Pistons

NBA Summer League : Jaden Ivey et Jalen Duren solides pour leur premier match, la jeunesse des Pistons a fière allure

jaden ivey

On ne pouvait pas rêver mieux comme entame

Source image : Youtube

Au terme d’un match très accroché (78-81), ce sont bien les Pistons qui repartent du Thomas & Mack Center avec leur première victoire de la Summer League sous le coude. Comme prévu, le nouveau duo de rookies de Detroit composé de Jaden Ivey et Jalen Duren s’est illustré et a fait de belles étincelles dès le début de la rencontre. 

Des fans de NBA qui se sont levés à 4 heures pour voir le duel entre Paolo Banchero et Jabari Smith Jr. en ouverture de cette nouvelle Summer League ont dû être choqués de voir… qu’il y avait encore un match après celui qu’ils venaient de regarder. Pareil pour ceux qui venaient de se lever le matin pour aller au boulot, et qui, pendant un croc dans leur biscotte, ont découvert que leur trajet jusqu’au travail allait être accompagné d’un match presque entier, et non d’une fin de quatrième quart-temps comme on connaît habituellement avec les rencontres de saison régulière. Et oui, comme certains l’ont pensé, Portland-Detroit, ce n’était pas 18 heures ce soir, mais bien à 6 heures du mat’, une belle matchup qui réveille à un horaire pas fait pour les non-habitués aux horaires des vraies night sessions universitaires de la côte pacifique. Sur ce second match du jeudi, on attendait bien sûr l’opposition entre Jaden Ivey et Shaedon Sharpe, qui n’est finalement allée que dans un sens vu que Sharpe a décidé de rester invisible sur les terrains encore un petit peu plus longtemps. À côté de JI ? De belles attentes autour de Jalen Duren et des bras qu’il a volé à Vin Diesel qui, accompagné d’Isaiah Stewart, avait prévu de faire quelques premiers ravages dans la raquette des Blazers.

6 heures du zblah. Les yeux sont encore petits pour tout le monde en attendant la première gorgée de café. Le mug s’approche des lèvres, et l’osmose commence en même temps que le match. Les Pistons ont le premier ballon, et Jaden Ivey décide d’activer les réacteurs attachés à ses chaussures, ceux qui lui permettent de transpercer les défenses à une vitesse dépassant celle du son… et lance le ballon près du cercle. Son pivot de 18 ans à la puissance combinée d’un hippopotame et d’un buffle était caché dans le petit corner, et Jalen Duren claque un gros alley-oop au fond du cercle. Première possession de leur carrière NBA hein. Les yeux sont écarquillés, la gorgée de café presque recrachée, mais au moins le ton est donné par le nouveau duo sensationnel de Detroit.

Devant sa maman Niele présente en tribunes, Jaden Ivey finira le match avec 20 points à 42% au tir dont 40% du parking et 100% aux lancers-francs, 6 rebonds et 6 passes au compteur. La prestation est belle, propre, nette, trouvez un autre synonyme. Le garçon n’a même perdu aucun ballon en seconde mi-temps, une performance également marquée par de gros drives bien explosifs, de gros dunks et de beaux caviars. Des caviars qui ont donc régalé Jalen Duren et ses bras de père de famille, un baby daron qui finit pour sa part le match à 9 points à 67% au tir et 2 contres. Enfin « contres » non, puisque ça ressemblait clairement plus à des smashs de volley. Il ne s’est d’ailleurs pas seulement servi en attaque des caviars de son collègue rookie, mais aussi de ceux de… Killian Hayes. Le Frenchie, titulaire à la mène, a réalisé un très bon passage, complet, des deux côtés du terrain, avec 7 points, 3 rebonds, 4 passes et 1 interception. Le cinq des Pistons avait l’air de bien s’entendre et de se trouver sur le terrain, ce qui pourrait même laisser prétendre à une association… Duren – Stewart dans la raquette. En effet, même si Isaiah reste toujours un peu (trop) foufou dans sa manière de jouer et d’être, il a carrément planté des 3-points clutchs en fin de match, car la Summer League demeure un monde à part. 

Pour les Pistons, rendez-vous samedi pour leur second match de la compétition contre les Wizards. En attendant, Jaden Ivey est retourné à l’hôtel recharger ses mollets sponsorisés par Duracell, et Jalen Duren est déjà reparti à la salle développer un muscle du bras que personne ne connaît à part lui. Après un tel premier match on est sûr que les deux garçons ne vont pas chômer jusqu’au 17 juillet, et que cela annonce – déjà – de belles choses pour la saison régulière. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top