Mavericks

Les Mavericks sont en vacances : la saison est réussie, direction Ljubljana pour y décapsuler de la Kro’

Ljubljana

Bienvenue à Ljubljana !

Source image : My Travel Project | YouTube

Fumés 4-1 par les Warriors, les Mavericks ont terminé leur saison. Un repos bien mérité attend Luka Doncic et ses potes. Mais, pas sûr que Cancun soit au goût de tout le monde, donc rendez-vous à Ljubljana pour y décapsuler de la Kro.

Le Jazz ? Une défense friable, un groupe en décomposition. Les Suns ? Un mental tangible. Les Warriors ? Un groupe homogène, sain, et une circulation de balle qui par le passé, a déjà habillé plusieurs annulaires. Cette dernière étape – pour les Mavericks de Luka Doncic – s’est avérée insurmontable. Un rempart, des offensives tranchantes et un Kevon Looney patron de sa raquette, qui aurait vendu sa grand-mère pour un rebond supplémentaire sur la feuille de match. Pour que Dallas s’en sorte, les role players devaient répondre présent. Cela n’a pas été le cas. Au match 3, Reggie Bullock et Maxi Kleber n’ont pas rentré un tir. Il a beau avoir sorti l’artillerie lourde – avec plusieurs rencontres à plus de 40 points – Luka Doncic n’a pas suffi. Mais, tout n’est pas à jeter. Certains soirs, les potes de Luka ont régalé. La série de Jalen Brunson ? Un petit régal, à hauteur de 18 points à 45% au tir dont 34% à 3-points, 4.6 rebonds, 4.2 assists et seulement 0.8 ballon perdu. Agent libre cet été, environ 30 franchises devraient se positionner sur son cas, avec un gros contrat à la clé. Devant le banc, en une seule saison, Jason Kidd a réussi à créer une osmose dans ce group, façonnant un peu plus encore son identité. Si bien qu’on n’imagine sans problème Dallas jouer le titre sur les prochaines années, à la seule condition de quelques renforts.

« Nous pouvons le payer plus que quiconque. » – Mark Cuban, à propos de Jalen Brunson

Cet été, le chantier s’annonce conséquent à Dallas, avec la prolongation de Jalen Brunson en sujet phare. L’ancien de Villanova s’est placé en lieutenant de Luka Doncic. Dans la série face au Jazz, il a même endossé le costume de leader, à coups de 27.8 points à 48% au tir pour seulement – et accrochez-vous bien – 0.7 ballon perdu par match. Mais Dallas ne sera logiquement pas son seul prétendant. L’étape numéro 2 portera sur la trouvaille d’un intérieur afin d’apporter de la verticalité à cet effectif, très small ball. Plusieurs noms seront disponibles comme Jusuf Nurkic, Deandre Ayton ou Christian Wood. Des rumeurs sur le cas Rudy Gobert circulaient également il y a quelques mois, mais étant signé au max, un trade semble compliqué à accueillir. Une chose est sûre, si les Mavs souhaitent aller plus loin en Playoffs, il faudra ce type de joueur capable de tourner à 20 points et 10 rebonds de moyenne sous l’arceau. Est-ce normal que Kevon Looney ait joué comme Alonzo Mourning ? Nous sommes d’accord. Allez, pour le moment, laissons Dallas souffler un coup et profiter de cette saison réussie. Un step est passé en Playoffs cette année, c’est ce qu’il fallait dans le développement de ce groupe. Les Mavs sont désormais attendus au tournant.

Les Dallas Mavericks partent en vacances. À l’aéroport, plusieurs destinations seront disponibles, mais Doncic pourrait jouer les guides touristiques dans sa Slovénie natale au lieu de se rendre à Cancun, comme le veut la tradition. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top