6ème Homme

Officiel : Tyler Herro élu Sixième homme de l’année, merci de ne pas débattre et de lui remettre le trophée

Tyler Herro Heat 16 janvier 2022 ranking

Tous les héros ne portent pas de cape.

Source : NBA League Pass

C’est officiel, Tyler Herro est élu Sixième homme de l’année ! La récompense est méritée pour le lieutenant de Jimmy Butler, ultra efficace en sortie de banc et essentiel au bon fonctionnement du Heat. Miami tient son justicier, et il ne sort ni d’un DC ni d’un Marvel.

Boum, la breaking qui régale avant d’attaquer deux matchs premiums dans la nuit. En pleine demi-finale de Conférence Est avec Miami, Tyler Herro vient d’être élu Sixième homme de l’année. Comme d’habitude, c’est l’intenable insider Shams Charania de chez The Athletic qui a balancé l’exclusivité sur son compte Twitter. Une récompense on ne peut plus logique tant Tyler a dominé de bout en bout les classements hebdomadaires dans la course à ce trophée. Mais ça veut dire quoi statistiquement, être le meilleur remplaçant de NBA ? Eh bien messieurs dames, c’est en moyenne 20.6 points, 5 rebonds et 4 assists, à 45% au tir dont 40% du parking. Il possède la 5e meilleure moyenne au scoring de l’histoire pour un remplaçant. Rien que ça. Et dans le jeu ? Il est un scoreur intenable, capable de gros coups de chaud. Demandez donc aux Hornets qui ont encore la joue gauche abimée après le carton à 35 pions du super Herro, le 6 avril dernier. Ce n’est qu’un exemple, mais il faut avant tout souligner la régularité du type : rarement à côté de ses pompes, il s’est affirmé comme une valeur sûre et surtout comme la première option offensive du Heat derrière l’inévitable Jimmy Buckets. Une attaque de cercle explosive ou rythmée selon la position du défenseur, un gros tir mi-distance depuis Palm Beach : son attirail offensif est bien complet. On note aussi la petite moyenne sympathique à la passe, parce que c’est toujours moins fun sans les copaings.

Les votes ont fait office de plébiscite pour Ty’ : 96 premiers choix sur 100, pas de place au suspense. Pour sa troisième saison en NBA, Herro s’est affirmé comme un joueur majeur du Heat, lui qui a tout simplement fait bondir sa moyenne de points de cinq unités par rapport à la saison 2020-21. Et d’ailleurs, ce n’est pas sans lui que Miami aurait pu s’adjuger le trône de la Conférence Est. Oui Jimmy Butler et Bam Adebayo sont là pour faire leur chantier tous les soirs, mais il est difficile d’imaginer l’escouade de South Beach devant une concurrence composée de Boston, Milwaukee et Philadelphie, sans leur dose d’insolence prête à bondir du banc pour martyriser l’adversaire. En plus d’un apport numérique très costaud, Herro est un garçon solide avec 66 matchs disputés d’octobre à avril. De notre côté, les cannes auraient jeté l’éponge au moment de la dinde et des cadeaux sous le sapin. Bref, la régularité et l’effacité paient, et Miami pourra – devra – compter sur ce gars si la ville veut ramener à nouveau le trophée de champion du côté des Everglades.

Bravo Tyler, ce titre est 100% mérité. Un 10/10 comme dirait Chris Marques. Eh ouai, Batman et Superman peuvent se rhabiller, l’homme qui protège le Sud de la Floride est un joueur de basket qui porte la mèche façon Tintin.

Source : Twitter @ShamsCharania

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top