Warriors

Stephen Curry a été lé-gen-daire : 43 points et 10 rebonds pour porter les Warriors vers la win, ce mec-là n’est pas humain !

Il est immense !

Source image : NBA League Pass

Déjà excellent lors des trois premiers matchs des Finales NBA, Stephen Curry n’avait pas d’autre choix que d’élever encore un peu plus son niveau de jeu pour que ses Warriors puissent rivaliser avec les Celtics. Passer d’exceptionnel à légendaire en quelque sorte. Spoiler, c’est exactement ce qu’il a fait cette nuit. Une nuit qu’on n’est pas près d’oublier.

C’est un sentiment assez rarissime. Vous savez, ce sentiment très spécial où vous vous dites, “wow, je suis en train d’être le témoin de quelque chose d’historique”. C’est ce qu’on vient de vivre grâce à Stephen Curry ce vendredi lors du Game 4 des Finales NBA 2022. Il y a encore 48 heures, on se demandait si le plus grand sniper de l’histoire allait pouvoir tenir sa place après sa blessure au pied à la fin de la troisième manche. 48 heures plus tard, on se rend compte une nouvelle fois de la chance qu’on a de voir le prime du Splash Brother en live. 43 points, 10 rebonds, 4 passes en 41 minutes, à 14/26 au tir dont 7/14 du parking et 8/9 aux lancers-francs, tout ça pour porter les Warriors vers une victoire absolument cruciale 107-97. Tout ça contre l’une des meilleures défenses NBA, sans doute la meilleure à l’heure actuelle dans la Ligue, et sans vraiment avoir la faveur des arbitres sur les nombreux contacts qu’il a pu subir. Tout ça alors que la plupart de ses coéquipiers étaient une nouvelle fois dans le dur offensivement, les huit autres joueurs de Golden State combinant seulement 64 points à 40% au tir. Tout ça dans l’environnement hostile du TD Garden de Boston, où se trouve l’un des publics les plus chauds de toute la NBA. Tout ça alors que les Warriors étaient menés 2-1 dans la série, et donc quasiment dans l’obligation de l’emporter pour continuer à rêver au titre suprême. Pour résumer, on entre clairement dans la catégorie des perfs all-time en Finales NBA. Est-ce que c’est la meilleure de la carrière de Stephen Curry étant donné le contexte ? Peut-être. Ce qui est sûr, c’est qu’ils ne sont pas nombreux dans l’histoire de la Ligue à avoir atteint ce statut d’intouchable sur un match à ce stade de la compétition.

On peut mentionner les chiffres aussi longtemps qu’on veut, et clairement ils sont incroyables. Mais ceux qui étaient devant la rencontre cette nuit retiendront surtout la manière avec laquelle Steph a porté les Warriors alors que les Celtics semblaient une nouvelle fois au-dessus collectivement. On l’a dit un peu plus haut, Curry n’a pas vraiment eu le supporting cast que sa greatness mérite. Certes Klay Thompson a été important en plantant quelques banderilles et en faisant le taf en défense. Certes Andrew Wiggins a été remarquable d’activité (17 points, 16 rebonds !) pour donner un gros coup de main à Steph, tout comme Kevon Looney. Certes Jordan Poole a eu ses moments. Mais globalement ? C’était plus le Steph Curry Show en attaque que la machine Golden State qui déroule. Le commentateur Jeff Van Gundy a parfaitement résumé ça quand il a osé une comparaison avec LeBron James, qui s’est retrouvé isolé à plusieurs reprises face aux… Warriors lors de leurs nombreux combats en Finales NBA, surtout en 2015 et 2018. Aujourd’hui, c’est Steph qui doit porter tout le monde sur son dos, et il le fait à travers ses shoots absolument sensationnels, des efforts constants des deux côtés du terrain, un leadership remarquable et son ADN de champion. On ne dit pas que c’est la meilleure version de Stephen Curry, mais c’est sans doute la plus aboutie. Lorsqu’on l’a vu parler au public de Boston dès le début de match alors qu’il était en mode préchauffage, on savait qu’on était potentiellement devant quelque chose de grand. Et ça s’est confirmé, Curry terminant la rencontre sous les chants de MVP dans un Garden cueilli à froid. Malgré le suspense qui a caractérisé l’ensemble de la rencontre, quelque part on se disait que les Warriors ne pouvaient pas perdre avec un Steph à ce niveau-là. Bon on a un peu douté au début du quatrième quart quand Golden State a une nouvelle fois enchaîné les turnovers, Curry y compris. Mais les Dubs du Splash Brother ont cette fois-ci réussi à rebondir pour arracher une win qui change complètement la dynamique de ces Finales NBA, validant ainsi la prestation all-time de leur phénomène.

“Il n’allait pas nous laisser perdre. Cela se résume à ça au final. Au vu des deux derniers jours, je savais qu’il allait débarquer avec ce feu intérieur.”

– Draymond Green

43 points pour Curry, c’est son deuxième plus gros total en Finales NBA. Et avec 43 points et 10 rebonds, il est devenu seulement le cinquième guard de l’histoire à finir un match de Finales en 40-10. Il est également le seul joueur à planter minimum cinq tirs primés sur chacun des quatre premiers matchs d’une finale, tout en devenant le troisième plus vieux joueur à scorer 40 pions à ce stade de la compétition après Michael Jordan et LeBron James. C’est simple, Stephen Curry est tout simplement une légende. Et il n’a pas besoin d’un titre de MVP des Finales pour confirmer ça.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top