Nuggets

Nikola Jokic proche d’un nouveau record all-time : 2 000 points, 1 000 rebonds et 500 assists en une saison, comment dit-on sky is the limit en serbe ?

Nikola Jokic record all-time

Franchement, c’est la base non ?

Source image : NBA

Nikola Jokic marche sur l’eau cette saison, ou plutôt sur les nuages, tellement sa saison est stratosphérique. Le MVP en titre a mis toute une franchise sur son dos cette année et se bat pour la qualifier en Playoffs sans passer par la case play-in, tout ça en multipliant les records all-time. À l’issue de la fin de la saison régulière, le Serbe devrait d’ailleurs détruire un nouveau plafond.

72 points et 14 rebonds. Voici ce qu’il manque à Nikola Jokic pour réaliser la première saison de l’histoire de la NBA à plus de 2 000 points, 1 000 rebonds et 500 assists. Un nouveau record all-time pour le Joker, qui les collectionne cette saison comme un enfant des 90’s remplirait son Pokédex de Salamèche, Carapuce et autres Bulbizarre sur Game Boy Advance. Le Serbe – privé de Jamal Murray depuis les Playoffs 2020 et de Michael Porter Jr. depuis le début de la saison 2021-22 – reste fidèle à lui-même et continue de poser les montagnes du Colorado dans les raquettes adverses. Tout en restant le plus nonchalant possible évidemment, sinon ça ne serait pas drôle.

Dans ses multiples records on retrouve par exemple la meilleure efficiency ever, une présence dans le top 10 des points, rebonds, passes et pourcentage au tir (une première depuis 50 ans), ou encore un nombre de triple-double supérieur à celui de onze… franchises. Bref, un délire sans nom. Niko a encore trois matchs pour inscrire la poignée de points manquante et pour prendre le résidu de rebonds qui lui résiste, Spurs, Grizzlies et Lakers se trouvent encore sur sa route, trois franchises contre lesquelles sa domination devrait être totale. Un record all-time qui lui tend donc les bras et qui inscrira de facto une nouvelle ligne sur son dossier de MVP déjà bien rempli.

Tiens, et comme on évoque le sujet, parlons de ce fameux trophée de MVP, et d’une course où Nikola Jokic fait partie des immenses favoris. Course où l’on retrouve aussi Joel Embiid et Giannis Antetokounmpo, mais que le franchise player des Nuggets semble dominer. Car au final, à part ses résultats collectifs, Jokic ne semble pas posséder d’autres points noirs dans son dossier. Ses stats parlent d’elles-mêmes : 26,8 points, 13,7 rebonds et 8 assists de moyenne, une première dans l’histoire. Toujours dans ce genre de chiffres on peut mentionner ces 20 matchs à plus de 30 points, ses 47 double-doubles ou encore ses 20 triple-doubles. Sur ces cinq derniers matchs ? 35 points, 16 rebonds et 8,4 assists à 70% au shoot… DE MOYENNE, parfait pour marquer les esprits en fin de saison. Comme dit plus haut, il est aussi seul que Rémi avec ses deux lieutenants blessés et le « V » de « MVP » est alors décuplé dans ce dossier. Le classement des Nuggets est peut-être la seule source d’attaque envers le dossier Jokic, même si Denver est pourtant remonté à la cinquième place de l’Ouest sans ses deuxième et troisième meilleur joueur. Une position qui semble pouvoir être conservée vu la méforme du Jazz et si tout le Colorado prie, les pépites pourraient marcher sur le podium dans une semaine. Mais pour ça, il faudra compter sur trois défaites des Warriors et des Mavericks tout en enchaînant trois victoires, alors tout doux l’asticot.

On le sait depuis longtemps, Nikola Jokic est un grand malade. Ce qu’il produit sur un parquet avec tant de régularité est unique et, à trois matchs de la fin de la saison régulière, le Djoker a la possibilité d’écrire l’histoire pour la énième fois. Mais quoi de plus normal pour un MVP dans le sang. 

1 Comment

1 Comment

  1. Vasilije

    5 avril 2022 à 14 h 19 min at 14 h 19 min

    Nebo je granica

    réponse à la question (rhétorique ?) dans le titre 🙂

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top