Warriors

NBA Flashback 2021-22 : le soir où Klay Thompson a rejoué après 941 jours d’absence

Klay Thompson 24 janvier 2022

Guess who’s back ?

Source image : YouTube

Période creuse oblige, TrashTalk a pris l’habitude chaque été de vous faire revivre avec émotion les plus grands moments de la saison écoulée. Même en 2021 d’ailleurs, malgré un été qui avait alors mis l’ensemble de nos forces vives en PLS, mais ça c’est une autre histoire. On reprend donc notre bonne vieille formule, on recule de quelques pas, de quelques mois, et on se souvient que cette saison 2021-22 fut folle, du premier au dernier jour. Aujourd’hui ? Retour sur le come-back de Klay Thompson après deux ans et demi loin des parquets. 

Le retour du Splash Bro’ vécu en direct, c’est juste ici

« HEEEEEEEEEE’S BAAAAAAAAACK ! ». Les frissons d’abord, puis une giga banane qui se dessine sous nos yeux de fans cernés. La voix de l’annonceur des Warriors résonne comme une libération pour tous les amoureux de NBA. Après deux ans et demi sans jouer, Klay Thompson est enfin en tenue, prêt à faire vibrer la Dub Nation pour un retour tant attendu. Sur le banc lors de l’annonce des deux équipes, le visage d’un Klay en mode headband est chargé d’émotion. Comprenez-le, après 942 jours sans disputer le moindre match, le bonhomme est de retour sur un parquet. Salement blessé lors des Finales NBA 2019 perdues face aux Raptors, Thompson aura bataillé dur pour s’en sortir. Qu’importe, l’essentiel est ailleurs et le numéro 11 va finalement pouvoir découvrir le Chase Center, sur le terrain cette fois. Pour préchauffer doucement, rien de mieux que la réception des Cavs à la maison. Klay retrouve sa place dans le cinq des Warriors, bien qu’il soit logiquement soumis à une restriction de minutes. L’excitation dans les travées de la salle est électrique, presque contagieuse pour nous, pourtant affalés dans notre canapé à des milliers de kilomètres de San Francisco.

Trente-huit petites secondes. C’est le temps qu’il aura fallu au triple champion – à l’époque – pour marquer le match de son empreinte et sceller son retour de manière DÉ-FI-NI-TIVE. Bim, bam, boum : Klay enfume son défenseur derrière l’écran, attrape la balle, part en drive face à un Jarrett Allen bien décidé à protéger son cerceau. Aussi réputé soit le contreur, il n’est pas parvenu à nous enlever ce moment, SON moment. Le Splash Bro’ évite les immenses bras du pivot touffu et parachute le ballon d’une main d’orfèvre. Moment de communion absolu, le Chase Center est en fusion, Twitter et nous aussi : Klay Thompson est bel et bien de retour. La suite est un peu plus compliquée pour le numéro 11 qui se cherche, tâtonne et tente de régler la mire à longue distance. Pas encore dans le rythme, Killa Klay file se reposer sur le banc. Un coup de Gatorade plus tard, l’arrière est de retour sur le parquet. Et quel retour. Non content d’avoir déjà animé une grande partie de la soirée, il en rajoute une couche. En isolation face à Jarrett Allen, encore lui, Thompson se défait de la grande tige, fonce vers le panier et explose un poster monumental sur la tronche de ce pauvre Lamar Stevens. Le banc des Warriors explose, Steph Curry sautille comme un enfant et la planète basket redécouvre enfin le bonheur de voir jouer Klay Alexander Thompson.

Quelques instants plus tard, le Splash’ Bro revient à ses classiques et claque une bombinette derrière la ligne. La première depuis un bail. D’ailleurs, on a dit une ? Non parce que le sniper de la Baie est décidemment un pyromane et balance sept pions consécutifs, dont deux autres flèches derrière l’arc. Après 20 minutes passées à gambader sur le parquet, Steve Kerr rappelle son arrière sur le banc, d’une manière cette fois définitive. Pas question de prendre de risques avec la santé de son quintuple All-Star, on ne déconne pas à Golden State. Le bilan des courses est encourageant et peut-être même plus : en 20 minutes sur le parquet, Killa Klay a posé 17 points à 38% de loin, avec la victoire en prime. Plutôt pas mal pour un revenant, non ? Ce 10 janvier 2022 est à marquer au fer rouge dans la carrière du Dub. Revenir d’un combo rupture des ligaments croisés – tendon d’Achille n’est décidément pas donné à tout le monde, mais lui l’a fait. Joueur unique, Klay est un guerrier parmi ses guerriers. Symbole de résilience, le numéro 11 de la Baie conclura finalement le chapitre le plus douloureux de sa carrière par un bonheur immense, celui de devenir Champion NBA pour la quatrième fois de sa carrière.

Loin des parquets pendant plus de deux ans, Klay Thompson aura finalement très vite rappelé à la planète basket le formidable joueur qu’il est. Attraction d’un soir, l’arrière nous a fait vibrer au rythme d’un formidable come-back qui restera à jamais gravé dans les mémoires. Et comme le dit si bien le dicton, tout vient à point à qui sait attendre. 

 

1 Comment

1 Comment

  1. Sebb

    8 août 2022 à 20 h 16 min at 20 h 16 min

    Sans être fan des Warriors, j’ai un respect enoooorme pour ce joueur, un vrai guerrier et un lieutenant de rêve pour n’importe quel joueur all-time, qui change la destinée d’une franchise de « était si près » en « dynastie ». Vas y Klay, poses nous une énorme saison l’an prochain

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top