Knicks

Les vacances des NBAers : on a (presque) mené l’enquête pour savoir où les joueurs des Knicks passaient leur été

New York Knicks Vacances joueurs NBA

Sur la plage abandonnée, banana boat et crustacés

Source image : TrashTalk

Maintenant que la saison NBA est finie, place aux vacances ! Les joueurs de la Grande Ligue ont encore quelques semaines de free time devant eux pour se la couler douce au soleil, s’envoyer des cocktails à la pelle… ou pas. Tiens, c’est vrai que chacun a sa propre définition du mot « vacances », alors pour vous la rédaction de TrashTalk a cherché où est-ce que les membres des Knicks ont décidé de s’évader. Franchement, entre nous, il y avait vraiment besoin de vacances à Big Apple. 

NB : ces destinations sont le plus souvent imaginaires et n’ont que pour unique but de vous faire sourire, même si elles sont parfois basées sur les réelles vacances des joueurs mentionnés.

Evan Fournier

Et boom, chauvinisme oblige, on commence par Evan. Malheureusement, pas vraiment de vacances pour notre Frenchie, trop occupé à préparer l’EuroBasket avec les Bleus. Cet été, c’est concentration maximale pour performer, à tel point que Vavane a décidé de fermer son Instagram. Hop, Insta, ça dégage, les cheveux, ça dégage aussi, enfin bref, tout ce qui pourrait nuire à son jeu, c’est ciao. Eh oui, chez les Fournier, on fait les choses jusqu’au bout ou on ne les fait pas. Reste plus qu’a espérer que ça paye.

Julius Randle

Le grand Julius ne lâche décidément jamais le basket. Sans-doute encore traumatisé par la saison cata des Knicks, l’intérieur sillonne les gymnases de New York pour prouver qu’il est toujours le meilleur basketteur de Big Apple. Visiblement, c’est encore foiré. Déjà, parce que KD et Kyrie sont pour l’instant toujours en ville, mais ensuite et surtout parce que Julius a eu le malheur de tomber sur les terribles Jordan Aaron et Jordan Washington. Ces blases ne vous disent rien ? Eh bien nous non plus, mais sachez que les Jordan Bro’s ont explosé le J en envoyant 40 pions chacun dans ses gencives en Pro-Am. Quand ça veut pas…

Immanuel Quickley

Vous feriez quoi vous, si vous aviez 23 ans et étiez blindés comme Immanuel Quickley ? En tout cas pour le meneur, la question elle est vite répondue. Une fois la saison terminée, Manu file s’envoyer aux quatre coins du monde. Marbella, Sainte-Lucie et même New York à domicile, le guard profite comme il faut de sa jeunesse. Journée détente sur un yacht, cours d’équitation, baignade près d’une cascade ou encore soirées bien arrosées, le mec vit des vacances que l’on n’oserait même pas imaginer. Petit message quand même si tu nous lis Manu, se mettre des murges avec les copaings tous les soirs c’est bieng, mais veille quand même à avoir les yeux en face des trous pour la reprise.

Mitchell Robinson

Alors là on est vexé. Bien guillerets de découvrir ce que Mitchell Robinson pouvait faire de ses vacances, quelle ne fût pourtant pas notre surprise au moment de le stalker sur Instagram. Parce que oui, figurez-vous que le mec est en privé. Ça, pour jouer des matchs au Madison Square Garden et devant des millions de téléspectateurs y’a du monde, mais alors quand faut accepter le stagiaire et son compte à 34 abonnés sur Insta, y’a plus personne. Eh bien puisque c’est comme ça on ne parlera pas plus de toi.

Obi Toppin

On imagine que vous savez déjà tous ce que fout Toppin de ses vacances. Comment ça non ? M’enfin, c’est pourtant évident. Allez on vous aide. Regardez bien son blase : Obi. Son numéro de maillot : le 1. Alignez les deux et vous obtenez Obi One. Beaucoup trop de coïncidences pour que le mec vienne de la même planète que nous. Eh oui, une fois la saison NBA terminée, l’intérieur grimpe dans son vaisseau direction Tatooine. Au programme cet été : training avec C-3PO et journées spa avec Yoda. Des vraies vacances de Jedi quoi.

Jalen Brunson

Lui aussi dans le trio des Knicks matraqué par des randoms en Pro-Am, Jalen Brunson a décidé de la jouer plus intelligemment que Julius Randle. Bien conscient de ses lacunes dans le basket, le meneur a carrément décidé de bifurquer dans un autre sport. C’est d’ailleurs lors de son séjour à Madrid que JB a eu le déclic : fini le panier-ballon et place désormais au football, le vrai. Zou, Jalen file s’inscrire dans le premier club du coin, le Real Madrid ou un truc comme ça, bref, un petit club local. Vachement sympa le président d’ailleurs, puisque le désormais ex-basketteur a été signé directement. Paraitrait-il que le club était à la recherche d’un numéro 6 bien costaud et bien rugueux pour compenser le départ d’un certain Casemiro, et on dirait bien que le problème est résolu.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jalen Brunson (@jalenbrunson1)

R.J Barrett 

Une fois la saison terminée, RJ saute dans un jet direction son Canada natal. Saoulé par les rumeurs de trade autour de lui, Roger-Jean a décidé de s’isoler dans le fin fond de l’Ontario. Au sortir de sa meilleure saison sur le plan individuel, l’ex-Dukie se retrouve pourtant au cœur des histoires de transferts depuis plusieurs semaines. Bien déterminé à être prêt pour la reprise, l’arrière se serait lancé dans une étude complète de Salt Lake City, juste au cas où il soit contraint d’y passer un petit moment. Ah ça, RJ c’est un pro et il connaît désormais chaque bouche d’égout de la ville, ça en devient limite flippant.

Derrick Rose

Derrick est nostalgique et on le comprend. Promis à une carrière all-time, le meneur a finalement été ralenti par les blessures. Du coup, pour éponger sa peine le rituel post-saison est toujours le même. D-Rose se cale bien au chaud dans son plumard, borde son trophée de MVP et se fait une rediff de ses meilleurs highlights. Eh oui, les mouchoirs sous l’oreiller chez Derrick, c’est fait pour sécher ses larmes et pas autre chose.

Quentin Grimes

Après une petite saison dans la Grande Ligue, Quentin Grimes serait désormais voué a être le futur franchise player des Knicks. Non, on déconne mais Tom Thibodeau compterait visiblement beaucoup sur lui. Pas de quoi affoler Quentin, qui passe malgré tout ses meilleurs vacances aux quatre coins du globe. Miami, Milan ou encore Malibu, l’arrière nous partage régulièrement des clichés de son été. Allez checker son Instagram et vous verrez le mec tout sourire, que ce soit dans la rue, au restau et même à bord d’un gros gamos. Le sourire c’est ok, mais pour la pose il va falloir retravailler, Quentin ne sait apparemment jamais trop quoi foutre de ses mains.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Quentin Grimes (@qdotgrimes)


Cam Reddish

Cam Reddish est jeune, mais en même temps pas trop. Différent des autres djeuns de sa génération, Cam passe ses vacances loin des réseaux sociaux. Bon, impossible de vous dire ce que fait l’arrière de son été, mais on peut toujours vous dire ce qu’il ne fait pas : c’est à dire mettre des photos sur Instagram. Désolé, c’est light mais c’est toujours mieux que rien. Comment ça non ?

Alors, quel programme vous chauffe le plus ? Ici, on irait bien se retourner le crâne dans tous les sens avec Quickley. Quoique, faire un tour à Tatooine avec Obi, ce serait quand même vachement stylé aussi. Dans tous les cas, nous on retourne se poser devant la Play attendant la prochaine enquête. 

Sources texte : Instagram / Twitter

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top