Lakers

Les Lakers signent Dennis Schröder pour 1 an et 2,6 millions de dollars : c’est pas 84 millions sur 4 ans, mais c’est bien quand même pour l’Allemand

Dennis Schroder

Dennis Schroder est de retour chez les Lakers, pour une meilleure aventure cette fois ?

Source image : Youtube

Alors celle-là, on ne l’avait pas vue venir. À peine éliminé de l’EuroBasket 2022 avec l’Allemagne, Dennis Schröder a vite pu sécher ses larmes et penser à sa nouvelle aventure car le meneur vétéran a signé un contrat avec une équipe NBA qu’il connaît bien : chers Lakers, dites rebonjour à votre dragster allemand préféré.

C’est ça qui est bien, aussi, avec les compétitions internationales.

Tu peux totalement montrer un nouveau visage et refaire ta cote devant le monde entier.

Il y a encore peu de temps, Dennis Schröder était un point d’interrogation en NBA, un joueur bourré de talent mais loin d’avoir un contrat garanti pour la saison 2022-23. Il faut dire que la saison dernière, ce n’est pas le meilleur visage que l’on avait vu concernant le voisin teuton. En effet, après de belles piges du côté d’Oklahoma City et Atlanta, Schröder avait sombré à Boston puis fini dans l’anonymat à Houston. Quelle chute énorme pour ce joueur, tout proche du titre de 6ème homme de l’année sous les couleurs du Thunder, et qui espérait se refaire une santé côté Lakers. Car oui, on parle bien ici de retrouvailles entre un meneur et sa franchise, Los Angeles ayant plus ou moins goûté aux qualités de gestionnaire du natif de Braunschweig.

C’était la saison 2020-21, et tout le monde s’en souvient encore. Fraîchement bagués, les Lakers ajoutaient Dennis Schröder à leur effectif et ne laissaient aucun doute quant à leurs capacités à réaliser le back to back. Hélas ? La suite sera désastreuse, entre blessures à gogo et sortie au premier tour des Playoffs, dans les mains des Suns de Devin Booker et Chris Paul. Avec près de 15 points et 6 passes de moyenne, Dennis n’avait pourtant pas été horrible pour Frank Vogel à l’époque, cependant il n’avait pas fait le nécessaire pour s’assurer un juteux contrat sous forme de prolongation à Los Angeles. Et c’est là que la chute va démarrer. Car Schroder va refuser une prolongation de 84 millions de dollars sur 4 ans proposée par les Lakers, et ce rejet va devenir une triste punchline accrochée à son col. Pas de nouveau contrat à Los Angeles, pas de deal princier, et même pas de spot de titulaire offert où que ce soit dans les autres franchises de NBA… ! Ce sont donc les Celtics qui vont le récupérer, mais sans succès puisque la saison de Boston va littéralement décoller… quand Schröder sera transféré à Houston, point final d’une chute vertigineuse pour l’Allemand.

Cet été, c’était donc l’occasion de se refaire une santé, et les observateurs de l’EuroBasket ont bien vu la pépite de 2019 revenir sous nos yeux. Leader de la sélection allemande, véritable patron de l’armée évoluant à domicile, Dennis Schröder va offrir une splendide prestation globale sur la compétition, avec plus de 21 points et 7 passes de moyenne. Des drives malins, des actions spectaculaires, à peu de choses près l’Allemagne pouvait aller en finale pour affronter la France et c’était bien Dennis qui dirigeait ce groupe, mentionné à maintes reprises dans les discussions de MVP de ce tournoi européen. Mais malheureusement, c’est l’Espagne qui fera le boulot au buzzer, n’effaçant en aucun cas les performances exemplaires de Schröder avec l’Allemagne. Bien au contraire même ! Juste après la défaite en demi-finale, c’est donc Shams Charnia de chez The Athletic qui va confirmer la signature entre Dennis et les Lakers, pour 1 an et 2,6 millions de dollars. Certes, on est loin du pactole mentionné il y a deux ans, mais quand on sait où en était le dragster il y a cinq mois, c’est limite un miracle.

Maintenant, que va-t-il se passer côté Lakers ? Avec Patrick Beverley et Russell Westbrook, un meneur va-t-il prendre la porte ? Et comment Darvin Ham va faire fonctionner tout ce groupe, notamment du point de vue des rotations ? Une chose est sûre, les fans de Los Angeles auront à nouveau droit aux pénétrations de Dennis Schröder cette saison, et si ça peut aider à relever la franchise après sa dernière saison désastreuse, on prend.

Source : The Athletic

2 Commentaires

2 Comments

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top