Suns

Silence radio à Phoenix entre Deandre Ayton et Monty Williams : l’ambiance est bonne chez les Suns, idéal pour bien lancer la saison

Deandre Ayton Suns 3 mai 2022

La saison commence bien chez les Suns.

Source image : YouTube/Suns

Lors de la dernière Free Agency, le dossier Deandre Ayton a mis pas mal de temps à se décanter mais le pivot de 24 ans est finalement bien resté à Phoenix. De quoi repartir sur de bonnes bases après les tensions entourant sa prolongation de contrat et sa brouille avec le coach Monty Williams lors des derniers Playoffs ? Si seulement c’était si simple…

Retour quatre mois en arrière. Les Suns se font défoncer à la maison par les Mavericks de Luka Doncic lors du Game 7 des demi-finales de Conférence Ouest. Dans cette humiliation, Deandre Ayton termine avec seulement 5 points et 4 rebonds en 17 petites minutes, lui qui a été benché en deuxième mi-temps par son coach Monty Williams après un échange verbal assez musclé. Depuis ce jour-là, l’intérieur et l’entraîneur des Suns n’ont visiblement pas discuté une seule fois.

“Je n’ai pas encore parlé à Monty. On n’a pas du tout discuté depuis le dernier match.”

– Deandre Ayton hier, lors de la reprise du camp d’entraînement

Ok d’accord.

On dit souvent que le temps guérit toutes les blessures, ça ne semble pas vraiment être le cas à Phoenix. D’autant plus que cette déclaration s’inscrit parfaitement dans le mood global qu’on a pu ressentir lors du Media Day des Suns. “C’est le Media Day le plus triste auquel j’ai pu assister” a même indiqué le journaliste d’ESPN Marc J. Spears. Vous voulez une image pour le prouver. Regardez juste en dessous.

Comme vous pouvez le voir, Deandre Ayton a l’air ravi d’être de retour à Phoenix. Outre l’épisode avec Monty Williams, on rappelle que le pivot des Cactus n’avait pas trop apprécié la position prise par sa franchise concernant sa prolongation de contrat. Il a fallu attendre une offre de 133 millions de dollars sur quatre ans des Pacers cet été pour que les Suns s’alignent et finissent par prolonger Ayton – alors agent libre restrictif – histoire d’éviter de le perdre contre nada. De quoi vexer Deandre, qui se voyait comme un pilier du projet mais qui s’est rendu compte que la franchise de l’Arizona n’avait peut-être pas la même perception à son égard.

Entre Deandre Ayton qui fait la gueule, l’affaire Robert Sarver qui a évidemment fait grand bruit dans le monde de la NBA, et Jae Crowder qui se dirige vers la sortie, il y a une sacrée ambiance à Phoenix actuellement. Et ça forcément, c’est pas l’idéal pour lancer une nouvelle campagne sur les meilleures bases. Alors que les Suns restent sur deux saisons régulières exceptionnelles dont la dernière où ils ont terminé avec le meilleur bilan de l’histoire de la franchise, on se demande si ce mood global ne va pas directement impacter les résultats de l’équipe de l’Arizona lors de l’année à venir, surtout dans une Conférence Ouest qui s’annonce bien plus compétitive que la saison passée avec notamment le retour au premier plan des Clippers et potentiellement des Nuggets. Avec un Chris Paul qui a également pris une année en plus, la fenêtre de tir des Cactus pour aller chercher le premier titre de l’histoire des Suns s’est-elle déjà refermée ? On n’ira pas jusque-là sachant que Devin Booker, Mikal Bridges et Ayton devraient continuer à grandir, mais on n’aime pas trop la direction dans laquelle vont les choses du côté de Phoenix aujourd’hui.

Deandre Ayton n’a visiblement toujours pas digéré les évènements de ces derniers mois, et l’ambiance globale à Phoenix s’en ressent fortement. Les Suns parviendront-ils à faire abstraction de tout ça une fois sur le parquet pour continuer à enchaîner les victoires ? On va le savoir très vite.

Source texte : @GeraldBourguet

1 Comment

1 Comment

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top