Suns

Jae Crowder et les Suns, ça sent la fin : le joueur dispensé de training camp, l’objectif est de trouver un trade au plus vite

Jae Crowder 2 16 avril 2022

Qui veut d’un pitbull 3 and D obnubilé par la gagne ?

Source image : NBA League Pass

Cette fois-ci c’est bel et bien terminé, en tout cas ça en prend le chemin. Après deux saisons et 127 matchs joués sous le maillot des Suns, dont 109 en tant que titulaire, Jae Crowder n’habitera probablement plus à Phoenix d’ici quelques semaines. C’est ce que la franchise à annoncé hier, préférant même mettre son joueur sur la touche lors du training camp afin de lui trouver au plus vite une porte de sortie.

Dallas, Boston, Cleveland, Utah, Memphis, Miami, Phoenix. Dix saisons NBA pour Jae Crowder, sept franchises et donc bientôt une huitième pour le vétéran de 32 ans. Finaliste NBA dans la bulle en 2020, avec le Heat de Miami, le petit poste 4 devenu un 3 and D elite avait rejoint dans la foulée le projet Suns, peut-être conscient que quelque chose était en train de se passer dans l’Arizona, après, justement, un été 2020 aux allures de message de la part de Devin Booker et ses sauces. Deux ans plus tard ? Une finale NBA en 2021, une déception en demi-finale de Conférence en 2022, mais surtout pour les Suns le statut non-officiel de meilleure équipe de la Ligue si l’on se fie au bilan victoires / défaites. Jae Crowder n’y fut pas pour rien, le pitbull ayant ramené en ville sa grande gueule, ses coups de pression pour les adversaires et parfois même pour ses propres teammates, puis sur le terrain ses skills défensifs et un rôle de facteur X essentiel en attaque. Un titulaire en puissance, un poste 3 qui joue 4 car il adore se frotter à des autobus et offrir du spacing à ses coachs, bref un protagoniste très important des deux dernières campagnes des Suns.


Oui mais voilà, la défaite face aux Mavs en mai dernier a obligé le staff des Suns à repenser le projet, et si les gamins Deandre Ayton et Mikal Bridges ont été verrouillés pour l’avenir, ce n’était pas le cas pour Jae, free agent l’été prochain après une saison 2022-23 lors de laquelle il se prendra un petit chequos de 10 patates. C’est désormais officiel les Suns et Crowder ne souhaitent pas danser ensemble de nouveau, et l’idée semble être à Phoenix de se servir d’une monnaie d’échange tout de même très recherchée pour récupérer une ou deux pièces supplémentaires à un roster qui n’a du coup pas trop bougé cet été. Soldat à l’apport bien plus estimable que ses stats ne veulent bien le dire (9 points et 5 rebonds environ, à 35% du parking), Jae Crowder ravira sans aucun doute son futur employeur et peut d’ores et déjà se targuer d’avoir fait plus que bien son boulot durant ses deux années chez les Suns, lui qui a – comme par hasard – toujours été au cœur de groupes qui gagnent, et qui subit surtout ici le désir des Suns de rebondir autrement, en essayant autre chose.

Un bail de deux ans bien parti pour se terminer donc, et un Jae Crowder qui laissera à Phoenix le souvenir d’un attaquant un peu bipolaire mais surtout d’un role player intense et central dans un projet presque parfait. Très logiquement les Suns devraient déjà avoir eu quelques coups de fil, reste à savoir ce que Monty Williams récupérera en échange.

1 Comment

1 Comment

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top