News NBA

Paolo Banchero et Dejounte Murray ne partiront pas en vacances ensemble : embrouille sur les réseaux après un match tendu, le beef estival qu’on aime

Dejounte Murray Paolo Banchero 8 août 2022

Cinq contre cinq mais un un contre un, c’est tout ce qu’on demande.

Source image : YouTube

Tous deux présents à Tacoma pour le tournoi Pro-am « Zeke-End » ce dimanche, Dejounte Murray et Paolo Banchero se sont envoyés des petites punchlines sur les réseaux sociaux durant la nuit, après que la tension soit montée d’un cran sur le terrain quelques heures plus tôt. Le point de départ d’une rivalité naissante entre les deux pépites ? Nous, on signe tous les jours.

Ceci est un message pour Adam Silver : peux-tu programmer un Magic-Hawks en match d’ouverture de la saison 2022-23, ou bien pour Noël ? Non pas que nous estimions que la qualité basketballistique du match soit à la hauteur d’un Warriors-Grizzlies, mais le niveau d’entertainment, lui, atteindra sans aucun doute des sommets. Pourtant, on n’aurait jamais pensé dire ça il y a encore… 24 heures. Car c’est bien hier soir qu’une embrouille entre deux des stars d’Orlando et Atlanta, Paolo Banchero et Dejounte Murray, a pointé le bout de son nez. Le contexte ? Il y a en a un bien sûr. Nous sommes à Tacoma, ville natale d’Isaiah Thomas, qui y organise un tournoi Pro-am appelé « Zeke-End ». Sur place, beaucoup de « no names », mais aussi nos deux joueurs NBA du jour, habitués de ces petites ligues d’été bien sympatoches. La rencontre se déroule bien, l’ambiance est cool, rien à déclarer quoi. Rien à déclarer… jusqu’au moment où Murray va faire monter le level d’insolence très très haut. Sur une action qui semble au départ très classique, le nouveau guard des Faucons fait mine de prendre un tir et parvient à faire jumper un Paolo complètement pris dans la feinte de shoot. La suite ? Une deuxième feinte, cette fois-ci de passe, qui renvoie le numéro 1 de la Draft 2022 en Floride, avant que l’humiliation ne s’achève pas un alley-oop contre la planche de Dejounte, pour lui-même. Sheesh ! On vous laisse imaginer l’ambiance de la salle. Mieux encore, on vous laisse regarder par vous-même.

On aurait pu commencer à se douter de quelque chose au vu de la réaction de Murray à son propre highlight, qui va tout simplement scarface le rookie avant de le trashtalker sévèrement et de lui balancer le ballon dans les pieds. Mais comme souvent, la tension va véritablement monter grâce aux réseaux sociaux qui ont enregistré tous les petits moments épicés de ce match entre nos deux héros du jour. Un extrait montre notamment une autre séquence vers la fin du match, où Dejounte retourne sur le banc avec des mots doux pour son nouvel ami italien.

« C’est lui que vous êtes venu voir ? C’est une ligue d’homme, lui c’est un petit garçon, il est trop soft. Vrai numéro 5 mec. »

Tiens oui, c’est vrai, les deux bonshommes ont le même numéro. Bon, ça semble un peu léger comme raison pour lancer un biff donc on va éviter de s’attarder sur cela, d’autant plus que l’affaire s’est véritablement tendue sur Instagram où Banchero et Murray se sont chauffés par stories interposées. Tout commence avec le partage de l’action de la nuit par Dejounte, sur son propre compte, avec en légende : « Bienvenue dans la cour des grands ! Irrespectueux qu’ils disent… Ouaaaais je sais ! ». Pas le meilleur moyen d’éteindre un début d’incendie, on est d’accord. C’est la provocation de trop pour Paolo, qui va alors décider de répondre via son propre compte, après que Murray l’ait unfollow sur le réseau : « lol, désabonné sur Instagram et tout, ça doit être personnel non ? C’est pas grave, assure-toi juste de vraiment défendre la prochaine fois et arrête d’envoyer des prises à deux la famille. » Vous vous doutez bien que, de son côté, l’ancien arrière des Spurs n’attendait que cela pour à son tour envoyer une bastos dans la tronche du rookie. Appréciez.

« T’as voulu flex avec ton statut de first pick sur moi alors que je te soutenais quand t’étais un gamin qui demandait à prendre mes rebonds. Ne va pas sur Internet pour ne rien dire… T’es plus le gosse humble que tu as toujours été et je me base que sur des vrais trucs garçon tu le sais ! Tu y es arrivé et t’as changé et j’ai perdu tout respect ! Reste humble. La vie dans laquelle tu es maintenant est réelle et ce n’est pas une blague ! J’ai encore envie de te voir gagner parce que je suis comme ça ! »

Bon, on est quand même en droit de se demander si la fin n’a pas été proposée par un agent parce que c’est pas vraiment la chose la plus évidente lorsque l’on voit à quel point les choses sont devenues personnelles entre les jeunes joueurs. Banchero prendra la peine de répondre une dernière fois, sans pour autant raviver l’embrouille : « Je suis toujours le même gamin humble, je t’ai toujours soutenu bro, ne change pas l’histoire pour Internet. Shoutout à IT [Isaiah Thomas, ndlr] malgré tout pour ce super événement »Voilà donc l’ambiance dans laquelle nous nous sommes réveillés ce matin, celle d’une rivalité très probablement naissante. Car même si on a du mal à voir une véritable haine de l’autre se profiler, on peut tout de même espérer que ce biff se transpose sur le terrain, où chacune des deux pépites se rendra coup pour coup dès leur prochaine rencontre.

On a déjà vu des embrouilles partir beaucoup, BEAUCOUP plus loin que celle qui vient de se créer entre Paolo Banchero et Dejounte Murray. Et si on espère que ces tensions ne deviennent pas trop importantes, on ne peut s’empêcher de demander à les voir perdurer juste assez pour nous offrir, à l’avenir, des combats d’anthologie entre deux garçons qui incarnent le futur de la Ligue.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top