 des meilleurs scoreurs All-Time. À « seulement » 34 ans, ça vous classe un bonhomme. Ce qu’il lui aura manqué pour rendre une copie individuelle parfaite ? Le cran de Yuta Watanabe, transformé en assassin dans le corner sur les dernières minutes de la partie, et dont la feuille de match affiche 20 points à 5/7 du parking. Le Japonais mérite toute les pensées positives exprimées à son égard depuis le début de cette régulière. Il snipe à plus de 55% à 3-points (1er de NBA) et n’a pas les yeux qui enflent pour autant. C’est-à-dire ? C’est-à-dire qu’on ne le voit pas sortir de son rôle au sein d’un effectif qui jusqu’à présent, manquait d’agresseurs de cercle à l’aile. Il ne va pas s’inventer une vie comme peuvent le faire des role players trop en confiance, qui oublient la seule et unique raison de leur recrutement : dégainer. C’est propre et ça n’abuse pas du bail.

Un petit mot sur Portland ?

Les Blazers ont complètement déjoué (39% au tir) mais ne sont quand même pas passés loin de l’emporter grâce notamment à un Shaedon Sharpe à 20 unités : une sous-performance un brin rassurante par rapport aux dernières saisons lors desquelles, en jouant de la sorte, Portland aurait mangé -25. Un tantinet meilleur cette année, Damian Lillard était cette nuit complètement à côté de ses pompes, en mode 2021-22, à 8/24 au tir dont 3/12 à 3-points. Pas super lucide dans les derniers instants de la partie, il est une montre qu’il va falloir remettre à l’heure.

Trop tôt pour tirer le rideau et filer pieuter, Ben Simmons ne saurait trouver le sommeil sans lire deux ou trois lignes à son égard. Il a été utile, au service du collectif comme il ne l’avait pas été depuis… depuis longtemps. Mais ça, vous le saurez dans un papier en cours d’écriture – et que l’on vous met en lien juste- une fois qu’il sera dispo.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top