Warriors

Steve Kerr est toujours aussi amoureux de Steph Curry : « Il est notre Magic Johnson, c’est le visage des Warriors »

Warriors Stephen Curry

Stephen Curry a encore eu droit à un hommage XXL de la part de Steve Kerr.

Source : NBA League Pass

Pour Steve Kerr, avoir pu compter sur Stephen Curry depuis 2014 apparaît comme une bénédiction. Il le reconnaît lui-même d’ailleurs assez souvent. Invité dans le podcast de Zach Lowe, le coach des Warriors est revenu sur les Playoffs en livrant deux trois anecdotes succulentes. Spoiler : Stephen Curry est un sacré plaisantin. 

Cet amour fou entre Steve Kerr et son meneur star est assez remarquable quand même. On en a connu des bromances entre joueur et coach, mais celle-ci fait décidément partie du registre de l’unique. Souvent présent dans les podcasts et de manière plus général assez enclin à livrer certains détails de la vie de son groupe, Kerr n’a pas gardé sa langue dans sa poche durant le podcast The Lowe Post. Avant d’attaquer la partie bien golri de l’interview, arrêtons-nous plutôt sur l’énième lettre d’amour du coach envers le Splash Bro. Stephen Curry a bien sûr été l’artisan principal de la réussite des Warriors tout au long de la saison, alors le voir couronné du titre de MVP des Finales – le seul trophée qu’il lui manquait – a forcément été le motif d’un grand bonheur pour Stevie.

« Steph est le principal responsable de ça. C’est notre Magic Johnson, notre Tim Duncan. C’est le visage des Warriors. Tout a été bâti autour de lui. C’est pour cela, je penserai toujours que ce titre restera comme le sacre de Stephen »

– Steve Kerr

C’est tellement beau, on en aurait la larme à l’œil. En même temps, au regard du parcours un peu compliqué que Golden State a traversé depuis deux ans, il est bien logique d’avoir un immense sourire à l’heure de savourer un titre de champion fraîchement acquis. Comme d’habitude dans ce groupe, la conquête d’un nouveau Larry O’Brien s’est faite dans la bonne humeur du début jusqu’à la fin des Playoffs. Une preuve ? Attendez juste de lire ce qui va suivre. Envoyé sur le banc lors du premier tour contre les Nuggets à cause d’un pépin physique, Steph a très vite retrouvé un temps de jeu de titulaire. Alors que Kerr lui a logiquement demandé de reprendre sa place, le Chef n’a pas souhaité bouleversé l’équilibre de l’équipe. Bien sûr, c’est une manière pour le duo de se taper quelques grosses barres.

« Il revenait de blessure et il était limité à 20 minutes par match, on l’a donc fait sortir du banc. Après le premier match, on a augmenté son temps de jeu et dès le Game 2, il était déjà proche des 30 minutes. À ce moment-là, je suis allé le voir pour lui dire : ‘Steph, si tu veux débuter, tu es Steph Curry, c’est comme tu veux’… Mais il était plus dans le style : ‘En fait, on joue très bien, Jordan est dans le rythme, on est à 2-0… On peut continuer comme ça’.

On en a rigolé les jours suivants. Je me rappelle lorsque les titulaires étaient annoncés. Il était à côté de moi et je lui ai dit : ‘Steph, tu sais, si tu travailles suffisamment dur, toi aussi un jour tu pourrais débuter dans un match de Playoffs NBA’. Ça l’a fait rire et les jours suivants à l’entraînement, il me disait : ‘Regardez-moi coach ! Regardez à quel point je bosse ! Je le mérite ! Je sais que je peux y arriver !’. C’est ça Stephen Curry. Quelque chose qui pourrait être un problème sérieux avec d’autres stars, ça devient une bonne vanne avec lui. »

Stephen Curry, la joie de vivre sur le terrain et en dehors. Eh franchement, avec un joueur comme ça dans son groupe, il est impossible de détester son travail. Tiens donc, c’est sans doute aussi pour ça que Steve Kerr est toujours en poste huit ans après sa nomination.

Source : The Lowe Zone 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top