Thunder

Les 5 grandes questions du Oklahoma City Thunder : quelle saison pour Ousmane Dieng ?

Ousmane Dieng 6 juillet 2022

Who’s man Dieng ?

Source image : NBA League Pass

Chaque saison NBA apporte son lot d’interrogations et d’intrigues. C’est tout le temps la même chose, à quelques jours de la reprise. Quel joueur va performer ? Quel coach sera viré ? Qui suis-je ? Dans quelle étagère ? Où courge ? Pour chacune des 30 franchises, nous avons sélectionné les 5 grandes questions édition 2022-23 : le siège du jour est attribué au Thunder d’Oklahoma City.

#1 : Josh Giddey et Shai Gilgeous-Alexander, le backcourt du futur ?

On en a connu des duos imprenables.

Dwyane Wade et LeBron James, Dennis Bergkamp et Thierry Henry, Vincent Poirier et Stéfanos Tsitsipás. L’une des ces trois paires n’a pas marqué l’histoire – du moins pas encore – saurez-vous trouver laquelle ? Beaucoup de sportifs, à la fin de leur carrière, tirent plus qu’un simple bilan individuel de ce qu’ils ont accompli et – au contraire – de ce qu’ils regrettent. Une carrière ne se bâtie pas seule, il faut pouvoir compter sur l’épaule d’un copain pour parvenir à ses objectifs. Dans le meilleur des mondes, celui où la désillusion n’existe pas, Josh Giddey et Shai Gilgeous-Alexander partent ensemble à l’été 2034, direction Cancun pour y fêter l’obtention d’un septième titre consécutif. Sur le papier, le 6e choix de la Draft 2021 et le 11e de la cuvée 2018 sont deux gros teneurs de ballon. Comment géreront-ils cette cohabitation sur le long terme, quand les premières ambitions collectives toqueront à la porte ? L’association est bankable comme jamais, la saison à venir nous en dira un peu plus sur une potentielle compatibilité.

#2 : Va-t-on arrêter les blagues sur le tanking du Thunder ?

Chaque année, c’est la même rengaine.

Le Thunder fait l’objet de vieilles blagues pas du originales, faites de chenilles, de casques militaires et de treillis kakis : tout ce qui ramène au “tanking” quoi. Qu’en sera-t-il au fil de cette saison 2022-23 ? La franchise de Sam Presti envisage-t-elle de frotter son blason avec un bilan positif, dépoussiérant ainsi une réputation qui lui colle à la peau depuis le départ de Russell Westbrook ? On sait déjà que ce ne sera pas le cas. La blessure de Chet Holmgren – annoncé out pour toute la saison – est venue porter un coup au foie de leurs maigres ambitions. Il était l’un des lascars à surveiller, le genre de jeune qui tient en haleine la saison d’une franchise et apportait enfin de l’équilibre inter/exter au roster du Thunder. Faudra faire sans lui, mais aussi sans Shai Gilgeous-Alexander out pour “au moins” deux semaines, qui risque de débuter la saison diminué ou sur le tard.

Du coup ?

L’effectif du Thunder est encore bien jeunot avec une moyenne d’âge de 23,3 ans, la plus basse de toute la NBA, et manque de vieux loups de mer capables de débloquer des situations à l’expérience ou de lancer une dynamique. Ajoutez à cela un paramètre qui commence par « Victor » et termine par « Wembanyama », et il apparaît comme très peu probables que le Thunder troque son tank pour une F1.

#3 : Quelle saison pour Théo Maledon et Ousmane Dieng ?

Non, Théo Maledon n’est pas mort.

Sa fin de saison 2021-22 lui a peut-être même sauvé la peau. Autour de lui, que des cracks. Il fallait donc envoyer un message assez fort à sa direction pour ne pas débuter l’exercice 2022-23 avec le Blue d’Oklahoma City en G League. Son mois de mars ? 11.1 points à 42% au tir dont 32% du parking, 4.3 rebonds et 3.8 assists de moyenne. Son avant-dernière performance pour la réception de Detroit est à surligner au feutre rouge : 28 points à 46% au tir, 6 rebonds, 6 assists, 2 blocks et 1 interception. La grande classe. Il n’a toutefois pas été retenu par le Thunder pour disputer la Summer League. À 21 ans, c’est un peu bizarou, d’autant plus que l’équipe de France ne s’était même pas encore rassemblée. Cette saison 2022-23 sera sa dernière garantie sur le contrat. À l’été prochain, le Thunder décidera ou non d’activer sa team option à hauteur de 1,9 million de dollars la saison. Bon, normalement, aucun risque que cela ne se fasse pas.

Et Ousmane Dieng alors ?

Le 11e choix de la Draft 2022 est un vrai projet à développer sur le long terme. Sa Summer League n’était pas insane, très encrassée par des pourcentages de 35% au tir et 20% à 3-points. Il aura des minutes, probablement une vingtaine, et devra prendre l’habitude de dégainer sans demander la permission. Attention à la timidité balle en main et la mise en retrait naturelle : cela n’a que très rarement réussi aux Français.

#4 : Comment va se passer la rééducation de Chet Holmgren ?

Depuis l’annonce de sa blessure, Chet Holmgren a l’air d’un lion en cage. Il n’arrête pas de twitter et d’exprimer… son impatience. On sent une réelle envie de choquer son monde chez ce gamin, bien que l’entorse de Lisfranc ne soit pas la “meilleure” blessure pour y parvenir. Toute l’analyse du Docteur Q est d’ailleurs à retrouver juste ICI ! Le mieux que l’on puisse espérer ? Des débuts propres pour le premier match de la saison 2023-24, aux côtés de… Victor Wembanyama ? Un scénario qui n’existe que dans le meilleur des mondes, celui-là même où Josh Giddey et Shai Gilgeous-Alexander partent ensemble à Cancun.

#5 : Mark Daigneault peut-il survivre à une nouvelle saison éclatée ?

Il a le blaze d’un professeur d’EPS en classe de terminale et est à la tête du projet le plus prometteur de NBA. Que des cracks à sa disposition, et un velleda qu’il nous faut juger sur le plus long terme. On n’a pas encore senti l’identité de jeu “Mark Daigneault”. On n’a pas regardé du match du Thunder non plus, mais ça ça nous regarde. Ce qu’on lui souhaite ? Une saison avec un bien joli fond de jeu, des défaites, quand même, et beaucoup de réussite dans ses projets de développement individuel. Que certains de ses poulains passent un cap grâce à lui, genre Shai Gilgeous-Alexander au match des zétoiles.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top