Celtics

Bruno Caboclo va participer au camp d’entraînement des Celtics : pas besoin de trader Jaylen Brown, le « Kevin Durant brésilien » est déjà là

Bruno Caboclo Sao Paulo

Le GOAT est de retour !

Source image : YouTube

Après plus d’un an et demi passé loin des parquets NBA, Bruno Caboclo va tenter de faire son retour dans la grande Ligue. Selon Shams Charania de The Athletic, les Celtics ont en effet invité le Brésilien à leur camp d’entraînement, dans lequel il aura l’opportunité de se battre pour une place au bout du banc. C’était donc lui qui leur manquait pour aller chercher une bagouze.

Dans l’histoire de la NBA, il y a Tim Duncan, Karl Malone et Bruno Caboclo. Nous n’avons pas peur de le dire : oui, l’un des meilleurs joueurs de la planète va faire un comeback retentissant en NBA cette saison. Enfin, encore faut-il qu’il en ait l’occasion. Car jusqu’à preuve du contraire, aucun retour sur les parquets de la grande Ligue n’est prévu pour le Brésilien. Comme révélé par Shams Charania de The Athletic, Caboclo va participer au camp d’entraînement des Celtics, où il tentera d’arracher une place dans le roster déjà très solide de Boston. Blagues à part, la carrière du poste 3-4-5 pourrait bien être relancée par cette opportunité, lui pour qui le rêve américain n’a pas toujours été simple. Petit flashback rapide. Drafté en 20ème position par Toronto en 2014, Bruno Caboclo ne trouve pas ses marques et va seulement jouer 23 matchs avec les Raptors lors de ses trois premières saisons, et pas vraiment performer en G League. Celui dont on dit alors qu’il est « à deux ans d’être prêt dans deux ans » pour moquer son profil pas vraiment NBA ready – malgré un véritable potentiel puisqu’il va être surnommé le « Kevin Durant brésilien » lol – va alors quitter le Canada pour Sacramento où le même schéma va se reproduire. Lors de la saison 2018-19 toutefois, il parvient à montrer de belles choses avec une équipe de Memphis jouant à fond le tanking, mais sera encore envoyé ailleurs. Mouais… il faut croire que le garçon et la grande Ligue, ça ne colle pas vraiment.

Après un dernier passage anecdotique à Houston, Bruno s’envole vers… la France. Eh oui, en tant que pigiste médical à Limoges, Bruno tente de se relancer. Bingo ! Le Brésilien retourne au pays et signe à Sao Paulo où il va réaliser une très bonne saison sur le plan individuel comme collectif. Délaissant un peu son côté excentrique – flow dantesque et caractère très changeant – Caboclo se concentre enfin sur le basket, et ça se voit. Avec environ 24 points et 11 rebonds de moyenne sur la compétition, le gaillard a permis à son club d’arracher la première Basketball Champions League d’Amérique du Sud de son histoire. Suffisant pour décrocher cette place au camp d’entraînement des C’s ? Pas seulement. Car Bruno a également réalisé une très jolie Summer League avec Utah, où il a su montrer ce qu’il savait faire, sans trop en faire justement. Dans cette équipe de Boston où il reste une vraie place à l’intérieur derrière Robert Williams et Danilo Gallinari, l’ancien Limougeaud devra se battre avec son camarade de Draft Noah Vonley, qui doit lui aussi à nouveau faire ses preuves après le petit contrat d’un an qu’il vient de signer aux Celtics.

À 26 ans, Bruno Caboclo aimerait faire table rase de son passé pas franchement joli joli en NBA pour entamer une seconde carrière sur de bonnes bases. Plus mature que lors de ses débuts, le bonhomme de 2m06 va donc avoir la difficile mission de séduire Brad Stevens. Enfin « difficile »… on parle quand même du Kevin Durant brésilien non ?

Source : Twitter @ShamsCharania

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top