Blazers

Shaedon Sharpe s’est blessé à l’épaule pour son premier match de Summer League : spoiler, Portland ne prendra aucun risque avec son rookie

Shaedon Sharpe 8 juillet 2022

L’année 2022 de Shaedon Sharpe est déjà dans l’Histoire.

Source image : YouTube

Très attendu face aux Pistons pour ses débuts en Summer League, Shaedon Sharpe s’est rapidement blessé à l’épaule. Dès le début de la seconde mi-temps, et alors que le numéro 7 de la Draft 2022 n’avait plus posé un pied sur le parquet depuis la fin du premier quart-temps, les Blazers ont d’ailleurs annoncé que ce dernier ne reviendrait pas. Et même si la blessure ne semble pas trop grave, un premier frisson vient de parcourir tout l’Oregon.

Six minutes et puis s’en va. Pour son premier match sous les couleurs des Blazers (défaite 81-78 face à Détroit), la plus grande énigme de la cuvée 2022 n’a pas pu rassurer, ou tout du moins pas eu le temps de le faire. Un joli contre finalement refusé pour goaltending, un fadeaway assez smooth ligne de fond… et voilà, on a déjà fait le tour. 2 points et 1 turnover à 1/3 au tir dont 0/2 de loin en 6 minutes donc ? Non, on ne va clairement pas juger les qualités du gamin à l’aune d’un échantillon aussi peu représentatif, car on sait que les chiffres auraient pu monter BIEN plus haut s’il avait eu le temps de s’exprimer librement. Mais on est néanmoins en droit de se poser quelques questions, notamment sur la condition physique de l’ancien joueur membre de Kentucky. Acteur principal d’une story complètement WTF qui l’aura poussé à se présenter à la Draft sans avoir joué une seul fois pour les Wildcats, Shaedon Sharpe (1m98, 91 kg) n’a participé à aucune rencontre officielle depuis le 16 octobre 2021, soit neuf mois. C’est long, c’est même beaucoup trop long. Une période de flou, où l’ancien prospect numéro 1 de la cuvée 2022 (selon ESPN) a de son côté justifié son absence par la volonté de travailler sur son corps :

« Faire en sorte que mon corps se porte bien, devenir un peu plus costaud, un peu plus imposant. Mon état d’esprit c’était : faire en sorte que mon corps aille bien. » – Shaedon Sharpe

Well… si on salue le mindset, on a aussi le droit de s’inquiéter. Forcément, quand l’un des plus gros potentiels de la Ligue, mais qui n’a pas joué depuis une période de gestation entière, explique qu’il devait améliorer sa santé, on se demande forcément s’il n’y a pas eu une ou des petites blessures à gérer lors des derniers mois et dont nous n’aurions pas été mis au courant. Surtout que, malheureusement, cette préparation n’a donc pas empêché cette première alerte à l’épaule. On espère bien évidemment que cette douleur restera bénigne et que nous pourrons très vite revoir le crack (car c’en est un) sur les parquets, mais on sait tous à quel point il est important de rester prudent lorsque la santé des jeunots est en question. Pour rappel, lors de l’édition 2021 de la très réputée Nike Elite Youth Basketball League (par laquelle sont passés certains de ses compatriotes comme RJ Barrett ou Shai Gilgeous-Alexander), le Canadien enregistrait 22,6 points, 5,8 rebonds et 2,7 passes décisives de moyenne. Alors oui, forcément, on a plutôt hâte qu’il revienne sur les parquets à 100%.

Il va être difficile de trouver un joueur ayant suscité autant de débats et soulevé autant de questions que Shaedon Sharpe sur cette année 2022. Dans une équipe de Portland tentant de se relancer après une saison ratée, l’arrière de 19 ans pourrait très rapidement devenir une pièce maîtresse. Monstre athlétique malgré quelques lacunes en termes d’intelligence de jeu, l’énigme Sharpe risque de nous prendre encore un peu de temps avant d’être élucidée.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top