Suns

Deandre Ayton et les Suns, un divorce de plus en plus probable ? Focus sur les derniers bruits de couloir concernant le pivot des Cactus

Deandre Ayton Suns 3 mai 2022

Deandre Ayton a-t-il déjà joué son dernier match avec Phoenix ?

Source image : Youtube

Agent libre restrictif cet été, Deandre Ayton fait partie des principaux dossiers à suivre durant l’été. On peut légitimement se demander si son avenir se situe à Phoenix ou si le pivot est sur le point d’entamer un nouveau chapitre de sa carrière. Plus on avance, plus on a l’impression de se diriger vers le deuxième scénario…

Ce n’est un secret pour personne, il y a de l’eau dans le gaz entre le management de Phoenix et le camp Deandre Ayton. Et ça ne date pas d’hier. En fait, ça date surtout de l’intersaison 2021 quand les Suns ont refusé d’offrir au jeune pivot de 23 ans – numéro 1 de la Draft 2018 – l’extension maximale qu’il recherchait et qu’il recherche d’ailleurs toujours. Aujourd’hui, ces différends semblent plus forts que jamais car non seulement aucune des deux parties n’a changé d’avis sur le dossier, mais en plus la fin de contrat de Dede approche à grands pas après des Playoffs qui se sont vraiment terminés en queue de poisson. Pour rappel, Ayton avait été tout simplement invisible (comme la grande majorité de ses partenaires) lors du Game 7 à la maison face aux Mavericks et s’était en plus embrouillé avec le coach Monty Williams. Un épisode qui a logiquement mis de l’huile sur le feu dans ce dossier et alimenté les rumeurs d’un potentiel départ. Ces rumeurs sont aujourd’hui accentuées par les derniers bruits de couloir qui viennent tout juste d’être partagés par James Edwards III et John Hollinger de The Athletic, deux insiders pour qui un départ d’Ayton semble désormais probable. Le premier a indiqué au second que Deandre avait de bonnes chances de « porter le maillot d’une autre équipe » en 2022-23 tandis que pour Hollinger, le scénario d’un départ est aujourd’hui « le plus crédible surtout si Phoenix peut obtenir une quelconque contrepartie en cas de sign & trade ». Traduction, la possibilité de voir le numéro 1 de la Draft 2018 quitter l’Arizona n’a sans doute jamais été aussi forte.

Il faut savoir qu’en marge du dossier Ayton, une supermax extension de Devin Booker est également dans les tuyaux. De plus, Chris Paul gagnera encore près de 30 millions de dollars la saison prochaine (avant que son contrat ne devienne partiellement garanti les deux saisons suivantes), Mikal Bridges a lui été prolongé pour 90 millions sur quatre ans en octobre dernier (ce nouveau contrat va entrer dans les comptes de Phoenix la saison prochaine), et Cam Johnson est également éligible à une extension. Autant d’éléments qui refroidissent forcément le comptable de Phoenix aujourd’hui quand il s’agit d’offrir un gros contrat à Ayton sur le long terme (offre maximale de 177 millions sur cinq ans), surtout après la dernière performance du bonhomme dans la série contre Dallas (5 points et 4 rebonds en 17 minutes). Cette perf ne doit évidemment pas faire oublier les progrès réalisés par le pivot depuis l’arrivée de Chris Paul dans l’Arizona, mais les Cactus ne semblent pas convaincus pour l’instant concernant la légitimité de leur joueur à demander un contrat max. Est-ce que d’autres franchises NBA sont prêtes à franchir ce pas que ne veut justement pas franchir Phoenix ? Sans doute. Il y a quelques semaines, Adrian Wojnarowski d’ESPN avait indiqué assez clairement qu’Ayton recevra un contrat max cet été, d’une équipe ou d’une autre. Malgré les doutes que peuvent posséder les Suns aujourd’hui, Deandre reste un pivot prometteur de quasiment 24 ans qui reste sur une campagne en 17 points, 10 rebonds et plus de 63% de réussite au tir. De quoi intéresser un peu de monde. Selon The Athletic, des franchises comme les Pistons, les Blazers, les Spurs pourraient notamment représenter des destinations potentielles, et les Suns devraient logiquement tenter de monter un sign & trade afin de récupérer tout de même une contrepartie un minimum intéressante pour Ayton.

Que les Suns souhaitent prolonger ou non Ayton, ils ne peuvent pas simplement sacrifier le joueur sur qui ils ont misé à travers un premier choix de draft, encore plus quand la Draft en question comprenait un certain… Luka Doncic. Alors clairement, ils vont devoir trouver une porte de sortie convenable sur ce dossier, eux qui voudront une nouvelle fois se mêler à la course au titre l’an prochain après la déception de cette année.

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top