Cavaliers

Evan Mobley blessé à la cheville : 1 à 2 semaines d’absence pour la pépite des Cavs, pas le moment de tirer sur la corde

Evan Mobley 14 novembre 2021 pré-saison

Evan Mobley ne verra probablement pas les terrains en pré-saison.

Source image : NBA League Pass

Alors qu’ils débutent leur pré-saison ce mercredi, les Cavs savent déjà qu’ils ne seront pas au complet face aux Sixers. Mauvaise nouvelle en provenance de l’Ohio : Evan Mobley s’est fait mal à la cheville et il sera sur la touche 1 à 2 semaines. 

La belle saison dernière avait déjà créé une belle hype du côté de Cleveland et le recrutement de Donovan Mitchell à l’intersaison n’a fait que renforcer cette impression. Oui ces Cavs ont l’air sacrément balèzes et on a hâte de voir s’ils ont franchi un cap et s’ils peuvent désormais regarder toutes les équipes de l’Est dans les yeux. Quid du duo Garland-Mitchell ? Qui est titulaire au poste 3 ? Les Twin Towers toujours aussi impériales dans la raquette ? Bref, beaucoup de questions et on espérait que la pré-saison nous offrirait un début de réponse. Malheureusement, on va devoir rester sur notre faim car les Cavs ne seront pas au complet pour ce préchauffage en règle avant le début de la régulière. On apprend en effet ce matin qu’Evan Mobley souffrirait d’une entorse de la cheville droite et qu’il manquera une à deux semaines de compétition. Une info confirmée par Shams Charania de The Athletic.

C’est ce qu’on appelle un retard à l’allumage pour les Cavs, qui ne devraient donc pas pouvoir trop tester les automatismes avant la reprise du championnat. Vu l’importance du bonhomme dans l’équipe, on se doute que la franchise ne prendra pas le moindre risque à son égard. Nous sommes exactement à quinze jours du début de la saison régulière, c’est pas le moment de se faire peur pour des matchs qui comptent pour du beurre. Second au classement du Rookie Of the Year l’an passé (15 points, 8,3 rebonds, 2,5 passes, 1,7 contre de moyenne), Mobley est déjà un élément indispensable du groupe de J.B. Bickerstaff. Incroyable en défense et disposant d’un petit arsenal offensif qui ne demande qu’à augmenter, le jeunot est déjà comparé à quelques monstres sacrés de la balle orange comme par exemple Kevin Garnett. Les premiers retours du camp d’entraînement évoquent déjà une belle prise de muscle durant l’intersaison et de gros progrès, notamment en attaque. Si c’est le cas, Cleveland va commencer à faire peur à du monde.

Evan Mobley souffre de la cheville et sa pré-saison est (très certainement) déjà terminée ! Armons nous de patience, il faudra attendre encore un peu pour voir les progrès du bonhomme et le potentiel de ces Cavs 2022-23. 

Source texte : Shams Charania / The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top