Suns

Chris Paul redéfinit la notion de perfection : 33 points à… 14/14 au tir, QUATORZE, QUATORZE SUR QUATORZE

Regardez-moi ce patron !

Source image : NBA League Pass

Un match à élimination. Dans l’environnement hostile de l’adversaire. Tout ça dans la ville où il est devenu une superstar au cours de ses jeunes années en NBA. Le décor était planté pour que Chris Paul nous sorte une prestation en mode Point God lors du Game 6 entre les Pelicans et les Suns. En fait, il a fait bien plus que ça…

Il y a des soirs comme ça où tout vous réussit. Des soirs où rien ne peut vous atteindre. Des soirs où le basket devient tout simplement trop facile. Chris Paul nous habitue depuis longtemps à des performances qui repoussent les limites de l’efficacité en matière de playmaking, mais cette nuit il a tout simplement redéfinit la notion de perfection. Non pas en lâchant un classique 15 caviars – 0 turnover, mais en terminant le match avec un incroyable… 14/14 au tir dans son duel de fouines avec Jose Alvarado. 14 tirs tentés, 14 tirs marqués. On répète parce que c’est complètement dingue : Chris Paul a marqué QUATORZE tirs en QUATORZE tentatives, pour 33 points au total dont huit dans le quatrième quart-temps et deux à 30 secondes de la fin pour mettre le couvercle sur la rencontre. Vous ajoutez à ça un parfait 4/4 aux lancers-francs (1/1 à 3-points) et CP3 a donc quitté la salle des Pelicans sans avoir connu le moindre échec, et avec la qualification dans la popoche arrière. Si ça ce n’est pas une performance de daron, on ne sait pas ce que c’est. Et il fallait bien cette perf’ absolument parfaite du Point God pour se débarrasser de ces Pelicans décidément très accrocheurs, permettant ainsi aux Suns d’éviter un Game 7 légèrement flippant à la maison ce week-end.

Sans grande surprise, la performance de Chris Paul s’inscrit dans les livres d’histoire de la NBA. On a immédiatement fait un tour sur le compte Twitter de StatMuse pour voir où elle se situe et devinez quoi, elle est tout en haut dans la catégorie « match parfait au tir en Playoffs ». Jamais un joueur n’avait terminé avec autant de points sans rater le moindre shoot dans une rencontre de postseason. Jamais on n’avait vu un joueur marquer autant de paniers dans une rencontre de PO sans rater le moindre tir. Et pour aller encore plus loin, sachez que seulement un mec a fait mieux si on prend en compte la saison régulière : mister Wilt Chamberlain (16/16 et 18/18). Vous l’avez compris, c’est juste énorme. Et le plus incroyable dans tout ça, c’est que cette performance a été réalisée par un meneur de 36 ans et d’1m83, qui a inscrit la très grande majorité de ses points à travers des shoots mi-distance. C’est une chose d’être un pivot ultra-dominant qui défonce tout sur son passage, c’en est une autre de disséquer l’adversaire de la sorte uniquement à base de skills et d’intelligence. Trop crafty, trop adroit, un peu chanceux aussi parfois, mais surtout beaucoup trop fort. Peu importe qui se retrouvait face à lui cette nuit, ça a fait ficelle, ficelle, ficelle. Ce Game 6 sur le parquet des Pelicans se range clairement parmi les plus grands matchs de la carrière de CP3 et permet à ce dernier de boucler en beauté une série durant laquelle il a plusieurs fois survolé les débats. On ne sait pas vous, mais on a comme l’impression que Cricri est en mission.

« On avait besoin de ça. L’équipe qu’on avait en face, elle vous pousse à fond. À un moment dans le deuxième quart-temps, j’ai dit au coach que j’allais être agressif. Et dans le troisième, quand j’ai vu le déroulement du match et le fait qu’on avait dix points de retard, je me suis dit que je devais prendre les choses en main. »

– Chris Paul, sur sa perf all-time

Alors que Devin Booker est revenu de façon limitée cette nuit, Chris Paul s’est assuré que la série s’arrête en lâchant une véritable masterclass en terre hostile. Cette performance du Point God, on s’en souviendra pendant longtemps, encore plus s’il parvient enfin à décrocher sa première bagouze en carrière en juin prochain.

Source stats : StatMuse, ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top