EuroBasket

La Roja est éternelle : l’Espagne bat l’Allemagne 96-91, rien ni personne ne peut arrêter ce pays (sauf la France)

Lorenzo Brown et l’Espagne rejoignent la France en finale de l’EuroBasket !

Source image : FIBA

La France qualifiée pendant l’après-midi, c’était au tour de l’Allemagne et l’Espagne d’entrer en lice ce soir sur le parquet de Berlin pour la seconde demi-finale de l’EuroBasket. Après un match incroyable et plein de rebondissements, c’est finalement la Roja qui rejoint les Bleus en finale (96-91). Le clasico aura bien lieu ! 

Le suspense n’avait pas duré plus d’une mi-temps pour la première demi-finale et on espérait bien un duel autrement plus serré et impressionnant ce soir pour clore en beauté cette journée. Allemands et Espagnols ont répondu à l’appel avec un match tout simplement grandiose, où ils se sont longtemps rendus coup pour coup. Un combat les yeux dans les yeux, c’est à-peu-près le résumé de ce premier quart-temps avec deux équipes qui mettent du rythme, des leaders (Schröder et Hernangomez) au rendez-vous, des shooteurs en confiance et quelques actions bien stylées comme ce alley-oop entre Dennis Schröder et Daniel Theis ou encore ce tir du milieu de terrain de Maodo Lo au buzzer. Après une excellente entame, « Dennis la malice » va se reposer un peu sur le banc et les Espagnols en profitent pour tenter de s’échapper. L’attaque allemande flanche sans son leader, les shooteurs de la Roja et l’éternel Rudy Fernandez commencent à prendre confiance et voilà les Ibériques avec une dizaine de points d’avance. On sent une petite frayeur dans le public berlinois mais le retour au jeu du meneur de poche rend à la Mannschaft toute son énergie des deux côtés du terrain. Schröder est sur une autre planète, il transforme tout ce qu’il touche en or. Avec Weiler-Babb qui limite l’influence de Brown avec sa super défense et Andreas Obst qui se met à enfiler des 3-points comme certains enfilent des perles, la Roja se prend une véritable tempête. L’Allemagne finit la mi-temps sur un 19-5 afin de reprendre le lead avant la pause (51-46).

En communion avec un public chauffé à blanc et derrière un leader qui est injouable, on se dit que les Allemands tiennent quelque chose de solide mais l’Espagne refuse de lâcher le morceau. Déjà impeccable en première mi-temps, Lorenzo Brown pousse pour ramener les siens dans le match. Il est bien aidé par le tenace Alberto Diaz. C’est au tour de l’Allemagne de prendre la furia espagnole dans la tête. Le match est de nouveau en train de tourner. Il était écrit que cette rencontre serait mythique et pour cela il faut deux adversaires qui sortent le grand jeu. La Mannschaft serre les dents et lance à son tour la révolte avec le duo Schröder-Wagner. Un énième run débute et l’Allemagne reprend le contrôle du match ! Incroyable ténacité des deux équipes qui ne lâchent rien. C’est du très, très haut niveau sur le parquet. Deux fois retournée, l’Espagne est-elle en bout de route ? Peut-elle à nouveau faire céder ce public qui pousse toujours plus derrière son équipe ? Oui… Cette Espagne n’est plus la grande Espagne que nous avons connue, celle des frères Gasol, des Juan Carlos Navarro et compagnie, mais cette Espagne semble increvable, éternelle. Les hommes de Sergio Scariolo livrent un money time tout simplement remarquable, verrouillant à double tour à l’arrière alors que Lorenzo Brown, définitivement adopté au pays de Cervantes, met le feu devant, bien aidé par un Usman Garuba ultra solide des deux côtés du terrain et qui met des étoiles dans les yeux des fans de Houston. Schröder ne met plus un panier, les Allemands n’arrivent plus à rien, l’Espagne s’échappe. Les locaux tentent un dernier sursaut avec quelques paniers primés pour tenter de réduire l’écart mais les Espagnols ne tremblent pas sur la ligne. La Roja retrouvera les Bleus dimanche soir à 20h30.

Immense, increvable, immortelle, l’Espagne revient en finale de l’EuroBasket. Elle tentera de décrocher face à l’Équipe de France une quatrième couronne européenne. C’est pour dimanche et c’est IMMANQUABLE ! 

Boxscore Allemagne 16 septembre 2022

Boxscore Espagne 16 septembre 2022

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top