Cavaliers

Preview des Cleveland Cavaliers – saison NBA 2022-23 : objectif Playoffs pour une bande de gamins aux dents longues et au talent certain

Donovan Mitchell 3 octobre 2022 pari

“Alors, c’est ça la ville qui ne sait pas gagner sans LeBron Machin ?”

Source image : YouTube

Classique parmi les classiques, la preview globale de franchise est prête pour le client du jour. On part dans l’Ohio aujourd’hui pour parler de l’une des équipes qui nous a bien fait plaisir la saison dernière : les Cleveland Cavaliers. Passés tout près d’un retour en Playoffs grâce à leur jeune garde et désormais renforcés par l’arrivée de Donovan Mitchell, les Cavs seront clairement l’une des équipes League Pass de l’année. 

Ce qu’il s’est passé la saison dernière

La saison s’est terminée sur une grosse déception, mais elle restera comme une belle réussite pour les Cavaliers. 44 victoires au total, première saison dans le positif sans un certain LeBron James depuis 1998, et une place dans le Top 8 au terme de la régulière, c’est ce qu’on appelle faire un grand pas en avant. Un pas en avant qui aurait mérité un retour en Playoffs mais les Cavs sont tombés deux fois de suite au play-in tournament contre les Nets puis les Hawks. Une fin difficile à avaler au vu des gros progrès démontrés tout au long de la campagne : Darius Garland est devenu All-Star, Jarrett Allen également, le troisième choix de la Draft 2021 Evan Mobley est passé tout près du titre de Rookie de l’Année, Kevin Love a connu une renaissance, et J.B. Bickerstaff a même prouvé qu’il savait coacher. Grâce à cet alignement de planètes, les Cavaliers étaient carrément sur le podium de l’Est au moment du All-Star Break, avant de tomber de leur nuage à cause notamment de pas mal de petits (Garland, Markkanen, Mobley, Allen) et de gros bobos (Ricky Rubio).

Le marché de l’été

  • Ils partent : Collin Sexton, Lauri Markkanen, Ochai Agbaji, Rajon Rondo, Brandon Goodwin, Moses Brown, Ed Davis, Tacko Fall, R.J. Nembhard
  • Ils prolongent : Darius Garland, Dean Wade
  • Ils arrivent : Donovan Mitchell, Ricky Rubio, Raul Neto, Robin Lopez, Isaiah Mobley

Donovan Mitchell est un joueur des Cavaliers. Oui, cette phrase est bien réelle, Koby Altman profitant de l’opération démolition du Jazz et de l’attentisme des Knicks pour acquérir les services de Spida durant l’intersaison. Collin Sexton (blessé pendant pratiquement l’intégralité de la saison dernière), Lauri Markkanen, Ochai Agbaji ont tous pris la direction de Salt Lake City, en compagnie d’un gros capital draft. L’arrivée d’un arrière calibre All-Star comme Mitchell booste évidemment les ambitions des Cavaliers, bien décidés à maximiser rapidement leur projet actuel. Darius Garland a été sécurisé sur le long terme, le précieux Dean Wade a aussi eu droit à sa petite prolongation, et des vétérans ont été ajoutés à ce groupe plein de promesses. C’est le cas notamment de Ricky Rubio, importantissime l’an passé dans l’Ohio et de retour après avoir été tradé aux Pacers contre Caris LeVert suite à sa blessure. Robin Lopez débarque également pour martyriser les mascottes de la Ligue, tandis que Raul Neto apportera encore un peu plus de profondeur sur le poste 1 après le départ de Rajon Rondo. À noter que Brandon Goodwin, toujours agent libre et pas inintéressant l’an dernier avec Cleveland, pourrait potentiellement prolonger.

Le roster 2022-23 des Cavaliers

  • Meneurs : Darius Garland, Ricky Rubio, Raul Neto
  • Arrières : Donovan Mitchell, Caris LeVert 
  • Ailiers : Isaac Okoro, Cedi Osman, Dylan Windler, Lamar Stevens
  • Ailiers-forts : Evan Mobley, Kevin Love, Dean Wade, Isaiah Mobley (two-way)
  • Pivots : Jarrett Allen, Robin Lopez

En orange les starters pressentis, selon les fameuses sources proches du dossier

Il est pas beau ce roster ? Un backcourt avec deux joueurs de niveau All-Star, une raquette avec un All-Star et un joueur qui le deviendra sans doute très vite, des vétérans de qualité sur le banc, un Caris LeVert pour mettre le feu à la second unit, des role players intéressants… bref y’a de quoi bomber le torse à l’aube de la saison régulière 2022-23. Néanmoins il y a pour l’instant une grosse interrogation sur le poste 3. L’an passé, J.B. Bickerstaff avait tenté l’incroyable expérience de mettre Lauri Markkanen à l’aile aux côtés de Mobley et Allen, mais le Finlandais est aujourd’hui à Utah et Jean-Baptiste devra trouver une solution de repli. Si Isaac Okoro semble aujourd’hui le favori pour intégrer le cinq à l’aile, attention à la concurrence car rien ne semble gravé dans le marbre : Caris LeVert, Cedi Osman, Dean Wade, Dylan Windler voire même Lamar Stevens, les options sont nombreuses !

Une petite vidéo en passant ?

Les salaires 2022-23 des Cleveland Cavaliers

TTFL : les joueurs des Cavaliers à suivre

Darius Garland, Donovan Mitchell, Evan Mobley et Jarrett Allen.

On est potentiellement sur un quatuor de All-Stars, donc les Cavaliers pourraient très vite devenir l’une des équipes favorites de vos decks. La production de Garland l’an passé ? Presque 22 points et 9 passes de moyenne avec de bons pourcentages. Mitchell ? Un bon 26-4-6 des familles. Jarrett Allen reste lui un pick hyper safe avec ses 16 points – 11 rebonds à plus de 67% au tir, tandis qu’Evan Mobley semble destiné à devenir un incontournable de la TTFL après sa belle saison rookie (15 points, 9 rebonds, presque 2 contres à 51% au tir). Vous nous direz que la production de ces gars-là peut être limitée par le fait qu’il n’y a qu’un seul ballon sur le terrain, et y’a du vrai là-dedans. Mais on peut aussi imaginer ce groupe se surpasser ensemble et nous offrir de jolis petits scores chaque matin.

Infirmerie : le point sur les blessures

Quand on s’intéresse à l’infirmerie de Cleveland, pas moins de sept noms ressortent. Isaac Okoro pour commencer, a connu deux alertes : sept matchs ratés pour une élongation aux ischio-jambiers gauches fin octobre 2021 et cinq pour une entorse du coude gauche. Ricky Rubio est pour sa part out depuis fin 2021 suite à une rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche. Opéré en janvier, il avait déjà subi la même blessure au même genou en 2012. Les Cavs vont vouloir prendre leur temps et il y a donc peu de chance de le voir en 2022. Evan Mobley, quant à lui, a fait trois séjours à l’infirmerie durant son année rookie. Il a tout d’abord manqué quatre rencontres en novembre suite à une entorse du coude droit puis, début décembre, il a chuté lors d’un match et a été traité pour une contusion osseuse à la hanche mais il a finalement dû s’arrêter pour quatre rencontres avant Noël. Pour finir, il a manqué cinq matchs suite à une entorse de la cheville gauche fin mars. Pour info il est depuis retourné à l’infirmerie pour un petit bobo à la cheville mais rien de grave.

Darius Garland de son côté a passé peu de temps à l’infirmerie la saison passée : deux matchs pour une entorse de la cheville gauche et huit pour des douleurs en bas du dos. Caris LeVert a par contre été assez gêné ces derniers mois. Il a manqué le début de la saison et deux rencontres en février à cause de douleurs suite à une fracture de stress au bas du dos subie lors de la pré-saison, puis il a manqué deux autres matchs pour un mollet douloureux et neuf suite à une entorse du pied droit. Il a annoncé avoir beaucoup travaillé cet été, tant sur son alimentation que sur ses routines d’entraînement et de préparation. Jarrett Allen ? Il a connu une grosse blessure en mars avec sa fracture du majeur gauche et a manqué le reste de la saison régulière avant de revenir avec un doigt pas tout à fait guéri et encore très douloureux. Il a déclaré être à 100% fin mai, pas d’inquiétude donc pour cette reprise. Donovan Mitchell, pour finir, a connu trois alertes la saison passée : un match  loupé en octobre pour des douleurs à la cheville droite, deux autres en décembre pour des douleurs en bas du dos et encore huit en janvier pour une commotion cérébrale. Pour conclure, en dehors de Ricky Rubio, tout le monde devrait être à 100% à la rentrée mais il faudra quand même éviter les petits bobos de l’année passée pour atteindre les Playoffs et y être compétitif.

Quels objectifs cette saison ?

Les Cavaliers ont franchi un gros cap l’année dernière, on attend un autre pas en avant cette saison. Concrètement ça veut dire quoi ? Ça veut dire un retour en Playoffs et si possible dans le Top 6 de la très relevé Conférence Est.

Quand vous possédez deux All-Stars avec Garland et Allen, un phénomène nommé Evan Mobley qui devrait faire quelques dingueries en tant que sophomore, et que vous ajoutez un joueur du calibre de Donovan Mitchell aux bases solides posées la saison dernière, forcément on est en droit d’attendre encore mieux que la saison passée. Maintenant, ce sera à J.B. Bickerstaff de faire du bon boulot pour maximiser cette belle machine, pour trouver la meilleure solution sur le poste 3 ainsi que le meilleur équilibre possible en matière de rotations et de fit.

Cette version 2022-23 des Cavaliers a l’occasion de véritablement remettre Cleveland sur la carte de la Conférence Est et par la même occasion de sortir enfin de l’ombre imposante de King LeBron. Désormais attendus à travers la Ligue et avec l’intégration de Mitchell, les Cavs auront peut-être besoin d’un peu de temps avant d’évoluer à leur top niveau, mais l’objectif ultime il est là.

Le pronostic du rédacteur

49 victoires – 33 défaites, 6e place à l’Est.

La hype est réelle à Cleveland et on voit bien les Cavaliers se qualifier directement pour les Playoffs en terminant dans le Top 6 de l’Est grâce à 49 wins, leur meilleur total depuis quasiment deux décennies si on laisse de côté les années LeBron. Avant de parler de gagner une série voire de se mêler à la bataille à la suprématie de la conférence, ce serait déjà une vraie réussite pour une franchise qui était encore dans les bas-fonds il n’y a pas si longtemps. À terme, avec l’évolution du trio magique Garland – Mobley – Allen et un Mitchell de plus en plus à l’aise sous son nouveau maillot, les Cavaliers viseront probablement plus haut mais on est encore en mode step-by-step aujourd’hui dans l’Ohio.

Quelques liens utiles

Voilà pour la preview des Cavaliers pour cette saison NBA 2022-23. Clairement, Cleveland sera l’une des principales équipes à suivre cette saison, pour tout ce qu’elle a montré l’an passé et tout ce qu’elle peut montrer désormais au vu de la qualité du roster. LeBron n’est peut-être plus là, mais la hype est quant à elle bien de retour !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top