Dossiers NBA

Focus sur ces coachs qui jouent gros sur la fin de saison : Frank Vogel, Doc Rivers, Quin Snyder, qui est sur un siège éjectable ?

Doc Rivers Nate McMillan Quin Snyder Frank Vogel coachs NBA 5 avril 2022

Qui va prendre la porte bientôt chez les coachs ?

Source image : montage TrashTalk via YouTube

Si certains coachs finissent cette saison avec des éloges et des beaux accomplissements, d’autres sont plus sous pression. Selon les résultats des prochains jours, voire des prochaines semaines, des entraîneurs pourraient bien rendre la casquette et pointer à Pôle Emploi. 

On n’est évidemment pas Madame Irma mais rien ne nous empêche de sortir la boule de cristal pour faire une petite projection sur les coachs les plus en danger. Pour cela, pas besoin de faire Sciences Po, il suffit d’analyser un peu les résultats par rapport aux objectifs prévus, l’ambiance globale dans la franchise et d’ajouter une pincée d'(H)expertise. Bref, on ne va pas inventer la pluie et les candidats ci-dessous peuvent être ciblés facilement par tous les observateurs de la NBA, qu’ils soient fans des équipes concernées ou pas. Sans plus d’attente, on vous balance notre petite liste maison de ceux qui ont (peut-être) une épée de Damoclès au-dessus de la tête.

# Frank Vogel

Plus les jours passent, plus les Lakers s’éloignent du play-in tournament et, par extension, des Playoffs. Une défaite ce soir contre les Suns pourrait sonner le glas des derniers espoirs des fans et ces derniers vont ensuite partir à la chasse aux coupables. Si les joueurs vont évidemment être pointés du doigt, comme la direction, Frank Vogel figurera en bonne place au tribunal. Deux ans après avoir arraché le titre dans la bulle d’Orlando, Vogel semble désormais avoir perdu son totem d’immunité et il parait difficile de l’imaginer enchaîner après deux exercices particulièrement décevants. Tout ne sera pas forcément de sa faute mais il est peut-être (sans doute) temps de passer à autre chose du côté d’Hollywood. Jake Fisher de Bleacher Report a d’ailleurs balancé qu’une séparation entre le technicien et la franchise était plus que jamais d’actualité.

#Quin Snyder

Le Jazz fait beaucoup la tronche depuis quelques temps, à l’image de son coach. Entre une série de mauvais résultats et des embrouilles dans le vestiaire, Utah ne respire pas la sérénité à une semaine d’un play-in tournament que la franchise pourrait bien disputer selon le duel à distance avec les Wolves. Il faudra ensuite voir ce que donne l’équipe en postseason, une compétition qui a eu des airs de plafond de verre ces dernières années à Salt Lake City. Malgré des beaux résultats en régulière et cinq qualifications successives en Playoffs, Utah n’a jamais dépassé le cap des demi-finales pendant le mandat de Quin Snyder. Une énième déception pourrait bien faire bouger pas mal de pions chez les mormons et entrainer un nouveau cycle. Hasard ou coïncidence, le nom de Snyder circule dans les couloirs du Staples Center pour remplacer Frank Vogel.

# Doc Rivers

Alors comme ça on peut être deuxième ex-aequo à l’Est et être en danger ? Et bien oui ! L’ami Doc Rivers achève seulement sa deuxième saison en Pennsylvanie mais c’est pas dit qu’il en fasse une troisième si les siens se vautrent en Playoffs. Tout dépend évidemment du curseur mis en place par Daryl Morey mais la Finale de Conférence sera le grand minimum à attendre, surtout avec le gros duo qui a été assemblé (on vous laisse deviner qui). Entre le choke contre Atlanta et ses propos sur Ben Simmons, Doc avait déjà fait fort pour sa première campagne, il ne manque plus qu’un petit 3-1 retourné pour valider la spéciale. Sans aller aussi loin, une défaite un peu crade enverra sûrement le coach Top 15 all-time (lol) vers la case chômage. Là encore, il se murmure que certaines franchises gardent un œil sur lui en cas de séparation avec les Sixers. Notamment un certain Danny Ainge qui l’a bien connu à Boston et qui exerce désormais au… Jazz.

# Nate McMillan

Difficile d’avoir la protection de l’emploi quand on passe d’un finaliste de Conférence à un possible absent des Playoffs. Actuellement huitième à l’Est, et sur une série de cinq succès, Atlanta a son destin en main pour revoir les joutes printanières. Cependant, il faudra sans doute un joli parcours pour faire oublier la saison bien fade des pioupious. On les attendait comme une des places fortes de l’Est et la bande de Trae Young n’a jamais semblé lancer sa saison, alternant entre blessures et une certaine suffisance. Arrivé en pompier après le désastre Lloyd Pierce, Nate McMillan est désormais descendu de son nuage et Travis Schlenk n’hésitera sans doute pas à appuyer sur le gros bouton rouge si le prochain play-in n’est pas à son goût. Après avoir survolé la dernière postseason, le faucon pourrait bien faire nous offrir sa version du saut de l’ange avec un bon plat pour l’atterrissage.

# Steve Nash

On sait que certains vont tousser bien fort en voyant Steve Nash dans cette liste mais le Canadien a quelques raisons de trembler. Impossible de lui reprocher toutes les catastrophes qui sont tombées sur Brooklyn cette saison, faut pas pousser mémé dans les orties non plus. Kyrie Irving qui ne se fait pas vacciner, le spleen et le transfert de James Harden, le genou de Kevin Durant, le COVID, rien de tout ça n’est directement l’œuvre de Nash et son équipe était encore Top 2 au moment où l’ailier se blesse en janvier. Une fois qu’on a dit tout ça, pourquoi douter de lui ? Tout simplement car les Nets n’ont pas le droit à l’erreur lors du prochain play-in. No disrespect pour Charlotte, Cleveland ou Atlanta, mais l’équipe qui fait le plus flipper les cadors de l’Est, c’est Brooklyn. Vu la différence d’expérience voire tout simplement de niveau, les joueurs de Big Apple DOIVENT passer le cap du barrage et atteindre le premier tour des Playoffs, à minima. Dans le cas contraire, on préfère ne pas parier une main sur l’avenir de l’ancien double MVP.

Cinq coachs qui attaquent cette fin de saison sans certitudes, cinq candidats à un (possible) départ prochain. On s’est mouillés et on voit bien un ou plusieurs de ces messieurs rendre l’ardoise et le feutre dans les prochaines semaines. Fans des Lakers, du Jazz, des Hawks, des Nets ou des Sixers, on veut bien vos avis ! 

Source texte : Bleacher Report

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top