Kings

Domantas Sabonis souhaite instaurer « une mentalité de gagnant » chez les Kings : y’en a qui ont essayé, et ils ont eu des problèmes…

Domantas Sabonis

Coucou Tyrese.

Source image : montage via Youtube

Un petit mois après son arrivée chez les Kings, Domantas Sabonis se sent bien en Californie. Le pivot est tellement à l’aise qu’il a déclaré vouloir instaurer une mentalité de gagnant dans la franchise violette. Le dernier qui avait dit ça ? Tyrese Haliburton, échangé contre le Lituanien…

Cela va bientôt faire seize années que Sacramento ne participe pas à la postseason NBA, et ce malgré les récents mouvements de la trade deadline. Pour rappel, la franchise californienne a récupéré Domantas Sabonis, Justin Holiday, Jeremy Lamb et un second tour de la Draft 2023 en échange de Tyrese Haliburton, Buddy Hield et Tristan Thompson. L’objectif était clair : tout donner pour aller accrocher une place dans le Play-In. Malheureusement pour nos amis de Sactown, les choses ne se déroulent pas vraiment comme prévu puisqu’en 12 matchs disputés depuis le trade, les Kings n’en ont remporté que quatre. Domantas Sabonis apporte ses 17,4 points, 12,8 rebonds, 5,9 assists à 56,8% au tir et De’Aaron Fox a vu ses moyennes statistiques augmenter à 28,2 points, 4,1 rebonds et 6,5 caviars à 52% au tir, mais le bilan est quasiment similaire aux… Pacers sur la même période (4-8 contre 3-8). Résultat, Sactown a désormais quatre matchs de retard sur le dixième à l’Ouest.

Malgré tout, Domas croit dans le projet des Kings. The Athletic est allé l’interroger pour lui demander s’il se projette dans l’avenir avec Sacramento. Fans de la tunique violette, rassurez-vous, Sabonis se sent bien et souhaite même instaurer une mentalité de gagnant dans la franchise.

« J’ai déjà eu beaucoup de conversations avec tout le monde. J’ai l’impression que nous sommes tous sur la même longueur d’onde. Tout le monde est motivé. Nous voulons commencer à inculquer une mentalité de gagnant, instaurer les bonnes choses à l’entraînement, sur le terrain, en dehors du terrain, en déplacement. Toutes ces petites choses. Nous voulons commencer à changer les choses et essayer d’avoir une saison positive et réussir. »

Mettre en place une culture de la gagne à Sacramento, ça ne vous rappelle pas le discours de quelqu’un ? C’est exactement ce que souhaitait réaliser Tyrese Haliburton avant de se faire échanger contre Sabonis… Ceci étant dit, Domas vient d’un projet aux Pacers où il a goûté trois fois aux Playoffs et une fois au Play-in pendant quatre saisons et demie. Le garçon a été l’une des pièces maîtresses de la franchise de l’Indiana, ce qui lui a même permis d’être All-Star à deux reprises en 2020 et 2021. S’il revient à un tel niveau de jeu dans le futur, l’avenir sportif des Kings pourrait s’éclaircir, néanmoins un obstacle non-négligeable va se présenter sur la route des Kings : les choix managériaux. Depuis presque 20 ans, la franchise de Sacramento est la risée de la Ligue pour tous les mauvais choix accumulés au fil des saisons. On ne sait pas encore si le trade Sabonis – Haliburton en est un (et on espère que non), mais allez demander aux fans comment ils ont vécu cet échange le 8 février dernier. Le plus grand défi des Kings ces prochaines années sera donc avant tout structurel : retrouver de la crédibilité en NBA et adopter une mentalité de gagnant. Cette évolution passera évidemment par des résultats sportifs et, avec un duo Fox – Sabonis, c’est faisable sur le papier. Mais cela passera aussi par la signature d’un coach possédant les bonnes idées ainsi que par le recrutement de joueurs adaptés aux besoins de l’équipe autour de ce tandem.

Depuis son arrivée à Sacramento, Domantas Sabonis semble être heureux et se verrait bien rester longtemps en Californie. Autour de son duo avec De’Aaron Fox, le Lituanien estime pouvoir remettre cette franchise sur le droit chemin. La tâche est immense et on espère que Domas aura les épaules pour assumer ces déclarations. En attendant, il sera certainement en vacances dès la mi-avril, il aura donc six mois pour se préparer à tout casser la saison prochaine.

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top