Thunder

Josh Giddey s’éclate en l’absence de Shai Gilgeous-Alexander : la preuve qu’on peut avoir 19 piges et déjà être un vrai maestro

Josh Giddey 04_02_2022

Shai a rencontré son génie !

Source image : montage TrashTalk via YouTube

Depuis maintenant deux matchs, le Thunder évolue sans sa star Shai Gilgeous-Alexander. Josh Giddey a saisi l’occasion pour briller de mille feux… Sur les cinq matchs sans le Canadien, Josh montre des choses vachement intéressantes. Le duo du futur à OKC, il est bien là.

Tout récemment élu rookie du mois pour la troisième fois consécutive, Josh Giddey ne cesse de séduire cette saison. 11,7 points, 7,6 rebonds et 6,2 passes, avec parfois des éclairs de génie à la passe dont très peu de joueurs NBA – surtout de son âge – ont le secret. Déjà quand SGA est présent, le bonhomme est salasse, alors quand il est absent, c’est un autre délire puisqu’il compile 15,8 points, 9,4 rebonds et 8,6 passes en cinq matchs… Oui en fait le gars a les stats de Ben Simmons lorsqu’il a le ballon entre les mains. Malheureusement, il a aussi sa qualité de shoot extérieur avec seulement 25,6% de ses 3-points qui font filoche. La différence fondamentale avec le Sixer (enfin on croit), ce sont ses qualités – si on peut les appeler ainsi – défensives qui sont plutôt faiblardes pour le moment. Il y a là les deux axes de progression majeurs chez Giddey. Autrement, on est déjà sur un crack. Arrière de 2m03, il peut te lâcher de pures actions comme des passes sorties de derrière les fagots. Le Thunder tient donc entre ses mains une pépite venue tout droit d’Australie (tiens, encore un point commun avec Ben Simmons) et si vous déprimez, mettez-vous devant un match d’OKC pour voir ce mec jouer au basket (par contre ne regardez pas trop le reste). Il a clairement du génie entre les mains… Il a d’ailleurs été contacté par Disney pour jouer dans le prochain Aladdin. Parfait en plus il joue déjà en bleu, il ne manque plus que la lampe pour choper le rôle.

On parle souvent de rookie wall, c’est-à-dire ce moment en milieu de saison où le rookie commence à tirer la langue à cause du gros rythme NBA. Chez l’Australien, on n’est pas du tout sur ce système. Après des débuts plutôt discrets, il ne cesse de monter en température depuis deux mois, faisant ainsi de sa paire d’arrières avec SGA l’une des plus prometteuses de la Ligue. On a souvent souligné les promesses de Kevin Porter Jr./Jalen Green avant la saison, il faut dire que le duo australo-canadien fait un peu plus « rêver » aujourd’hui. Shai reste bien évidemment l’élément central de la reconstruction d’OKC, mais l’apport d’un Josh Giddey pourrait accélérer les choses du côté de la direction. Lorsque l’on voit la maturité, sa vision, son leadership en l’absence de Shai, et ses magnifiques bouclettes, le tout en année une, on peut se demander s’il n’y a pas quelque chose à faire pour Sam Presti. Avec cet effectif hyper jeune, mais avec des joueurs prometteurs à l’image de Luguentz Dort également, le GM pourrait enfin arrêter d’accumuler les picks de draft pour essayer d’entourer ces garçons… Histoire d’enfin rentrer dans une dynamique de wins pour l’année prochaine. En rentrant dans ce cheminement-là, cette équipe va indéniablement progresser, et son talent pourra être exploité au maximum par Mark Daigneault.

Josh Giddey est en train d’étaler tout son talent avec OKC : rookie du mois de janvier, des triple-doubles en veux-tu en voilà, des passes à la Luka Magic… bref le Thunder tient le complément parfait de Shai Gilgeous-Alexander. 

Source texte : OKC Thunder France

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top