Bucks

Les Bucks s’imposent à Chicago, 118 à 112 : Jrue Holiday met Milwaukee sur ses épaules, le champion en titre a calmé les Bulls à la maison

Jrue Holiday Bucks 5 mars 2022

Jrue Holiday vient donc de faire la totale au Heat et aux Bulls en quelques jours.

Source image : NBA League Pass

Le choc de la nuit avait lieu du côté de Chicago avec la venue du champion en titre Bucks. DeMar DeRozan et les Bulls ont-ils calmé Giannis Antetokounmpo et sa bande ? On vous raconte ça de suite. 

Pour la box score maison de ce match, merci de cliquer sur le lien magique. 

Avait-on vraiment besoin de se motiver pour se poser devant ce Bulls-Bucks ? Deux équipes du Top 5 à l’Est, deux favoris pour remporter la Conférence, deux candidats légitimes au MVP (DeRozan et Giannis pour ceux qui vivent dans une grotte). Un match particulièrement important pour des Bulls qui ont vu Philadelphie leur prendre la place de dauphin du Heat. Dans le dur face aux cadors cette saison, Chicago se doit de sortir un match référence pour calmer les craintes avant les Playoffs. S’il faut une raison supplémentaire pour motiver Zach LaVine et compagnie, il leur suffit de regarder la feuille de match. Un certain Grayson Allen est en ville et personne à Windy City n’a oublié le dernier affrontement avec les Daims. L’enfant terrible de Duke sait qu’il va avoir droit à un traitement spécial de la part du public et même de ses adversaires (Derrick Jones Jr. a gentiment oublié un coude sur une attaque de cercle). Voilà qui promet !

Malgré les huées pour son arrière, Milwaukee semble apprécier cette ambiance hostile et prend le meilleur départ. Billy Donovan a mis Tristan Thompson pour gêner le Freak ? Laissez Bobby Portis attaquer Vucevic et ça ira très bien. Zach LaVine est lui aussi intenable sur ce début de match et permet aux siens de rester au contact. Bis repetita dans le second acte avec Milwaukee qui reprend ses aises grâce aux cadres mais les joueurs du United Center parviennent encore à recoller. Il est écrit que ce match se jouerait à rien et aucune des deux équipes ne souhaite lâcher le steak sans se battre. On sait tous comment cela finit dans ces moments-là, c’est la terrible loi du money time. Windy City oblige, on est obligé de tourner les yeux vers DeMar DeRozan mais l’ailier All-Star avait laissé la cape du King of the Fourth au vestiaire cette nuit. Du moins, quelqu’un lui avait piqué. Qui ? Un certain Jrue Holiday. Déjà clutch il y a deux jours face au Heat, mister club med a remis le couvert face aux Bulls. Défense impeccable sur DeRozan, leader offensif des siens dans le money time, gros shoots, présent au rebond des deux côtés du terrain, Holiday est absolument PAR-TOUT. Sa fin de match est sponsorisée par monsieur propre et il est clairement le facteur X qui a fait pencher une rencontre indécise jusqu’au bout. De quoi offrir aux siens une victoire importante, d’autant qu’elle permet à Milwaukee de remonter sur le podium au détriment… des Bulls.

Portés par son Big 3 et un Jrue Holiday de gala dans le money time, les Bucks arrachent la victoire face aux Bulls. Un deuxième cador au tapis en deux jours pour Milwaukee, et voilà que les Suns débarquent en ville dès demain. On dit jamais deux sans trois non ? 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top