News NBA

Les exécutifs de la NBA se sont mouillés pour 2022-23 : Giannis MVP, les Clippers champions… rendez-vous en juin pour faire le point ?

Pronostics NBA 2022-23 ESPN

Qui sera le champion ?

Source image : montage TrashTalk via NBA League Pass

Comme chaque année, quelques responsables NBA – à savoir des general managers, des scouts et des coachs – ont donné leur avis sur la saison à venir. Pour ESPN, cette joyeuse troupe a désigné qui serait le prochain MVP, mais aussi qui seraient les prochaines stars de la ligue pour les années à venir, sans oublier le futur champion. En voici le détail ici, et spoiler : il y a pas mal de surprises ! 

Franchement, on adore ce genre de sondages. Pourquoi ? D’une, car cela donne un belle idée de ce que pensent certaines personnes influentes de la ligue à l’instant T, et de l’autre cela permet aussi de bien se marrer lorsqu’on jette un coup d’oeil dans le rétro une fois la saison en question terminée. Ah oui, le principe ? Des questions sont posées, concernant les meilleurs joueurs actuels, les rookies… mais aussi la Free Agency. Bien sûr, ce genre de petite enquête ne serait pas aussi intéressante sans les traditionnels pronostics pour le prochain titre NBA. Allez, on enchaîne tout de suite.

Le sommet de la ligue : Giannis Antetokounmpo et Luka Doncic plébiscités

Qui sera le prochain MVP ? La question divise mais c’est Giannis Antetokounmpo qui l’emporte. Joel Embiid et Luka Doncic le talonnent, et il faut voir ici un peu de vrai dans l’affaire. La compétition risque d’être rude mais sans pépin physique chez ces garçons là, on devrait logiquement les retrouver au coude à coude en avril prochain. À l’heure de déterminer le meilleur de la ligue actuellement ? C’est encore Giannis qui revient, cette fois à la majorité. Suivent loin derrière Stephen Curry et LeBron James, mais il semblerait bien que la NBA se conjugue en grec encore un certain temps. Pourquoi ? Parce que le panel de votant voit aussi la star des Bucks comme le meilleur joueur dans cinq ans. Ici, Luka Doncic est tout proche dans les votes. Le basket européen, messieurs dames.

Les rookies : Chet Holmgren et Paolo Banchero au top, Jabari Smith Jr absent des radars

Enchaînons maintenant sur la cuvée rookie, si vous le voulez bien. Invités à sélectionner le joueur qui sera le plus costaud dans cinq ans, les exécutifs nous ont gratifié d’un choix plutôt intéressant. Paolo Banchero et Chet Holmgren sont à égalité, pendant que Jaden Ivey et Keegan Murray sont aussi mentionnés. Vous avez l’impression qu’il manque quelqu’un ? Oui, vous avez raison : Jabari Smith Jr n’est pas mentionné dans la liste. Cela en dit un peu sur l’avis des coulisses concernant le joueur. Un futur bust ? Attention, il est bien trop tôt pour l’affirmer. En tout cas, il n’est pas de ceux qui influeront le plus sur la ligue dans cinq ans, à en croire les spécialistes. À noter que la blessure de Chet n’est pas vue comme un frein à son développement, signe de son talents et des attentes qui sont énormes autour du jeune joueur d’OKC.

La Free Agency 2022 : les Celtics brillent par leur recrutement, tout l’inverse des Mavericks

La Free Agency de cet été n’est pas encore finie, mais elle est quand même assez avancée pour qu’il soit possible d’en tirer certaines conclusions. Avant d’attaquer le vif du sujet concernant les bons et les mauvais élèves en matière de recrutement, les journalistes d’ESPN se sont permis de demander où Donovan Mitchell jouerait la saison prochaine. La réponse est sans appel : à New-York. Les Knicks sont actuellement, selon de multiples sources, en pourparlers pour récupérer la star du Jazz. Il conviendra quand même de boucler le dossier assez vite pour permettre à Spida de s’acclimater au basket de la Big Apple, assez différent de celui de Utah dans le style mais aussi par la visibilité. Le transfert surprise de l’été ? Rudy Gobert qui file direction Minnesota. Remarque, ça nous a surpris ici aussi.

Pour ce qui est de la Free Agency de chaque franchise, ce sont les Celtics qui remportent la palme du meilleur recrutement. En même temps, visez un peu : Malcolm Brogdon, Danilo Gallinari (oups), le tout sans perdre la moindre pièce majeure du groupe. Passés à deux victoires d’un titre NBA en juin dernier, les C’s auront réussi l’exploit de se renforcer encore un peu. Pour aller chercher la récompense ultime ? Bien sûr que oui. Le cancre de la ligue ? Dallas, suivi de Charlotte et Brooklyn. La perte de Jalen Brunson est bien sûr l’élément principal expliquant ce classement, d’autant plus que les porteurs de balle à Dallas ne sont pas légion derrière Luka, désolé Spencer hein. En revanche, le recrutement assez cohérent des Licornes dans leur secteur intérieur est traité avec sans doute un peu trop de sévérité, puisque les additions de McGee et Woods pourront apporter beaucoup si la sauce prend. Les Hornets auront eux aussi bien galéré, pas de leur fait uniquement, mais n’ont rien tenté de gros pour épauler LaMelo Ball. À n’en pas douter, un effectif qui partira en octobre moins étoffé que la saison passée.

Le futur champion : Les Clippers, qui font la différence face aux Celtics ou aux Bucks ? 

Le voilà, le pronostic que tout le monde attend, celui qui fait qu’on ressortira ce papier avec l’envie de se taper une grosse barre ou de contacter illico les votants pour leur demander les numéros du prochain Loto. Le futur champion, à en croire nos quinze votants ? Les Clippers. Profitant du retour de Kawhi et de Paul George à pleine capacité, les Voiliers ont effectivement un effectif qui fait flipper sur le papier. John Wall, Nicolas Batum, Reggie Jackson… Ça va envoyer du pâté à tous les étages. Assez pour aller chercher le titre et se défaire des Bucks ou des Celtics, qui arrivent à égalité à l’heure de déterminer qui sera le roi de l’Est. Les tickets sont enregistrés, rendez-vous est pris en juin prochain pour vérifier la validité du tout !

Petit conseil : gardez ce lien au chaud et ressortez le dans quelques mois, c’est bon pour la santé de rigoler apparement. Au delà de cette considération humoristique, ces avis donnent un beau panorama de ce que pensent les exécutifs de leurs concurrents et de l’avenir de la NBA. On risque en tout cas de tous faire une tronche si les Kings sont champions la saison prochaine. 

Source : ESPN

1 Comment

1 Comment

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top