Celtics

Les vacances des NBAers : on a (presque) mené l’enquête pour savoir où les joueurs des Celtics passaient leur été

Boston Celtics Vacances joueurs NBA

Sur la plage abandonnée, banana boat et crustacés

Maintenant que la saison NBA est finie, place aux vacances ! Les joueurs de la Grande Ligue ont encore quelques semaines de free time devant eux pour se la couler douce au soleil, s’envoyer des cocktails à la pelle… ou pas. Tiens, c’est vrai que chacun a sa propre définition du mot « vacances », alors pour vous la rédaction de TrashTalk a cherché où est-ce que les membres des Celtics ont décidé de s’évader. Le Massachusetts c’est sympa, mais ça manque quand même franchement de fun. 

NB : ces destinations sont le plus souvent imaginaires et n’ont que pour unique but de vous faire sourire, même si elles sont parfois basées sur les réelles vacances des joueurs mentionnés.

Jayson Tatum

Pour Jayson Tatum les vacances ce n’est jamais sans Deuce. D’ailleurs, rien ne se fait jamais sans Deuce. Le fiston de JT est roi et fait tout comme bon lui semble. Deuce fait les interviews, Deuce en conférence de presse, Deuce au shootaround, Deuce par-ci, Deuce par-là, désolé petit mais il faut dire qu’on ne voit que toi. Paraitrait même que Deuce himself aurait demandé aux Celtics de foutre Jaylen Brown dans le package pour attirer Kevin Durant. Sans déconner, mignon mais déjà bien vicelard le p’tiot.

Jaylen Brown

Après une saison bien rempli, Jaylen Brown profite de ses vacances. Après un trip du côté de Paris, l’arrière des C’s s’est envolé direction Barcelone, en Catalogne. Au programme, visite de la ville et petit détour obligé par la mythique Sagrada Família. En tant que touriste haut de gamme, JB a même eu le droit à une visite guidée du Camp Nou. Bon, par contre, au Barça, c’est un peu la mouise financièrement, donc le club a du utiliser un cinquième levier économique pour offrir un maillot à Jaylen Brown. Ah, on me dit dans l’oreillette que Jules Koundé ne verra finalement pas le terrain cette saison. Comme quoi, le bonheur des uns fait forcément le malheur des autres.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jaylen Brown (@fchwpo)

Malcolm Brogdon

Malcolm Brodgon est décidément un chic type jusqu’au bout. En plus d’être un coéquipier modèle, le néo Celtic profite de ses vacances pour se consacrer à son fondation. Cet été, ‘Com s’est envolé pour la Tanzanie afin d’aider les enfants de le besoin. Pour leur apprendre les bases du basket, le meneur d’ailleurs embarqué Tim Frazier et Anthony Tolliver dans ses bagages. Bon, bah ça c’est sûr, les gamins ne deviendront jamais des cracks. D’ailleurs Myles Turner était aussi de la partie. Eh mais attendez… Myles Turner ? Mais c’est du tampering ça monsieur l’agent !

Marcus Smart 

Toujours juste couronné du titre de défenseur de l’année, Marcus Smart s’est trouvé un petit job d’été dans une grosse boîte de nuit californienne. Dur sur l’homme et toujours très lucide défensivement, c’est en tout logique que le meneur a été embauché en tant que videur. Bon alors par contre, le mec n’a rien compris et ne laisse rentrer absolument personne. Quand on vous dit personne, ce n’est vraiment personne, puisque même ce pauvre James Harden venu mater deux-trois boulards a été refoulé à l’entrée par Marcus Smart. Vraiment pas DPOY pour rien lui, tiens.

Danilo Gallinari

Tout juste débarqué dans le Massachusetts (je ne vous souhaite jamais d’avoir à écrire ce blase), Danilo Gallinari n’a pas trop eu le temps de profiter de Boston. Eh oui, monsieur est international italien et doit préparer l’EuroBasket avec sa sélection. D’ailleurs, pour nos lecteurs possédant une capacité de mémorisation capable de remonter aussi loin que jusqu’à la semaine dernière, vous vous souviendrez sûrement que Danilo a été aperçu en train d’envoyer un gros triple pour égaliser en plein sur la tronche de nos Bleus à seulement 23 petites secondes de la fin. Il aurait mieux fait de rester à Boston celui-là.

Grant Williams

Franchement, même pas besoin de chercher ou Grant Williams passe ses vacances. À coup sûr, le mec est encore en train de planer au-dessus du parquet de Milwaukee. Depuis son Game 7 monstrueux, le bougre a établi un petit campement dans la raquette des Bucks. Salle climatisée (important pour refroidir un gars qui met sept triples), sac de couchage et petit feu de camp sur le parquet du Wisconsin, Grant vit décidemment sa meilleure vie.

;
Payton Pritchard

Bien déterminé à gratter plus de minutes la saison prochaine, Payton Pritchard bosse comme un fou pendant l’été. Bon, le bonhomme est un peu chelou et a décidé de se rajouter une difficulté supplémentaire en s’envolant pour l’Oregon afin de se préparer. On a quand même connu mieux comme destination pour taffer, mais passons. Là-bas, le garçon donne tout ce qu’il a pour progresser. Travail dans la piscine avec haltères pour renforcer les muscles, ou comment joindre l’utile à l’agréable. Visiblement, PP en fait un peu trop, puisque le bonhomme à même failli se noyer. Par contre pas question de lui faire du bouche à bouche, on va plutôt prendre une belle photo pour Instagram, mattez donc la dernière slide.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Payton Pritchard (@paytonpritch3)

Robert Williams

Finalement, vacances ou pas, rien ne change vraiment pour Robert Williams. C’est bien simple, le pivot bloque tout ce qui bouge. Robert Williams bloque le périph, Robert Williams bloque sa carte bleu ou encore Robert Williams bloque l’ascenseur avec ses grosses épaules, ce bougre est une vraie galère au quotidien. Petite subtilité de l’été cependant, Robert Williams s’est lui-même fait bloquer par son ex sur les réseaux, et on peut vous dire que ça lui a fait tout drôle. L’arroseur arrosé finalement…

Al-Horford

Alors là, aucune idée de ce que bien faire Al-Horford de ses vacances, papy déconnecte totalement des réseaux pendant l’intersaison. Bon vu le genre du gars, on vous parie ce que vous voulez que le type est en slibard sur une plage des Caraïbes à écouter du reggae avec un verre de whisky dans la main droite. Probablement en train de se refaire les meilleurs highlights de ses années Atlanta. Nan, sans déconner, les mecs ont réussi à caser Jeff Teague, Kyle Korver, Paul Millslap et Al-Horford sur un parquet du All-Star Game. C’est très fort messieurs, chapeau bas.

Luke Kornet

On aurait vraiment aimé vous dire ce que Luke Kornet fait de ses vacances, mais impossible de le savoir. Déjà, le pivot n’a pas Instagram donc compliqué de le suivre, mais en plus lorsqu’on lui a demandé en tête à tête ce qu’il trafiquait de son été, impossible de l’entendre ! Avec ses 2m18, le mec culmine tellement haut que c’est compliqué de saisir ce qu’il baragouine. Pourtant, on lui a bien passé un mégaphone pour tenter de capter quelques mots, mais rien à faire, le son ne parvient pas jusqu’à nous. Où alors on a juste eu la flemme de chercher plus, choisissez l’option qui vous convient.

Alors, quel programme vous chauffe le plus ? Ici, on irait bien visiter le Camp Nou avec Jaylen Brown, même si pour le maillot, ça risque d’être compliqué. Dans tous les cas, nous on retourne matter le Game 7 de Grant Williams en attendant la prochaine enquête.

Sources texte : Instagram / Twitter / YouTube

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top