Warriors

Draymond Green avoue qu’il a joué “comme de la merde” : 2 points, 4 rebonds, 3 passes et 6 fautes, disons qu’il n’a pas tort

Draymond Green Warriors 12 juin 2022

Vivement le prochain épisode de son podcast.

Source image : NBA League Pass

Faisant un véritable chantier dans la victoire des Warriors lors du Game 2 des Finales NBA, Draymond Green était attendu de pied ferme à Boston pour la troisième rencontre de la série. Et si le comité d’accueil fut à la hauteur de ce qu’on pouvait imaginer, cela n’a pas du tout été le cas de la performance de Dray. 

Draymond Green n’a jamais vraiment été un homme de stats. Son impact va habituellement bien au-delà des chiffres et on ne peut jamais juger l’une de ses perfs en se basant uniquement sur la box score. Mais cette nuit, son apport pour les Warriors a été aussi faible que sa production numérique : 2 points, 4 rebonds, 3 passes, 2 turnovers en 35 minutes, le tout à 1/4 au tir (0/2 de loin, 0/0 aux lancers) et avec six fautes au final. Si la grande gueule de Dray a bien fait le déplacement à Boston pour le Game 3, l’impact qu’il a pu avoir pour aider Golden State à égaliser dans la série il y a quelques jours est lui visiblement resté dans la Baie de San Francisco. Car cette fois-ci, au milieu des deux-trois embrouilles, des discussions animées avec les arbitres et des “F*ck you Draymond” descendant des travées du TD Garden, Green a globalement été un non-factor. En attaque il était quasiment invisible. En défense, il n’a pas réussi à faire les différences habituelles contre une équipe de Boston agressive qui a notamment très bien attaqué à l’intérieur de la ligne à 3-points (tout le contraire du Game 2), tout en dominant largement au rebond (47 à 31, dont 15 offensifs). Et forcément, ça a coûté cher aux Warriors. Dans un match où Stephen Curry a encore lâché des dingueries et où Klay Thompson a enfin retrouvé l’adresse, c’est Draymond Green qui est passé au travers, condamnant en partie son équipe dans ce Game 3 crucial dans la série. Et ce n’est pas Dray qui dira le contraire.

“J’ai joué comme de la merde” a déclaré Green en conférence de presse d’après-match. “Je n’ai jamais vraiment trouvé mon rythme, des deux côtés du terrain. Je n’ai pas mis assez d’impact. Je dois trouver mon rythme plus rapidement. […] J’étais soft, et c’est ce qui me déçoit le plus.”

C’est clair, net et précis. Vivement le prochain épisode de son podcast pour qu’on puisse entendre ce que Dray va nous dire pour nous expliquer plus en détail cette disasterclass.

D’après nos comptes, c’est le deuxième match foiré par Draymond Green sur ces Finales NBA 2022 et comme par hasard, Golden State est aujourd’hui mené 2-1 dans la série. Connaissant l’ADN du bonhomme, y’a de bonnes chances qu’il réagisse dans le Game 4 comme il avait pu le faire lors de la deuxième manche au Chase Center. La différence, c’est que la prochaine rencontre se déroulera dans un TD Garden qui ressemble quand même pas mal à un environnement hostile pour Draymond et les Dubs. Si Green est typiquement le genre de mec à surfer sur cette énergie négative, pas sûr qu’il puisse faire un chantier similaire à celui du Game 2. Ce qui est certain par contre, c’est qu’il va devoir trouver un moyen pour impacter beaucoup plus la rencontre des deux côtés du terrain.

“Je pense que c’est juste mon approche du jeu. Il n’y a plus vraiment d’ajustements tactiques au stade des Finales NBA. On sait ce qu’ils vont faire, ils savent ce qu’on va faire. Ils ont joué avec plus de force ce soir, à nous de répondre vendredi.”

On sait à quel point Draymond Green est important pour les Warriors quand il s’agit de donner le ton, notamment en matière d’impact physique. Cette nuit, Dray n’a pas répondu présent et on a vu des Celtics prendre le dessus à ce niveau-là. Clairement, Green va devoir se bouger une nouvelle fois vendredi, sinon les rêves de titre risquent de s’envoler brutalement pour Golden State.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top