Knicks

R.J. Barrett prolonge aux Knicks pour 120 millions sur 4 ans : la pépite du Garden prolongée, la piste Donovan Mitchell enterrée ?

R.J. Barrett New York Knicks 16 novembre 2021 résumé

R.J. Barrett s’engage sur la durée avec les Knicks !

Source image : NBA League Pass

Ça bouge du côté de New York ! Membre de la Draft 2019 et donc éligible à une prolongation de contrat après sa troisième année, R.J. Barrett a signé un nouveau bail de 4 ans avec les Knicks moyennant 120 millions de dollars. On vous détaille tout ça ci-dessous. 

Comme Ja Morant, Zion Williamson ou encore Darius Garland avant lui, R.J. Barrett a lui aussi validé la belle augmentation durant les vacances. Il aura pourtant fallu attendre près de deux mois après le début de la Free Agency pour voir la pépite des Knicks signer un nouveau contrat à Manhattan. Cette lenteur s’explique avant tout par le fait que le feuilleton Donovan Mitchell a envahi Big Apple depuis de longues semaines et R.J. Barrett avait tout de la contrepartie idéale pour voir Spida débarquer au Garden. Prolonger le jeune talent ou l’envoyer à Salt Lake City, voilà les deux options dans la tête des dirigeants des Knicks. Selon ESPN et Adrian Wojnarowski, Leon Rose (président des opérations basket de la franchise) s’était fixé jusqu’à ce lundi soir pour mettre en place un deal avec le Jazz comprenant Barrett, sans quoi il prolongerait son rookie. Les négociations ont bien avancé pendant le week-end mais, toujours selon l’insider, le gap entre les positions des deux parties a fini par convaincre Rose de contacter l’agent de Barrett pour mettre en place la prolongation. Le deal est donc officiel et le swingman va prolonger pour 4 ans et 120 millions de dollars. C’est le plus jeune joueur de l’histoire des Knicks à signer un deal au-dessus des 100 millions.

Le chouchou du Garden étant désormais verrouillé, la question qui se pose est de savoir ce qu’il en est du cas Donovan Mitchell. New York était la franchise favorite pour accueillir l’arrière et cette prolongation va sérieusement compliquer les choses. Fun fact : Barrett, même avec sa prolongation, peut toujours être échangé au Jazz mais la mise en place d’un trade n’a plus rien à voir. Pourquoi ça ? Un joueur qui est encore dans son contrat rookie mais avec plusieurs années signées ensuite entre dans le cadre de la poison fill provision. En des termes simples, même si Barrett a un contrat de 10,9 millions de dollars cette année, sa valeur pour les autres franchises n’est pas de 10,9 millions car il faut considérer que sa prolongation à venir augmente sa valeur. Pour Utah, Barrett ne vaut désormais plus 10,9 mais… 26,2 millions de dollars. Pourquoi ce montant ? Il faut additionner la dernière année de son contrat rookie et le montant total de sa prolongation à savoir 10,9 et 120 millions et diviser par cinq, soit le nombre d’années de son deal actuel avec New York (rookie + prolongation). On tombe donc sur 26,2. Et le plus complexe dans tout ça, c’est que Barrett vaut toujours 10,9 millions dans les livres de compte newyorkais ! Utah (ou toute autre équipe) doit donc retirer 26 millions de sa masse salariale pour égaler mais New York ne peut pas accueillir autant car Barrett vaut 11 millions pour eux. C’est tellement compliqué à mettre en place que, parmi les 179 joueurs à avoir eu la poison fill provision dans l’histoire de la NBA, un seul a pu être transféré avant le début de son extension, c’était Devin Harris en 2008 mais sa valeur était bien inférieure à celle de Barrett. Pour ceux qui s’enfilent des dolipranes pour comprendre la poison fill provision, ce bon Bobby Marks d’ESPN est là pour expliquer tout ça avec un joli tableau et un tuto.

Mitchell à New York, c’est mort alors ? Pas forcément et d’ailleurs le Woj dit clairement que les Knicks et le Jazz n’ont pas fermé la porte à l’idée de trouver un autre deal mais cela se complique forcément sans Barrett qui était la pièce centrale des dernières offres. Leon Rose va devoir trouver une autre formule pour convaincre Danny Ainge et ce n’est pas sûr qu’il y parvienne sans Barrett. La piste New York en partie refermée, on se demande bien où va pouvoir atterrir Mitchell. Hormis les Knicks, aucune équipe n’a entamé de discussions poussées concernant le triple All-Star. On imaginait le Jazz trader sa star dès cet été pour lancer sa reconstruction à 100% mais le plan de la franchise pourrait bien prendre quelques mois de retard. À moins qu’un nouveau prétendant vienne toquer à la porte pour Spida bien sûr.

R.J. Barrett prolonge aux Knicks et complique par la même occasion la piste Donovan Mitchell. Le feuilleton qui a tenu Big Apple en haleine tout l’été a peut-être rendu son verdict. 

Source texte : Adrian Wojnarowski / ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top