Pistons

Kemba Walker officiellement coupé par les Pistons : une bonne chose de faite, on signe où pour un retour à Charlotte ?

Kemba Walker - pari

Frappe dans tes mains si tu veux rentrer au bercail.

Source image : NBA League Pass

Kemba Walker et les Pistons, c’est terminé, et ça n’a surtout jamais commencé. Balancé à Motor City au soir de la Draft, le meneur n’a jamais eu l’intention d’écrire une histoire commune avec Detroit, et la franchise du Michigan non plus. Le couperet est tombé et Kemba va faire ses valises. Partir oui, mais pour aller où ?

À l’image de la manufacturing Belt de Detroit, la carrière de Kemba Walker est en train de rouiller. Pourtant, il y a un an tout pile, le meneur était de retour dans la ville où il a vu le jour pour porter les espoirs des Knicks. Forcément, en lisant ça, on se dit qu’il n’y a aucune chance que ça se passe bien et l’expérience new-yorkaise de l’enfant du Bronx fut un calvaire. Avec une équipe qui « marchait » mieux sans lui, Cardiac Kemba s’est retrouvé au placard entre les balais et les serpillières. Une situation peu enviable pour un type quatre fois All-Star qui tournait à 25 pions de moyenne il n’y a pas si longtemps que ça. Au final, le neuvième choix de la Draft 2011 n’aura porté le maillot de New York qu’à 37 reprises pour 11,6 points, 3 rebonds et 3,5 assists en 25 minutes de jeu, soit la pire saison de sa carrière. Bref, le retour du natif de NY fut un échec et d’une décision commune, le joueur et les Knicks ont arrêté le massacre dès février avant de la larguer dans le Michigan au soir de la Draft. Le meneur de 32 ans n’a jamais dû mettre les pieds à l’entraînement des Pistons et aujourd’hui la franchise vient de lui envoyer son bon de sortie. Mesdames et messieurs, si vous cherchez un meneur, sachez que Kemba Walker est libre de tout contrat.

Un joueur de 32 piges avec les genoux qui sifflent et qui n’a plus foutu les pieds sur un parquet depuis le 16 février dernier, vu comme ça forcément ça fait pas rêver. Mais il faut rendre à César Kemba ce qui appartient à Kemba. On parle tout de même d’un type qui a porté les Hornets durant plusieurs années – d’où ses problèmes aux genoux ? – et qui est le meilleur marqueur de l’histoire de la franchise de Charlotte. En forme, l’ancien Bobcat peut être un redoutable joueur de basket. Entre deux allers-retours au placard de la Grosse Pomme, Cardiac Kemba a d’ailleurs claqué quelques perfs dont un match à 44 points, 9 rebonds et 8 offrandes. Vous l’aurez compris, le dragster en a encore un peu dans le réservoir contrairement à bon nombre de véhicules en ce moment. À quelques heures du grand départ se pose donc la question de son avenir. L’option du contender peut être crédible, mais les rosters sont déjà en place et il faudra alors patienter jusqu’aux premiers remaniements. Pas la peine de faire illusion plus longtemps, tout le monde pense à Charlotte. Avec un LaMelo Ball qui manquera le début de saison et sans manquer de respect à Théo Maledon, les Hornets sont à poil à la mène. Kemba Walker pourrait revenir au bercail pour renaître de ses cendres et apporter toute son expérience à la ruche. L’histoire a tout pour être belle et au final tout le monde y trouverait son compte. Interrogé sur le sujet durant la pré-saison, le principal intéressé verrait d’un bon œil un retour comme le rapporte le Charlotte Observer :

« En ce moment je me sens bien. Je ne me suis pas senti aussi bien depuis longtemps. J’attends juste ma chance […] Ce serait spécial (de revenir à Charlotte). En ce qui concerne la fin de ma carrière, il me reste encore quelques années à mon avis. Mais nous verrons. J’attends. Personne ne m’a contacté, alors nous attendons. »

C’est quoi la phrase déjà ? Appel du pied ? Oui, c’est bien ça, le bougre se verrait bien retourner là où il a brillé. Il peut encore rendre des services et les Hornets pourraient avoir besoin d’un chauffeur expérimenté au volant du tank… à moins que Rob Pelinka n’ait besoin d’un 18e meneur, non on rigole, mais imaginez quand même.

Kemba Walker est libre de signer un contrat avec n’importe quelle équipe NBA. Reste à voir qui voudra prendre le pari de relancer l’ancien meneur All-Star. Après deux saisons galères, Cardiac Kemba voudra sûrement retrouver son niveau et qui mieux que les Hornets pour lui redonner le sourire ? 

Source texte : Keith Smith, Charlotte Observer

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top