News NBA

LeBron James continue de repousser les limites : une sélection All-NBA en saison 19, du jamais vu dans l’histoire de la Ligue

LEBRON James 4 résumé

LeBron, premier joueur All-NBA en année 19 !

Source image : NBA League Pass

Cette nuit, peu avant le Game 4 des Finales de Conférence Ouest entre les Mavericks et les Warriors, la Ligue a dévoilé ses All-NBA Teams de la saison. Dans la troisième, on retrouve un grand habitué des lieux, mister LeBron James, qui a encore repoussé un peu plus les limites de la greatness.

Le King possédait déjà le record du plus grand nombre de sélections All-NBA en carrière, lui qui vient d’en ajouter une 18e à son palmarès alors que Kareem Abdul-Jabbar, Kobe Bryant et Tim Duncan s’étaient tous arrêtés à 15. Mais en étant nommé dans la All-NBA Third Team, LeBron est surtout devenu le premier joueur de l’histoire à intégrer l’une des trois meilleures équipes de la saison alors qu’il sort de sa 19e saison dans la Grande Ligue. Un nouvel exploit qui souligne bien évidemment la longévité exceptionnelle du bonhomme, qui a terminé la campagne 2021-22 avec des stats folles de 30,3 points (52,4% au tir, quasiment 36% du parking), 8,2 rebonds, 6,2 passes, 1,1 contre et 1,3 interception. Des chiffres jamais vus pour un mec de 37 balais et on peut dire sans trembler du menton qu’on vient d’assister à la saison individuelle la plus impressionnante all-time pour un homme évoluant dans son année numéro 19. Si pour certains les mauvais résultats des Lakers cette saison (33 victoires – 49 défaites, onzièmes de l’Ouest) ainsi que les nombreux matchs ratés par LeBron (26 au total pour cause de bobos) remettent en question sa présence dans une All-NBA Team, il ne fait aucun doute que le King a évolué à un niveau de malade quand il était sur le parquet. Et c’est ce qu’on a envie de retenir car on n’a tout simplement jamais vu ça dans l’histoire de la NBA.

Pour info, c’est seulement la deuxième sélection dans la All-NBA Third Team pour LeBron, qui avait également terminé dans la troisième en 2019, après sa toute première campagne aux Lakers. Celle-ci était également marquée par des résultats médiocres pour les Purple & Gold (37 victoires – 45 défaites, pas de Playoffs) et des pépins physiques pour James (27 matchs ratés cette année-là). Mais sinon, depuis sa saison rookie, le King a toujours terminé dans la première (record NBA de 13 sélections : 2006, de 2008 à 2018, et 2020) ou la deuxième équipe All-NBA (3 sélections : 2005, 2007, 2021), preuve ultime de la longévité, durabilité et greatness du Roi. Et vu ce qu’il a encore montré au cours de la saison 2021-22, quelque chose nous dit qu’il peut encore continuer à repousser les limites à condition évidemment que son corps tienne. On espère néanmoins que la vingtième saison de BronBron sera marquée par moins de drama et plus de victoires pour les Lakers, qui doivent clairement rebondir après le fiasco de cette année. On imagine qu’être en position de jouer le titre représente la priorité numéro un pour James à ce stade de sa carrière, à égalité avec son rêve de jouer un jour avec le fiston Bronny. Alors on peut s’attendre à une nouvelle campagne de patron de la part de LeBron en 2022-23, hashtag #WashedKing.

Malgré les galères qui ont accompagné sa saison, LeBron James a évolué à un niveau encore jamais vu auparavant pour un joueur de 37 ans et dans sa 19e année NBA. Et ça méritait bien une petite récompense… même si ça ne changera pas fondamentalement la vie du King. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top