Thunder

Chet Holmgren touché aux ligaments du pied ? En attente de confirmation, mais le stress est immense à Oklahoma City

Voilà qui ne sent pas bon du tout.

Source image : YouTube

On vous prévient d’entrée, si vous êtes un fan invétéré du Thunder, les lignes qui vont suivre risquent d’être difficiles à lire. Ce mercredi soir, on a appris que le numéro 2 de la Draft NBA 2022 Chet Holmgren souffre potentiellement d’une grosse blessure au pied. Des examens supplémentaires sont prévus pour déterminer l’étendue des dégâts. Damn !

Il y a quelques jours, dans la nuit de samedi à dimanche plus précisément, Chet Holmgren faisait partie de la prestigieuse liste des joueurs NBA participant à la Pro-Am de Jamal Crawford à Seattle. Mais alors que la rencontre a été interrompue au milieu du deuxième quart-temps à cause d’un parquet trop humide qui remettait en question la sécurité des joueurs, le numéro 2 de la dernière draft n’a lui passé que quelques minutes sur le terrain. Juste le temps de découvrir la locomotive LeBron James et de se… blesser. En effet, sur une contre-attaque du King, Holmgren s’est fait mal à son pied droit et a ainsi quitté la rencontre. Sur le coup, on s’est dit que ce n’était qu’un petit bobo et qu’il ne voulait surtout pas prendre le moindre risque dans un match comptant pour du beurre. Sauf que si l’on en croit les dernières news, c’est bien plus sérieux que prévu. C’est Shams Charania de The Athletic qui a balancé la mauvaise nouvelle ce mercredi soir : plusieurs ligaments du pied de Chet Holmgren pourraient être déchirés, de quoi faire transpirer très sérieusement les fans du Thunder. Rien d’officiel pour le moment mais quand on entend ce genre de rumeurs, d’habitude ça ne sent pas très bon. Pour info, Holmgren va passer des examens supplémentaires dans les prochains jours pour mieux déterminer la nature de sa blessure, et ensuite on y verra plus clair concernant une potentielle absence longue durée.

Même si la prudence reste de mise pour l’instant, cet épisode ne va pas calmer les doutes que possèdent certains sceptiques concernant le physique du bonhomme et sa capacité à survivre dans la Grande Ligue avec ses 88 kilos tout mouillé. Le potentiel de Chet, il est énorme. Ses qualités, en matière de mobilité, de shoot, ou tout simplement balle en main, elles sont exceptionnelles pour un joueur de 2m13. On a déjà eu un joli aperçu de tout ça lors de la dernière Summer League. Mais le gros point d’interrogation concerne les potentiels problèmes de durabilité qui pourraient venir perturber sa carrière NBA. À l’université sous les couleurs de Gonzaga, il a souvent su compenser son manque de coffre par un bon placement, son QI basket et grâce à ses bras tentaculaires qui lui ont permis d’être l’un des meilleurs protecteurs d’arceau du pays. Sauf que la Grande Ligue, c’est encore un autre univers et qui sait comment il s’adaptera aux monstres de la NBA. Cette blessure au pied qui semble donc assez sérieuse représente en tout cas un premier signe inquiétant pour la suite. Sans vouloir aller trop vite en besogne, plusieurs noms nous viennent forcément en tête quand on parle de grosse blessure chez un rookie sélectionné très haut à la draft : Blake Griffin, Greg Oden, Ben Simmons et Joel Embiid pour ne citer qu’eux. Certains ont réussi à mettre cet épisode douloureux derrière eux pour ensuite se construire une belle carrière, d’autres n’ont jamais su rebondir. Pourvu que Chet – si son bobo se confirme – fasse partie de la première catégorie.

S’il faut encore attendre confirmation, c’est typiquement le genre de nouvelle qui ne fait pas plaisir à entendre. Et la seule chose qui reste à faire désormais, c’est espérer un dénouement plus heureux que le scénario actuellement présenté. Allumez un cierge, croisez les doigts, touchez du bois… peu importe, Chet Holmgren a besoin de toutes les ondes positives désormais.

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top