Raptors

Pascal Siakam nommé dans une All-NBA Team sans avoir été… All-Star : la plus belle preuve que Spicy P a lâché une fin de saison bien épicée !

Pascal Siakam 8 avril 2022

Que ça fait du bien de le revoir à ce niveau-là !

Source image : NBA League Pass

La Grande Ligue a dévoilé cette nuit ses All-NBA Teams de la saison et un certain Pascal Siakam a eu l’honneur d’en faire partie, lui qui a été nommé dans la troisième deux ans après son apparition dans la seconde. Un joli retour au premier plan pour Spicy P, surtout quand on considère le fait qu’il n’a pas fait partie de la liste des All-Stars cette saison. 

Est-il possible de finir dans l’une des trois All-NBA Teams de la saison sans jouer le match des étoiles durant cette même campagne ? La preuve que oui avec Pascal Siakam. Comme l’indique Josh Lewenberg de TSN Sports, ce n’est pas la première fois que ça arrive, on a eu le même cas avec Jimmy Butler l’an passé ou notre Rudy Gobert national en 2017 et 2019. Mais pour en revenir spécifiquement au dossier Spicy P, ça symbolise parfaitement la montée en puissance du Camerounais – et par extension des Raptors – tout au long de la campagne 2021-22. Le Pascal Siakam d’avant le All-Star Game, il réalisait une saison déjà bien solide avec des moyennes de 22 points, 9 rebonds, 5 passes et 1 interception à plus de 49% de réussite au tir, tout ça pour aider Toronto à afficher un bilan positif de 32 victoires pour 25 défaites. Mais c’est son copain Fred VanVleet qui fut récompensé de sa première nomination All-Star, Siakam ratant notamment 13 des 57 premières rencontres de son équipe. Mais ensuite, à partir de la mi-février, c’est véritablement Spicy qui a porté Toronto sur ses épaules pendant que FVV galérait pas mal à cause notamment de divers pépins physiques. Sur les 24 matchs qu’il a disputés après le week-end étoilé de Cleveland, Pascalou a pris une nouvelle dimension en tournant à 24,5 points, 8,3 rebonds, 5,5 assists, 1,2 steal à 49% au tir, portant ainsi ses Dinos vers une très belle cinquième place au sein de la Conférence Est (48 victoires – 34 défaites) et donc une qualification directe (et assez inattendue) pour les Playoffs.

Cette nomination dans la All-NBA Third Team symbolise le retour au premier plan de Pascal Siakam, lui qui avait un peu perdu pied après sa grosse saison 2020 (All-Star et All-NBA Second Team). On se souvient notamment de ses galères dans la bulle de Mickey et les difficultés qu’il a ensuite pu rencontrer pour assumer un nouveau statut de leader ainsi que son contrat max. Mais ça y est, Spicy P a repris sa marche en avant et même s’il a raté le match des étoiles en février dernier, le fait d’être nommé dans l’une des trois meilleures équipes NBA de la saison rattrape clairement la déception d’il y a quelques mois. Et non seulement ça rattrape la déception, mais en plus une nomination All-NBA pèse bien plus sur le CV qu’une participation au All-Star Game, en tout cas à nos yeux. Alors oui, le week-end étoilé de mi-saison représente toujours un évènement phare pour la NBA et les joueurs sélectionnés, notamment en matière de visibilité. Mais on ne va pas se mentir, quand vous avez les fans qui votent pour 50% des voix en plus des joueurs et des journalistes, cela donne parfois des résultats WTF qui peuvent remettre en question la légitimité d’une sélection All-Star. Les équipes All-NBA de fin de saison (votées par un panel de journalistes), c’est vraiment là où l’on voit qui a cartonné tout au long des 82 matchs, même si ça n’empêche pas certaines situations assez cocasses comme celle d’avoir un Joel Embiid dans la deuxième équipe All-NBA alors qu’il est second au MVP. Est-ce que vous préférez faire partie des 24 joueurs qui participent à la fête en février, ou du Top 15 de la saison en fin d’année ? Chez nous le choix est vite fait.

Pascal Siakam a réalisé une grande saison, et sa nomination dans la All-NBA Third Team en est la plus belle preuve. Parfois présent dans les rumeurs de transfert il y a quelques mois et revenant d’une opération à l’épaule, Spicy P a prouvé sa capacité à rebondir. À lui de confirmer désormais, en montant encore plus haut.

Source texte : TSN Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top