Bulls

Officiel, les Bulls vont jouer les Playoffs cette année : une première depuis 2017, objectif atteint pour Chicago !

Bulls 1er avril 2022

Malgré la défaite contre Milwaukee, les Bulls sont de retour en postseason. Et ça, ça mérite bien une célébration !

Source image : NBA League Pass

Si les Bulls ont encore pris une branlée contre un gros (Milwaukee) cette nuit, la soirée n’est pas complètement à jeter. Parce que oui, la franchise de Chicago est aujourd’hui officiellement qualifiée pour les Playoffs NBA, la sixième place de la Conférence Est étant assurée.

2017. Cela faisait depuis 2017 que les fans des Bulls attendaient ça. Mais ça y est, ils vont enfin pouvoir regoûter à l’odeur des Playoffs cinq ans après. Cinq ans, c’est rien quand on est supporter des Kings mais sur les terres où Michael Jordan a crée l’une des plus belles dynasties de l’histoire, c’est une éternité. La qualif’ a été décrochée au terme d’une… défaite de 21 pions à la maison face à la bande à Giannis Antetokounmpo, les Taureaux profitant d’un nouveau revers de Cleveland – le septième en dix matchs pour les Cavaliers – pour sécuriser une place dans le Top 6 de la Conférence Est. 2,5 matchs séparent effectivement Chicago des Cavs à l’heure de ces lignes et sachant que les hommes de J.B. Bickerstaff n’ont plus que deux rencontres au programme, ils ne peuvent plus éviter le play-in tournament. Côté Bulls, y’a encore moyen de décrocher la cinquième place qu’ils viennent de laisser à Toronto (vainqueur d’Atlanta cette nuit) mais pour ça, faudra finir en trombe et ça s’annonce assez tendax vu le programme des trois derniers matchs (Boston, Charlotte, Minnesota). La bonne nouvelle pour Chicago, c’est que le tie-breaker avec Toronto penche en faveur des Taureaux (bilan de 3-1 sur les Raptors cette saison), la mauvaise c’est qu’ils ont besoin d’au moins une défaite des Dinos lors des trois derniers matchs pour espérer revenir (oppositions contre Philadelphie, Houston et New York à venir).

Mais peu importe à quelle place finiront DeMar DeRozan et ses copains, l’objectif prioritaire de la saison 2021-22 est atteint. Avec son nouveau boss Arturas Karnisovas, Chicago s’était donné les moyens pour retrouver l’odeur des Playoffs en faisant un recrutement XXL : Nikola Vucevic, Lonzo Ball, DMDR, Alex Caruso, tous ces gars-là ont débarqué au United Center pour donner un gros coup de main à Zach LaVine et redorer le blason des Bulls. La première partie de saison fut un véritable rêve éveillé pour les fans des Bulls, ces derniers voyant leur équipe de cœur occuper les hauteurs de l’Est sous l’impulsion notamment d’un DeRozan en mode MVP qui enchaînait les dingueries dans le money time. Et puis tout s’est compliqué : les nombreux bobos des uns et des autres, une défense qui perd de son intensité, les défaites contre les poids lourds qui s’enchaînent, et forcément une chute assez brutale au classement. Un scénario forcément décevant au vu des promesses démontrées lors des premiers mois de la régulière, mais on imagine que la fanbase de Chicago arbore tout de même un sourire aujourd’hui. Car les Bulls restaient quand même sur quatre saisons bien pourraves où la barre des 31 victoires n’avait jamais été dépassée. Quatre saisons de suite dans le négatif, ce n’était pas arrivé depuis le début des années 2000, lors de la période post Jojo et avant que la génération Luol Deng / Ben Gordon ne prenne le relais.

Malgré la mauvaise dynamique actuelle, malgré la sale nouvelle qui vient de tomber concernant Lonzo Ball (potentiellement out jusqu’à la fin de la saison), les Bulls sont officiellement de retour en Playoffs et rien que cette phrase doit faire le bonheur des fans de Chi-Town. Le nôtre aussi par la même occasion, car l’ambiance du United Center en avril/mai nous manquait pas mal.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top