Bulls

Les Bulls ont dit adieu à 2021-22 : c’était cool, c’était parfois très solide, mais en NBA la saison ne dure pas quatre mois

Bulls 28 avril 2022

C’est par ici l’avion ?

Source image : NBA League Pass

L’inévitable a donc eu lieu. Opposés au champion en titre dès le premier tour des Playoffs, les Bulls rejoignent seize autres franchises NBA en vacances. Une série en deux temps, mais avec une seule issue possible : des taureaux terrassés par des daims. 

Ah que c’est triste de voir partir Chicago comme ça. Cette équipe qui nous a tant fait vibrer en début de saison, longtemps première à l’Est et qui du jour au lendemain s’est effondrée. Certes, il y a eu des blessures, mais c’est le cas pour d’autres franchises aussi qui ont su maintenir le cap. Face au champion en titre en quête de back-to-back, on ne voyait pas comment les Bulls allaient pouvoir s’imposer dans cette série, mais les deux premiers matchs… nous ont presque donné tort, avant que Milwaukee ne lance complètement la machine et rase le voisin de la carte. Parce qu’en effet, sur les deux premières rencontres dans le Wisconsin, Chicago met alors le doute dans cette série. Le Game 1 est perdu mais accroché, avec un pourcentage au tir vraiment effroyable. S’en suit cette conférence de presse de DeMar DeRozan où le sniper déclare que plus jamais il ne shooterait à 6/25. Aussitôt dit, aussitôt fait, l’ancien des Spurs envoie une mixtape au Game 2 avec 41 points, son record en carrière en Playoffs, à 16/31 au tir, de quoi égaliser dans la série en reprenant l’avantage du terrain. De plus, Khris Middleton se blesse sérieusement et ne terminera pas la série, et on se prend donc pour Patrick Montel en lâchant de grands « Alors peut-être ».

Mais il n’en sera rien, car Milwaukee débarque dans l’Illinois vénère et remet Chicago à sa place avec des scores cinglants. Game 3 : +30. Game 4 : +24.  Le message est clair, Middleton ou pas, DeRozan ou pas les Bucks s’en battent les vous savez quoi comme dirait un ancien international français en 2006. Portés par un Giannis Antetokounmpo toujours au rendez-vous, les Bucks envoient donc Chicago en vacances depuis le Fiserv Forum lors du Game 5. Les Bulls, comme les Nets et les Hawks avant eux, peuvent prendre un avion direction Cancun (ou toute autre destination ensoleillée) et se reposer pour les six prochains mois.

Désormais, quelle est la suite pour Chicago ? Même si cette saison s’est terminée de manière abrupte par rapport à ce que laissait espérer le début d’exercice, il s’agit tout de même d’une année réussie pour les joueurs de l’Illinois. Plusieurs semaines à la tête de la conférence Est, un trio qui fonctionne lorsqu’il est là, un DeMar DeRozan exceptionnel qui peut jouer comme un MVP et surtout un retour en Playoffs cinq ans après avec une hype immense. Cette équipe doit juste être patiente. Attendre de récupérer ses joueurs pour la saison prochaine, vider l’infirmerie et espérer qu’elle ne se remplisse plus, et – simplement – faire en sorte que le cinq majeur joue plus ensemble et trouve ses automatismes.

En attendant, les Bulls peuvent profiter de leurs vacances. On les attendra en forme pour la saison prochaine en espérant qu’ils ne nous fassent pas une Knicks 2021. Les joueurs sont doués et sous contrat, le staff est bon, la hype est là, ne reste plus qu’à concrétiser sur le long terme.  

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top