Mavericks

NBA Flashback 2021-22 : le soir où Luka Doncic a posé 32 points, 8 rebonds et 15 caviars pour éteindre les Bucks champions en titre

Luka Doncic 4 avril 2022

32/15/8, et avec le sourire en prime

Source image : NBA League Pass

Période creuse oblige, TrashTalk a pris l’habitude chaque été de vous faire revivre avec émotion les plus grands moments de la saison écoulée. Même en 2021 d’ailleurs, malgré un été qui avait alors mis l’ensemble de nos forces vives en PLS, mais ça c’est une autre histoire. On reprend donc notre bonne vieille formule, on recule de quelques pas, de quelques mois, et on se souvient que cette saison 2021-22 fut folle, du premier au dernier jour. Aujourd’hui ? Retour sur la performance monumentale de Luka Doncic dans un duel européen face à Giannis.

Pour savourer la magie du prodige dans les conditions du direct, c’est juste ici

Luka Dončić est un prodige, un magicien, un esthète, bref appelez le comme vous le souhaitez, toujours est-il que le gamin est juste trop fort. Dès sa première saison en NBA, Luka a ébloui le monde entier par sa technique et son toucher. Débarqué dans la Grande Ligue à seulement 19 ans, le bonhomme brûle les étapes les unes après les autres. Une ascension fulgurante, au point d’être aujourd’hui cité régulièrement dans la course au MVP, après trois petites saisons outre-Atlantique. Oui, oui, trois et pas treize comme on pourrait pourtant le croire en regardant ses matchs. L’année dernière n’a pas échappé à la règle et le slovène a disséqué les défenses aux quatre coins des Etat-Unis, comme ce soir du 3 avril 2022, face au Bucks du double MVP grec, Giannis Antetokounmpo. Embarqués dans une saison agréablement surprenante, les Mavs sont en balance largement positive (49-30), quasiment à égalité avec les Daims (48-30) alors champions en titre. Soyons clairs, les hommes de Jason Kidd font partie des toutes meilleurs équipes de la Ligue.

Le match débute et Luka donne le ton en envoyant une espèce de floater dont lui seul à le secret, en plein sur la tronche de Brook Lopez. Boom, and-one, il va falloir défendre mieux que ça messieurs. Luka Magic débute son show et c’est toute la France qui va pouvoir en profiter, puisque le match est retransmis en prime time heure française (sah, quel plaisir). La première mi-temps est serrée – 57 à 55 en faveur de Dallas – et le slovène rentre au vestiaire avec 11 points. En plus de scorer, Luka distribue merveilleusement bien et compte déjà 6 passes. Côté Giannis, le boulot est également propre, puisque le Greek Freak termine le second quart temps avec 12 pions dans la valise. Au retour de la pause et un Vroča čokolada plus tard, l’ancien madrilène remet le bleu de chauffe. Son troisième quart-temps est une dinguerie. Un step back sur la truffe de Middleton, un autre sur le museau de Bobby Portis, 6 assists et encore 10 points… Dončić est le chef d’orchestre d’une partition collective que les Mavs jouent sans fausse note. Le banc assure et les joueurs sont impliqués défensivement pour tenter de contenir les champions en titre. Mieux encore, les hommes de Jason Kidd se maintiennent en tête d’un petit point.


À l’entame du dernier quart, Luka compte déjà 21 pions et 12 passes, soit la ligne de stats finale d’un excellent joueur en NBA. Ce gamin est décidément built different, comme ils disent là-bas. En plus d’être bon, il rend les autres encore meilleurs. Pour preuve sur ce match, Dwight Powell score 22 points, régulièrement nourri par son meneur. Le terme de la rencontre approche, et l’issue semble se dessiner : les Mavs font faire tomber les champions en titre chez eux, à Milwaukee. Pour conclure le chef d’œuvre, Magic Luka renvoie 11 points dans le dernier quart et achève les Daims d’un ultime lancer-franc, non sans avoir manqué le premier, c’est trop récurrent chez toi Lulu. La ligne de stats définitive envoie du bois : 32 points, 15 passes, 8 rebonds et 3 interceptions, on peut dire que les travaux sont faits.

En face, Giannis et Middleton ont été parfaitement gérés, puisqu’ils cumulent respectivement 28 (oui, oui pour Giannis c’est parfaitement géré) et 11 points. Avec cette victoire (118-112), les Mavs se rapprochent encore un peu plus du podium de l’Ouest. Collectivement, on commence à se dire que cette équipe est très solide et pourrait bien venir jouer les trouble-fêtes lors des Playoffs. L’avenir nous donnera d’ailleurs raison, puisque la Team Cuban se hissera jusqu’en finale de Conférence, mais sera sévèrement giflée (4-1) par des Warriors qui deviendront champions. Qu’importe, l’essentiel est ailleurs et la première saison de Jason Kidd dans le Texas est une franche réussite. Toujours menés par le prodige Dončić, les Mavs peuvent se prendre à rêver grand pour la saison prochaine.

Luka Dončić est bel et bien un ovni du basket-ball. Talentueux comme rare le sont, le prodige slovène joue d’ores et déjà à un niveau de MVP. De quoi espérer repartir un nouveau trophée dans la valise en fin de saison prochaine ? 

Source texte : @DallasMavsFr / Twitter

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top