Hawks

Les Hawks sont en mission : un calendrier de l’enfer jusqu’à Thanksgiving, l’heure du vrai test pour Atlanta ?

Trae Young Dejounte Murray Media Day 26 septembre 2022

Trae Young et Dejounte Murray vont devoir assurer en novembre.

Source image : @ Hawks TW

Vainqueurs de 6 de leurs 9 premiers matchs cette saison, les Hawks sont sur une dynamique positive et le torse peut être bombé pour les hommes de Nate McMillan. Cependant, l’heure du vrai test a peut-être sonné. Avec un programme dantesque prévu jusqu’à fin-novembre, les boys d’Atlanta vont devoir montrer qui sont-ils réellement. 

9 matchs, 6 victoires, 3 défaites… dont 2 face aux Bucks et Raptors.

Pour le moment, l’association Trae Young – Dejounte Murray régale en Géorgie, après des semaines d’interrogation et de spéculations. Pourront-ils partager le ballon tous les deux ? Est-ce que ça ira autant offensivement que défensivement ? Malgré l’absence de Bogdan Bogdanovic, Atlanta surfe sur une excellente dynamique et la paire de All-Stars s’y retrouve complètement.

28 points et 9 passes de moyenne pour Trae.

22 points et 8 passes de moyenne pour Dejounte.

Au-delà des chiffres, c’est dans la prise de relais que la différence se voit avec les saisons précédentes, les derniers matchs servant de parfaits témoins en ce sens. Au Madison Square Garden, alors que Trae était en difficulté et n’y voyait plus grand chose, c’est Dejounte qui a mis les Hawks sur son dos et aidé la franchise à l’emporter en terre new-yorkaise. Face aux Pistons, alors que Murray était en galère avec son shoot sur le premier match, c’est Young qui a rappelé à la Ligue qu’il fait partie des meilleurs scoreurs de sa génération. Quand c’est pas l’un c’est l’autre, quand c’est pas l’autre c’est l’un, et quand ce sont les deux en même temps avec un excellent Clint Capela : New Orleans dépose les armes ce samedi soir.

Justement, il va falloir que ce trio garde ses manches retroussées, car le plus dur est clairement à venir.

Avec 8 matchs ultra-compétitifs à venir, les Hawks vont véritablement devoir montrer à la NBA de quel bois sont-ils faits.

Deux fois les Bucks, deux fois les Sixers, une fois les Cavs et les Raptors, avec Boston et Utah dans le lot ?

Autant vous dire que la dinde de Thanksgiving sera bien méritée pour John Collins et ses potes.

Actuellement solides des deux côtés du terrain (11ème meilleure attaque, 16ème meilleure défense), les Hawks vont directement affronter des équipes du haut de la Conférence Est, un groupe dans lequel Atlanta souhaite se retrouver. Le recrutement de Dejounte Murray est allé dans ce sens, discuter avec l’élite de l’Est. Et pour le moment ? Well, sur les 6 victoires d’Atlanta, on peut véritablement en compter une seule face à un adversaire de haut de tableau : celle de ce samedi soir, face aux Pelicans. Ajoutez les Knicks si vous voulez, cela n’empêchera pas de penser qu’en tapant Orlando, Houston et deux fois Detroit, t’as pas vraiment transpiré comme d’autres l’ont fait.

C’est pour cela que le test de ces deux prochaines semaines sera déterminant. Face aux Sixers ? Avec un James Harden absent, il y a une opportunité à saisir. Le Jazz ? Impossible de laisser passer le pire adversaire de cette terrifiante série de matchs. Toronto et Cleveland étaient, il y a quelques semaines, positionnés dans un groupe de discussion partagé par beaucoup de monde. Il y avait l’élite de l’élite, c’est-à-dire Boston, Milwaukee et Philadelphie tout en haut, et il y avait un groupe non-défini en-dessous. Une ratatouille de l’Est avec du Raptors, du Cavs, du Heat, du Nets, du Bulls et du Hawks.

Aujourd’hui ? Donovan Mitchell et sa troupe ont rejoint l’élite, Pascal Siakam a l’air déterminé à en faire de même avec ses dinosaures, mais quid d’Atlanta ?

Tabasser les petites équipes, c’est bien, mais montrer un beau visage face aux grands de la Ligue, c’est plus important. Fiers de leur recrutement et motivés sur ce début de saison, les Hawks veulent montrer qu’ils ont ce qu’il faut pour retrouver le top de l’Est : ça tombe bien, on fera le bilan autour de la dinde, tous ensemble.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top