Draft NBA

La NBA Draft, cet évènement incontournable : on vous explique pourquoi il ne faut ABSOLUMENT pas rater la cérémonie

Ja Morant 23 juin 2022

« Parce que tu attends toujours d’être appelé sur l’estrade alors que t’as 35 ans, parce que rêver c’est beau. »

Source image : YouTube

Ce soir aux alentours de 1h du matin, la NBA Draft 2022 se tiendra au Barclays Center de Brooklyn et éveillera tous nos sens. Sans conteste l’un des évènements les plus attendus de la saison et ce pour de multiples raisons. Ces raisons quelles sont-elles ? On vous résume tout ça, histoire d’être sûrs que vous serez à nos côtés dans quelques heures, le sourire aux lèvres et le buffet froid bien complet sur la table basse.

Avant toute chose, sachez que cette soirée sera une fois de plus commentée en direct par nos soins, et que ce genre de moment peut jumper directement dans le Top 10 de nos meilleurs souvenirs all-time en cas de soirée agitée. L’histoire c’est bien, mais quand elle s’écrit ensemble et avec un grand H c’est encore mieux.

Mais alors, POURQUOI ne faut-il absolument pas rater cette cérémonie ?

  • Parce que, tout d’abord, la Draft pourrait être mise en orbite par quelques trades effectués en amont. On se souvient des picks échangés par les Hawks et les Mavs concernant Trae Young et Luka Doncic, ou encore du giga blockbuster trade entre Boston et Brooklyn en 2013. En bref, le soir de la Draft on ne parle pas seulement de futurs rookies et tout le monde ou presque est sur le grill, même ton joueur préféré, surtout s’il joue à Washington.
  • Parce que le public de New York a parfois la dent dure avec les gamins, et parce qu’on adore voir ça en live. Souvenez-vous du pauvre Fred Weis en 2001, souvenez-vous de Kristaps Porzingis. Quand public new-yorkais pas content public new-yorkais siffler fort, de quoi motiver plus que jamais le rookie hué pour son début de carrière. Pour info, ce soir les Knicks possèdent les picks 11 et 43 alors que les Nets choisiront en 23.
  • Parce que les joueurs aussi, parfois, galèrent à cacher leurs émotions lorsqu’on leur annonce qu’ils partent… là où ils n’avaient pas forcément envie de partir. Rappelez-vous le f**k me » de Zach LaVine au moment d’enfiler la casquette des Wolves, le genre de réaction qui offre une belle balance avec les larmes de joie de certains à l’annonce de leur sélection. Oui, ces jeunes gens ont aussi un petit cœur qui bat.
  • Parce que si t’es originaire de Sochaux, Aubervilliers, Casseneuil ou du Castellar, tu vas avoir droit ce soir à tes petits moments bleus, blanc et rouges. Quatre Français pressentis pour monter sur l’estrade, quatre d’un coup ouais, la dernière fois c’était en 2016 (cinq Frenchies draftés, record historique) et on est donc bien partis pour entonner quelques marseillaises.
  • Parce que c’est l’occasion de découvrir que Channing, Jayson, Nicolas et Tiffany ne sont pas les seuls Tatum sur la Terre.

Mark Tatum 23 juin 2022

  • Parce que, justement, lorsque Mark Tatum va débarquer pour prendre en charge l’annonce des picks du deuxième tour, c’est l’assurance de découvrir en direct des blases incroyables. Du Vlado Potapenkovitch, du Kofi Cockburn, du Marjon Beauchamp et j’en passe, typiquement le genre de noms qui peuvent vous transformer en gamin immature à 4h du matin, surtout si vous êtes atteints par la fatigue. Et puis souvenez-vous merde, 2014, Bruno Caboclo aka le Kevin Durant brésilien, personne n’a oublié. Sauf les franchises NBA en fait, qui l’ont clairement oublié depuis un moment.
  • En parlant de Mark Tatum, sachez qu’à l’heure où il débarque, on espère pour vous que le café commencera à agir sur votre organisme. La folie des premiers picks redescend un peu, les principaux trades ont eu lieu et vous ne connaissez aucun des mecs appelés à la barre ? Pas de problème, dîtes-vous surtout que si vous résistez vous méritez une médaille, que vous pourrez inscrire à tout jamais sur votre CV que vous avez tenu entièrement devant une Draft et, ça, ça n’est pas donné à tout le monde. On motive comme on peut hein.

Mais encore ?

  • Parce que même si t’as 35 ans, tu rêves encore de voir ton nom appelé en Mondovision, même par erreur, un peu comme quand t’attendais de voir ton nom dans le générique de fin du Club Dorothée, alors que t’avais même pas la carte de membre.
  • Parce que c’est à Brooklyn, et qu’à tout moment Kyrie Irving peut débarquer pour essayer de pistonner son cousin aux Nets.
  • Parce que c’est une occasion de plus de mettre sur ta table des tomates cerises, du tzatziki, des carottes fraîches, une bouteille de flotte et des fruits secs.
  • Nah, on déconne. Des chip’s, du saucisson, du coca et du Brie de Meaux.
  • Parce que cette année exceptionnellement, à la suite d’un partenariat conclu par Adam Silver avec D17, la draft sera diffusée avec un bandeau en bas de l’écran sur lequel les téléspectateurs pourront faire passer le message de leur choix moyennant un sms à trois euros : « JE T’AIME SYLVIE, COMME AU PREMIER JOUR – ton Gonzague ».
  • Plus sérieusement, parce que c’est à la fois le dernier event majeur de la saison en cours et le… premier de la prochaine, occasion rêvée pour vivre quelques heures en compagnie de la communauté NBA, à des heures pas permises mais avec le sourire.
  • Parce que, justement, sur Twitter notamment, les Hexperts pullulent et la nuit de la Draft est un décor magnifique pour voir passer quelques unes des analyses les plus claquées au sol qui soient, à propos de joueurs que 80% des gens n’ont jamais vu jouer. Un délice.

Voilà pour les principales raisons de regarder cette cérémonie de la Draft, ce soir à partir de 1h du matin. On a tout donné, si on a oublié quelque chose n’hésitez pas à nous en faire part mais une chose est sûre, nous on sera là et bien là, pour vivre ces quelques heures intenses et vous les conter au mieux. Alors ce soir, y’a intérêt.

1 Comment

1 Comment

  1. Mausbooos

    23 juin 2022 à 13 h 22 min at 13 h 22 min

    Banchero en 1
    Chet en 2
    Jaba en 3

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top