Les Français en NBA

Timothe Luwawu-Cabarrot avec les Suns pour le training camp : la brèche est infime pour TLC, il faudra s’y infiltrer

Timothe Luwawu-Cabarrot 14 septembre 2022

Vas-y Timou, fais ton trou !

Source image : FIBA

Bonne nouvelle pour Timothe Luwawu-Cabarrot ! Après un Euro un peu décevant à titre personnel et à l’issue duquel aucune franchise NBA ne s’était clairement manifestée, l’ailier français a donc reçu de la part des Suns de Phoenix un SMS lui proposant de participer au training camp aux côtés de Chris Paul et toute la clique. Ce qui ne garantit en rien sa présence dans le roster final des finalistes NBA 2021, mais disons que le test vaudra le coup d’être vécu.

Chris Paul, Devin Booker, Mikal Bridges, Landry Shamet, Torrey Craig, Cameron Payne, Jae Crowder, Cam Johnson, Dario Saric, Damion Lee, Josh Okogie, Deandre Ayton, JaVale McGee. Treize joueurs. Treize joueurs sont aujourd’hui sous contrat avec les Suns pour la saison qui débutera le 17 octobre, et si Jae Crowder semble être discuté dans pas mal d’offres de trade depuis quelques jours, le roster de Monty Williams est déjà solide et compte également Jock Landale (qui pourrait intégrer le groupe final) et Duane Washington Jr. et Ishmail Wainwright, d’ores et déjà signés sur les deux spots de two-way contract. En somme ? Timothe Luwawu-Cabarrot devra batailler très fort pour se faire sa place, aux côtés également de Frank Jackson, autre chômeur invité sur le training camp de la franchise d’Arizona.

screen TLC 25 septembre 2022

Timothe ? Pépère commence à avoir quelques kilomètres au compteur, même s’il n’a pour l’instant jamais réussi à se poser durablement dans une ville des États-Unis. Sixers, Thunder, Bulls, Nets et Hawks depuis sa draft en 2016, un peu moins de 6 points et 2 rebonds par match, et un rôle assez exclusif de 3 and D qui lui confère un statut très défini mais à la fois difficile à assumer car ils sont nombreux comme lui à proposer ce genre de skills sur le CV. Très peu utilisé la saison passée avec les Hawks, Timoune avait enchainé cet été avec l’Équipe de France, là où l’on se disait qu’en cas de tournoi réussi le chemin vers un nouveau contrat en NBA s’éclairerait sans doute. Ses performances avec les Bleus lors des derniers Jeux Olympiques avaient été solides et lui avaient offert un rôle presque indéboulonnable en EDF, mais l’EuroBasket n’a malheureusement pas mis TLC sur le devant de la scène.

Sorti rapidement su cinq majeur de Collet en début de compétition, l’ailier des Bleus a été timide en attaque, souvent trop permissif en défense, et mis à part un gros passage offensif en quarts face à l’Italie, septembre 2022 ne trônera pas tout en haut de nos meilleurs souvenirs de fans de l’ancien joueur d’Antibes ou Mega Leks, finalement laissé sur le banc au soir de la finale, comme un symbole du rendez-vous raté. La suite ? Le début du training camp donc, la semaine prochaine à Phoenix. Il pourra y discuter finale perdue avec une grande partie du roster, mais aussi des Jeux Olympiques 2021 avec Devin Booker ou JaVale McGee. Il pourra aussi féliciter Dario Saric pour le magnifique parcours des Croates à l’Euro, dire à Mikal Bridges qu’en France il s’appellerait Michel Ponts, ou encore dire à Torrey Craig qu’il est le joueur préféré de l’auteur de cet article, et il doit également savoir qu’il débarque dans une franchise dans laquelle on ne parle pas sépcialement basket depuis quelques semaines.

Très entre nous il faudra surtout qu’il se fasse sa place, pour aller chercher un improbable spot dans l’une des meilleures franchises de NBA. On y croit ? Pas spécialement, mais on lui souhaite, assurément. Allez Timou, fais ton trou.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top