Bucks

Les Bucks terminent les Bulls à domicile : 116-100 et victoire 4-1 dans la série, Chicago n’avait tout simplement pas les armes

Bucks Bulls Game 5

Tu verras, d’après ce qu’on m’a dit Cancun c’est GÉ-NIAL. Tu m’raconteras !

Source image : NBA League Pass

On s’en doutait un peu et c’est donc arrivé, les Bucks n’ont pas laissé la moindre chance aux Bulls dans ce Game 5 et rejoignent les Celtics en demi-finale de conférence. Les champions en titre ont terminé la première étape dans leur quête de back to back. 

Pour checker les stats de ce blow-out c’est par ici

La première action du match aura donné le ton direct. Giannis Antetokounmpo se présente sous le cercle et claque un giga dunk en putback qui assomme tout de suite la raquette des Bulls. Puis le reste du match n’a été que pure domination de Milwaukee, contre des Bulls trop affaiblis pour tenter quoi que ce soit. Le Grec est de suite passé en mode Freak, destructeur de cercles adverses. Il termine le premier quart temps avec 15 points à 5/5 au tir, 5/7 aux lancers et 6 rebonds, une meilleure ligne de stats que 90% des joueurs en fin de match. Dans l’ensemble les Bucks n’ont pas perdu de temps avec un de 17-3 dès le premier quart pour se faire un premier matelas confortable et noyer très vite les espoirs de remontée de Chicago. Puis on maintient la tête sous l’eau dans le deuxième quart histoire d’être sûr que les Bulls ne reviennent vraiment pas dans la partie, toujours portés par Giannis qui à lui seul suffit pour se situer loin devant au score. Parce que côté Bulls on est en première mi-temps sur un concours d’entrée CAP maçon de haute volée. Nikola Vucevic à trois points lance la partie avec trois belles briques au fond de l’arceau, suivi par DeMar DeRozan qui ne trouve pas non plus la filoche avant de longues, longues, looooongues minutes. Heureusement que Patrick Williams est là pour sauver les meubles avec plusieurs tirs primés ouverts qui rentrent, bref, +18 Milwaukee à la mi-temps et on ne voit pas ce qui pourrait faire pencher la balance.

On ne sait pas si c’est le discours de Billy Donovan ou s’ils ont mangé du piment dans les vestiaires, mais les Bulls démarrent leur troisième quart temps… à bloc. Ils reviennent même à onze points des Bucks et l’espoir renait, tout comme se mettent enfin à rentrer les shoots de Vucevic et DeRozan. On passe alors du concours CAP maçon à celui d’orfèvrerie mais… les Bucks disent stop. Les role players (Bobby Portis, Pat Connaughton, Grayson Allen) sanctionnent, Giannis vient mettre le couvercle et les Bucks retrouvent très vite leur 20 points d’avance. Le match tournera très vite au garbage time avec une victoire assurée pour Milwaukee, et les hommes de Budenholzer remportent donc leur série 4-1 après s’être fait peur à 1-1. Sur le papier ça fait 25% de leur chemin vers le back-to-back validé, mais ce chemin reste encore long, périlleux et sûrement plein de surprises. Les Bulls peuvent regretter les absences de Lonzo Ball et d’Alex Caruso ainsi que le protocole Covid ait rattrapé Zach LaVine, mais c’est le jeu, et ces absences symbolisent finalement une saison lors de laquelle le sort se sera pas mal acharné sur Chicago.

Les Bucks remportent donc ce derby des voisins, assez aisément, et rejoignent les Celtics en demi-finale de conférence. Une confrontation qui s’annonce élite et qui débutera ce dimanche à 19h, heure française. Tout simplement immanquable. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top