Nuggets

Jamal Murray et Michael Porter Jr. de retour aux côtés de Nikola Jokic : ça donne quoi une saison avec le Big Three des Nuggets au complet ?

Big Three Denver Nuggets

C’est l’histoire d’un Serbe, d’un Canadien, et d’un Américain dans une équipe de basket.

source image : montage YouTube

Pour la première fois depuis 2019, Nikola Jokic, Jamal Murray et Michael Porter Jr vont peut-être jouer une saison ensemble et en bonne santé. Cet exercice pourrait donc être le premier officiel du Big Three, né seulement depuis 2020-21 et l’explosion de MPJ. L’occasion pour nous de voir (enfin) cette équipe de Denver sans joueur majeur sur la touche, mais aussi de voir si Murray peut revenir à son meilleur niveau et si Porter Jr. peut devenir le joueur qu’on attend tous.

La poisse a frappé les Nuggets ces dernières années et a drastiquement freiné leur processus de développement d’équipe se construisant pour le titre. Visez plutôt. En 2018-19, Michael Porter Jr. rate l’intégralité de sa saison rookie pour une blessure au dos. Le gamin est alors attendu comme une future superstar en NBA malgré une santé fragile et cette blessure met une grand clim sur le paysage basket du Colorado. En 2019-20, c’est la ligue entière qui est frappée par un virus qui ne mérite même pas qu’on dise son nom, alors que les trois lascars réalisent un début d’exercice ensemble et en forme. La saison suivante, c’est la maxi tuile pour le meneur canadien Jamal Murray qui réalise sa meilleure saison et qui voit son ascension fauchée en plein vol par une horrible rupture des ligaments croisés. Blessé pour le reste de la saison, il manquera également l’entièreté de l’exercice 2021-22, tout comme MPJ qui n’a pu disputer que neuf matchs entre octobre et novembre 2021. En gros, Nikola Jokic se sent seul depuis trois ans et a du porter les Nuggets sur ses grosses épaules du début à la fin des convalescences respectives de nos deux adeptes de l’infirmerie.

Mais l’eau a coulé sous les monts du Colorado et les chirurgiens ont fait leur boulot, de même pour les kinés et préparateurs physiques de Denver, puisque les grands blessés sont aujourd’hui de retour sur les parquets et prêts à revêtir leurs costumes de numéro 2 et 3 de l’équipe pour replacer les Nuggets sur la map. Le retour du meneur ? Il va changer la donne. Avant sa blessure, Murray c’était 21,2 points, 4,8 passes et 4 rebonds avec des pourcentages très très sérieux : 48% dont 41% du parking. Et dans la bulle à Orlando ? 24,4 points, 6,3 passes et 4,8 rebonds à 50%  et 44% derrière l’arc, dont 2 performances MON-STRU-EUSES à 50 points en une semaine. De quoi gratter une place parmi les meilleurs meneurs actuels de la Ligue et les jeunes les plus prometteurs (à l’époque). On adore Monte Morris et il a super bien tenu la baraque pendant l’absence du Canadien, mais c’est trop juste pour permettre aux Nuggets de passer un cap et Jamal Murray revient prendre sa place de titulaire logique, alors que Morris a fait ses valises pour la capitale. Son retour sur le parquet va également faire le plus grand bien à Jokic qui va pouvoir se reposer un peu et ne pas être l’absolu centre du monde et de l’attaque de Denver. Murray est un scoreur exceptionnel qui n’a certes pas joué depuis un an et demi mais qui est capable de vous froisser votre joueur préféré en isolation à tout moment. Et ça, ça change tout.

Le retour de Jamal Murray  en pré-saison, trop choupi

Le retour de MPJ, en plus de pouvoir soulager Jokic de la même manière que Jamal Murray à la création et au scoring, va en même temps permettre aux Nuggets d’écarter le jeu et d’utiliser Porter Jr. en poste 4 extérieur sur certaines séquences. Super tireur du parking, le joueur de 24 ans est un aspirateur à ballons – qu’il soit dans un bon soir ou pas – et va forcément attirer une tonne de défenseurs, qu’il joue dos au panier ou en isolation de loin avec sa panoplie offensive complète. Grand et hyper talentueux, c’est un super créateur (pour l’instant seulement pour lui) et c’est un gros bonus pour Mike Malone qui va pouvoir faire souffler son MVP sur pas mal de séquences et donc l’économiser davantage. Téma la transition.

L’année passée, Jokic a été élu MVP pour sa domination absolue sur le terrain, son omniprésence, en gros sa faculté à être le sauveur de Denver dans tous les compartiments du jeu. Cette saison, si les Nuggets restent au complet, on est ensemble les gars, on aura donc un vrai trio de joueurs elite sur l’axe 1 -3 – 5 avec un top meneur scoreur/gestionnaire, un ailier capable de prendre feu et d’en planter 22 (25 ?) chaque soir et un pivot unique capable d’attirer 18 défenseurs et de créer pour tout son crew, accessoirement double MVP en titre. Les deux anciens blessés remplaceront Will Barton et Monte Morris dans le cinq de départ, guette l’upgrade, et leurs backups seront Ish Smith et Bones Hyland pour Murray et une ribambelle de gars pouvant jouer 3 ou 4 dans un small ball ou non prêts à récupérer des minutes derrière MPJ. Un double MVP, deux stars, et pas mal de soldats autour, le tout bien coaché, il peut y avoir quelque chose de grand à jouer à Denver non ?

Alors, qu’est ce qu’on en pense de ces Nuggets tout frais sortis de l’infirmerie, pimpés comme jamais et prêts à prendre une revanche sur la Ligue ? En 2021, Murray était absent et les Nuggets ont passé le premier tour pour tomber face aux Suns, futurs finalistes. En 2022, Jokic  était carrément seul, sans aucun des deux bougres et a réussi à porte l’équipe au premier tour à nouveau pour s’incliner face aux futurs champions NBA. Au complet, on peut au moins espérer une qualification en demi-finale de conférence. Si ce n’est pas le cas, la saison ne sera pas pour autant considérée comme un échec car le groupe sera tout juste reformé et que ni Jamal Murray ni MPJ n’ont encore atteint leur prime (respectivement 25 et 24 ans).

Le trio des Nuggets est sûrement l’un des meilleurs de la Ligue si l’on prend en compte le talent un train sec de chacun et leur potentielle complémentarité. À nouveau réuni pour le meilleur et pour le pire, le Big Three des Nuggets peut-il ramener Denver en haute altitude ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top