Blazers

Joe Cronin nommé GM des Blazers pour quatre ans : stagiaire à Portland en 2006, architecte de la franchise seize ans plus tard

Joe Cronin

Vous voyez que ça sert un stage de troisième.

Source image : YouTube

Ce mardi, les Portland Trail Blazers ont officiellement prolongé Joe Cronin, GM intérimaire depuis le renvoi de Neil Olshey en décembre dernier. Un contrat de quatre ans qui fait de lui le nouvel architecte de l’institution Blazers. Débrief.

« Nous sommes déterminés à être compétitifs le plus rapidement possible ». Le 12 avril dernier, en conférence de presse, Joe Cronin tire le rideau sur la saison des Blazers. Il n’est pas du genre à s’apitoyer sur ce qu’on lui propose. Promu GM intérimaire le 3 décembre 2021, il a depuis, entamé une reconstruction massive dans l’Oregon. Sous son management, CJ McCollum, Norman Powell, Tony Snell, Robert Covington et Larry Nance Jr. sont partis. Pour arriver au terme de la saison avec des joueurs sur la feuille de match, Joe Cronin s’est servi des contrats de dix jours ainsi que de la formule two-way. Il semble être un esprit rude, qui aime les expériences et craint l’immobilisme. C’est en tout cas ce que laissent à penser ses premiers moves. Il n’est pas impossible que dans une saison ou deux, Damian Lillard lui envoie un pointard dans le tibias pour avoir recruté Talen Horton-Tucker et Danny Green à la Free Agency. Mais pour l’instant, on apprécie le profil du bonhomme. Et devinez quoi ? Monsieur l’entraîneur est de notre avis.

« Nous avons établi une excellente relation de travail au cours des six derniers mois et avons la même vision de ce qu’il faut pour gagner un championnat dans cette ligue. Je suis impatient de donner vie à la vision de Joe avec l’ensemble de notre front office. » – Chauncey Billups, à propos de Joe Cronin

« Oui are vérie happy tou accueille ze niou GM ». Boarf, c’est du blabla de politicard tout ça. Mais sachez que si le job de Joe Cronin vous chauffe, un diplôme à AMOS ne suffira pas. La route est longue. En 2006, Joe Cronin arrive à Portland en tant que stagiaire des opérations basket. Le gars avait une convention quoi. Il a ensuite gravi les échelons au sein de l’institution : scout, analyste du plafond salarial de l’équipe, directeur du personnel, GM adjoint, GM tout court. Là-bas, on l’appelle le Bruno Genesio de l’Oregon. Il connaît l’institution de fond en comble et a eu seize années pour y placer ses billes. Résultat, le gars recrute Josh Hart, Justise Winslow, Joe Ingles, Keon Johnson, et on le prolonge de quatre ans. L’enjeu dans les prochains mois ? Cronin a déclaré vouloir continuer à construire autour de Damian Lillard, une promesse qu’il devra mettre à l’œuvre plus rapidement que Neil Olshey. Cela commence dès la semaine prochaine avec la Loterie. Les Blazers ont la 6e meilleure cote, soit 37,2% de chances d’obtenir un choix du top 4. Les huit derniers joueurs draftés par Portland ? Isaiah Stewart (16), C.J. Elleby (46), Nassir Little (25), Anfernee Simons (24), Justin Jackson (15), Harry Giles (20), Caleb Swanigan (26) et Rondae Hollis-Jefferson (23). Il y a du talent hein, mais toute proportion gardée.

C’est parti pour quatre années de Joe Cronin dans l’Oregon. Que ce soit pour le coach ou le GM, la culture Blazers rime avec « stabilité ». Il aura du temps pour mettre son affaire en place. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top