Knicks

Taj Gibson a été remercié par les Knicks : le soldat favori de Tom Thibodeau s’en va, le prix pour faire venir Jalen Brunson

Taj Gibson Knicks 16 novembre 2021

Sayonara, Gibson-kun.

Source : NBA League Pass

L’argent n’est pas gratuit. Les Knicks ont sans doute dû retourner cette phrase dans tous les sens avant de libérer Taj Gibson. C’est après trois ans passés dans la Big Apple que l’annonce intervient. Décision sans doute difficile à accepter pour le coach Tom Thibodeau, grand fan des capacités d’un soldat bien col bleu bien travail de l’ombre qu’il a quasiment tout le temps entraîné depuis son année rookie en 2010. 

La fin d’une belle histoire ou juste l’annonce que Tom Thibodeau ne sera plus aux Knicks la saison prochaine ? Bon, on ne sera pas assez crédules pour prendre la seconde option, alors choisissons la première. Taj Gibson – pour ceux qui ronflent au fond de la classe – est un joueur que beaucoup d’équipes aimeraient bien avoir dans leurs rangs. Pourquoi ? Et bien l’on parle d’un gars capable d’aller jouer en tant que pivot comme en tant qu’ailier fort, qui vous fera le travail honnêtement et sans broncher, tout cela sans tellement considérer le temps de jeu accordé. Vous voyez, le genre d’or en barre que toute équipe aux prétentions sérieuses aimerait avoir sur son banc pour reposer le pivot titulaire sans se faire de mouron quant à la solidité de sa raquette. Tom Thibodeau, il avait parfaitement compris tout ça, et dès le printemps 2010. Débarqué en mai pour remplacer Vinny Del Negro, le Tom est tout de suite charmé par le profil du jeune Taj. Derrière Joakim Noah, il prend ses minutes et ne se plaint pas, puis profitera d’une saison 2015-16 pour débuter 55 matchs. Oh la belle bromance joueur coach. Une histoire qui d’ailleurs ne se limitera pas a Chicago. Remercié en 2016, Thibodeau s’arrange pour faire venir Gibson dans sa nouvelle équipe des Wolves à compter de 2017. Rebelotte avec les Knicks en 2020. Voici qui aide plutôt pas mal à saisir toute l’affection du coach pour son joueur.

Sauf que tout ça, c’est terminé. Pourquoi ? Affaire de dineros, comme dirait Pablo Escobar. Le sujet de l’été chez les Bockers ? Jalen Brunson. On parle d’un contrat de près de 104 millions sur quatre ans, un montant qui implique de faire des choix financiers pour que le cap space global n’en prenne pas un trop gros coup dans la ganache. Le contrat n’est pas encore signé, alors le maître mot est anticipation. Dans ces cas là, les petits contrats sont souvent sacrifiés. À ce jeu de chaises musicales, c’est Taj Gibson qui perd cette fois ci. Son année 2022-23 rémunérée à hauteur de 5,2 millions de Dollars n’était pas garantie, alors il était effectivement assez facile pour New York de récupérer un peu de sous là-dessus. Avec des pivots comme Mitchell Robinson, Isaiah Hartenstein et Jericho Sims, la rotation est aussi complète à NY… à partir de là, les doutes n’étaient que peu permis concernant l’avenir de Gib’. Pas question de se faire non plus de souci pour Taj puisque ce dernier devrait – selon Shams Charania de The Athletic – atterrir chez les Wizards la saison prochaine. Le montant n’est pas encore connu, mais les Sorciers feront quoi qu’il arrive une belle opération avec un pur bosseur à prix malin.

La fin d’une jolie histoire ? À 37 ans en tout cas, les chances de revoir Taj Gibson et Tom Thibodeau ensemble sont très minces. Le joueur peut, même s’il part, être fier d’une chose. Il s’en va en rendant un ultime coup de pouce à son coach, puisque cela permettra de faire venir un jeune joueur de talent dans son effectif. 

Source : Twitter @ShamsCharania

1 Comment

1 Comment

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top