Suns

Les Suns ont tiré à au moins 50% de réussite sur leurs huit matchs de Playoffs : une première depuis 1984 et les Lakers de Magic Johnson

Phoenix Suns 16 avril 2022

« Le premier qui rate lave les maillots »

Source image : Twitter

Depuis le début des Playoffs, les Suns sont épris du nylon. Un amour apparemment réciproque. Sur les huit matchs disputés par Phoenix, l’escouade de Monty Williams n’a jamais terminé une seule rencontre à moins de 50% au tir. Cette nuit ? Un délicieux 64,5% de réussite avec forcément, la victoire au bout.

Vous voyez les paniers dans les fêtes foraines où vous tirez à deux mètres de l’arceau ? Bah on a comme l’impression que les Suns jouent là-dessus. Ils shootent à au moins 50% de réussite sur tous leurs matchs de Playoffs, soit une série de huit joutes consécutives. C’est la deuxième équipe à réaliser une telle performance depuis les Lakers de Magic Johnson, qui ont fait mieux avec une série de 10 matchs lors des Playoffs 1984. Ce qu’est en train de réaliser la troupe de Monty Williams est all-time, et ses protégés ont lâché leur meilleur pourcentage de la série cette nuit en tirant à 64,5% contre les Mavs. Phoenix a parfaitement compris l’objectif premier de ce sport : mettre le gros truc rond et orange dans un filet attaché à un arceau à 3.05 m de hauteur. Rien de très compliqué, et ça permet de gagner des matchs. Mais bon, si c’était si simple pour tout le monde, on ne parlerait pas de cette perf.

Les Suns enchaînent filoche sur filoche. Ils tirent à 52% sur ces Playoffs et bien entendu, personne ne fait mieux. Celui qui fait le plus grimper cette moyenne s’appelle Deandre Ayton. L’intérieur se régale avec ses 68% de réussite en prenant un peu plus de 14 tirs par matchs. Chris Paul, encore magnifiquement clutch cette nuit, rentre 56,3% de ses tirs depuis le début de ces phases éliminatoires. Le Point God s’était sublimé lors du Game 6 contre les Pels avec un 14/14. Bon bon bon, dans ces cas-là, qu’est-ce que tu veux faire pour battre les Suns ? Rien. Surtout que les role players rentrent aussi leurs tirs, et Devin Booker snipe à 43,3% du parking. Cette équipe va décidément être très compliquée à battre si la dynamique de shoot perdure. Si quelqu’un pense connaître leur recette, qu’il la partage vite car elle rend jalouses toutes les grands-mères du pays, et surtout les franchises qui croisent le chemin de Chris Paul & Co. Sinon, on a trouvé un nouveau nom à cette équipe, les Adroits de l’Arizona. Ça pète non ? En tout cas, ça colle plutôt bien.

Grâce à leur adresse incroyable, les Suns se facilitent le boulot dans ces Playoffs et risquent d’être très difficiles à aller chercher. Une solution ? Les empêcher de tirer. Comment faire ? Bonne question.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top