Blazers

Les Blazers à la recherche de la nouvelle star : Bradley Beal, Zach LaVine, Miles Bridges… qui pour accompagner Damian Lillard la saison prochaine ?

Il y a du monde sur la wish list des Blazers.

Source image : YouTube

Ratant les Playoffs cette année pour la première fois depuis la saison rookie de Damian Lillard en 2012-13, les Blazers se retrouvent actuellement dans une phase de transition. L’objectif numéro un à Portland ? Tenter de rebondir au plus vite après les nombreux changements des derniers mois, et ça passe probablement par l’ajout d’un grand nom aux côtés de Dame Time.  

S’il y a bien une franchise qui a fait le ménage lors de la saison 2021-22, c’est celle de l’Oregon. Pendant des années, les Blazers étaient une équipe calibre Playoffs mais pas vraiment bâtie pour véritablement jouer les premiers rôles au sein de la Conférence Ouest. L’arrivée de Chauncey Billups sur le banc à la place de Terry Stotts l’été dernier n’a pas provoqué l’électrochoc espéré, au contraire Portland est allé visiter les bas-fonds du Wild Wild West après les problèmes de blessure de Damian Lillard et donc les nombreux mouvements réalisés par le nouveau management des Blazers : C.J. McCollum, Norman Powell, Larry Nance Jr., Robert Covington, tous ces joueurs ont quitté le Nord-Ouest des States depuis que Joe Cronin a pris les commandes de Neil Olshey, viré en décembre dernier suite à une enquête concernant l’environnement toxique qui aurait caractérisé l’organisation ces dernières années. Une grosse page s’est donc tournée à Portland, mais dans l’optique d’en écrire une nouvelle assez rapidement. Car même si la campagne 2021-22 a été complètement sacrifiée jusqu’à terminer 13e de l’Ouest avec un pauvre bilan de 27 victoires pour 55 défaites, les Blazers ont gagné pas mal de flexibilité en retour afin de bien rebondir. Et aujourd’hui, la franchise de Damian Lillard possède les assets pour pouvoir se mettre sur plusieurs dossiers plutôt intéressants.

« On a libéré de l’argent, on a des picks de draft [le septième choix de la Draft NBA 2022 notamment, ndlr.], on a une trade exception de 22 millions de dollars, une autre de six millions, on a la full midlevel exception, et la biannual exception. Il y a des gars qu’on peut recruter qui peuvent nous permettre de jouer le titre, mais on doit faire le nécessaire. »

– Damian Lillard, via Yahoo Sports 

Si l’on en croit Kevin O’Connor de The Ringer, il y a quelques beaux noms sur la wish list des Blazers aujourd’hui. Parmi eux ? Bradley Beal et Zach LaVine. Ces deux-là seront agents libres cet été et représentent les gros poissons de la Free Agency 2022. D’après les derniers bruits de couloir, on partirait plutôt sur une prolongation à Washington et Chicago pour les deux arrières All-Star, mais ça n’empêche pas Portland d’essayer de se positionner malgré une situation salariale qui – à l’heure de ces lignes – ne permet pas aux Blazers de potentiellement signer ce genre de joueurs directement (d’après le spécialiste du salary cap d’ESPN Bobby Marks, Portland peut libérer jusqu’à 35 millions de cap space, mais en sacrifiant une grande partie de l’effectif autour de Dame…). O’Connor a également balancé d’autres noms comme celui de Miles Bridges (agent libre restrictif cet été et faisant évidemment partie des priorités des Hornets), Jerami Grant (sur le point d’entrer dans sa dernière année de contrat avec Detroit), ou encore John Collins (dans la deuxième année d’un deal de cinq ans pour 125 millions de dollars avec Atlanta). Autant de joueurs qui feraient tout de suite de Portland une équipe plus compétitive sur le court terme, mais pas forcément un candidat au titre. Pour ça, la franchise de l’Oregon devra sans doute réaliser plusieurs moves en mode nez fin, ce qui va représenter un vrai défi pour l’inexpérimenté Cronin. Les Blazers veulent en tout cas montrer à Lillard – 31 ans et lui-même souvent dans les rumeurs ces derniers mois – qu’ils ne pensent qu’à une seule chose aujourd’hui : utiliser leur nouvelle flexibilité pour reconstruire rapidement une équipe capable de jouer le haut de tableau à Portland.

En plus de ces cibles potentielles, il sera aussi intéressant de voir ce que fera Portland avec les dossiers maison Jusuf Nurkic et Anfernee Simons. Le premier est agent libre non restrictif et le second est une jeune pépite en bonne position pour décrocher un joli contrat en tant que free agent restrictif, chez les Blazers ou ailleurs.

Source texte : The Ringer, Yahoo Sports, ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top