Warriors

Stephen Curry élu MVP des Finales NBA 2022 : le blasphème est réparé, le Chef a désormais tout gagné

Stephen Curry

Et Otto Porter Jr. il joue au ping-pong ?

Source image : NBA League Pass

T’es là, en calebar devant la cérémonie de titre des Warriors, à te demander si tu caraméliseras les oignons dans le riz sauté de midi, pendant qu’à 34 ans, Stephen Curry a déjà terminé le jeu. Cette nuit du jeudi 16 juin 2022 au vendredi 17 juin restera comme l’une des dates clés de sa carrière. Un quatrième titre NBA, et surtout – enfin – la statuette de MVP des Finales.

Au matin du jeudi 16 juin 2022, Stephen Curry n’est encore qu’un roi sans couronne. Du moins, un roi couronné de trois titres NBA, deux trophées de MVP et octuple All-Star, mais dont l’ornement reste incomplet. Une grosse poignée d’heures plus tard, le problème est résolu. Sa majesté a été élu MVP des Finales 2022 grâce à des moyennes de 31.2 points à 48% au tir dont 42% du parking, 6 rebonds, 5 assists et 2 interceptions pour seulement 2.5 pertes de balle. Une série disponible dans toutes les boucheries de France et des DOM-TOM, que le basket-ball – et plus généralement, le monde du sport – n’est pas prêt d’oublier. À 34 ans – plusieurs années avant que l’idée ne lui traverse naturellement l’esprit – Steph pourrait prendre sa retraite que les bouquins d’histoire l’afficheraient quand même en couverture. Sa carrière est aujourd’hui complète, sans bavures, aux contours si parfaits qu’ils en harponnent une valeur d’agacement. Eh oui, quelle sera désormais la carotte devant le bourriquet ? Comment lui donner envie de s’investir sur les prochaines saisons, s’il n’a plus rien à remporter/découvrir ? À cette problématique – qui n’en est pas vraiment une – l’on apporte deux réponses. La première, c’est que dans son esprit, un champion n’est jamais rassasié. On ne compte pas les trophées à la ligne. La puissance, l’histoire et la beauté d’un accomplissement gardent le lion éveillé. Par contre, la seconde réponse, c’est que si Stephen Curry a vraiment envie de remporter de nouveaux trophées, une place lui sera toujours réservée dans notre beau championnat de France. Déguster Jayson Tatum et ses tocards en antenne nationale, ça va, mais se farcir le terrible ADA Blois un soir d’hiver, sous les yeux de Stephen Brun et Laurence Boccolini, rediffusé par une caméra qui ne filme pas les contre-attaques, là, c’est une toute autre paire de manches.

Sur les onze journalistes votants pour cette statuette de MVP des Finales 2022 – parmi lesquels Jacques Monclar de l’équipe BeIN Sports France – tous ont glissé le même nom dans l’urne. C’est une unanimité logique en faveur de Stephen Curry. Un journaliste aurait pu apporter un peu d’originalité en topant Andrew Wiggins, mais il aurait probablement perdu son droit et sa légitimité de vote l’année suivante. L’histoire voulait que le meneur des Warriors – comme lors de son trophée de MVP en 2016 – soit élu avec toute l’élégance qu’ont mérité ses accomplissements sur le parquet. Il est difficile de récompenser un excellent role player quand l’un des meilleurs joueurs de l’histoire foule le même parquet. À ce propos, ils ne sont que six dont l’armoire à trophées compte quatre bagues de champion, plusieurs titres de MVP et le trophée de MVP des Finales : LeBron James, Michael Jordan, Magic Johnson, Kareem Abdul-Jabbar, Tim Duncan et – depuis cette nuit – Stephen Curry. Sur les prochaines heures/jours/semaines, les débats vont s’intensifier. Place-t-on Stephen Curry au-dessus de Magic Johnson ? Mérite-t-il sa place dans le top 5 all-time ? Dans quelques années, au moment de se retirer, Stephen Curry prendra-t-il un pot à la table de LeBron James et Michael Jordan ? Ce trophée de MVP des Finales – et accessoirement ce quatrième titre – ouvre la porte à bien des engueulades, autour de la table familiale, entre un vieux et son gosse qui sous-vendent mutuellement l’époque d’autrui. Mais qu’ils soient plutôt Warriors 22′ ou Lakers 87′, l’important est qu’ils partagent le même repas, celui du basket-ball.

Une petite stat bien insolite pour fermer ce papier ? Les cinq derniers MVP des Finales sont les cinq derniers MVP du All-Star Game. Un sacré hasard qui nous forcera à zieuter avec attention le All-Star Game 2023. Pour l’heure, Stephen Curry scintille tout en haut, parmi les étoiles de ce sport. On a vécu l’expérience en direct, et en 2046, on saura quelle histoire raconter pour « coucher les gosses ».

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top