Jazz

Joe Ingles victime d’une rupture d’un ligament du genou : grosse tuile pour le Jazz et saison terminée pour le Boomer

Joe Ingles 31_01_2022

Noooooooon….

Source image : YouTube

L’ailier du Jazz Joe Ingles s’est blessé au genou lors du match face aux Wolves et le verdict vient de tomber après l’IRM : rupture d’un ligament du genou. Juste terrible pour le joueur ainsi que pour le Jazz, qui s’éloigne du Top 3 de l’Ouest et qui pensait à transférer Ingles à la trade deadline. Les jours qui suivent s’annoncent sombres dans l’Utah.

Lors de la lourde (126-106) défaite du Jazz dans le Minnesota, Joe Ingles a pris un mauvais appui lors d’un drive au milieu du deuxième quart… Bam ! Joe s’effondre sur le parquet après que son genou ait salement tourné (âmes sensibles s’abstenir), direction les vestiaires. Premier mauvais signe, Jingles a eu besoin d’aide pour revenir au vestiaire. Deuxième bad news, ESPN indiquait même avant l’IRM que la durée d’absence d’Ingles pourrait être assez longue. C’est désormais confirmé par Adrian Wojnarowski : rupture d’un ligament du genou, fin de saison. Le vétéran de 34 ans réalisait jusque-là une campagne en dessous des attentes avec 7,2 points, 2,9 rebonds et 3,5 passes, à seulement 40% au tir et 35% de loin… Des stats plus faibles que ce à quoi Slow Mo Joe nous avait habitués, notamment l’année dernière où il avait fini deuxième dans la course au Sixième Homme de l’Année, terminant derrière son coéquipier Jordan Clarkson. Une blessure qui tombe mal pour le Jazz vu la période qui arrive.

Le jeudi 10 février, c’est la trade deadline, et on sait qu’Utah voulait bouger parce que pour l’instant, le Jazz est loin du niveau des Suns ou des Warriors. Se renforcer au poste 3/4 et surtout en défense extérieure est devenu une priorité du côté du Salt Lake City et pour se faire, la troupe de Danny Ainge était potentiellement prête à lâcher… Joe Ingles. Ah bah ça tombe très mal, le mec est out pour un bon moment, donc aucune équipe un minimum compétitive pourra te lâcher quelque chose. Va falloir se rabattre sur des équipes qui cherchent avant tout des contrats expirants car l’ami Joe sera agent libre cet été (fin de contrat à 12,4 millions). Pas facile de trouver une équipe qui cherche du contrat expirant tout en ayant un bête de forward à refourguer… Coucou les Pistons et Jerami Grant, même si ça s’annonce très compliqué et même impossible maintenant. Un coup dur supplémentaire donc pour une franchise où ça ne va pas fort fort. L’année 2022 rime avec dégueu pour le Jazz avec un bilan de 4-12, soit le troisième pire bilan de la NBA sur la période (seuls les Kings et le Thunder font moins bien). Tiens tiens, comme par hasard Rudy Gobert a manqué 9 matchs ce mois-ci, pour un bilan de 1-8. Vous avez dit valuable ? Il faut vite qu’il revienne si le désormais Utah Nazz veut éviter de trop glisser puisque derrière, les Mavs et les Nuggets arrivent à toute berzingue.

Le Jazz est en grande difficulté depuis la nouvelle année. Une défense aux oubliettes, un Rudy Gobert trop souvent hors des parquets, et maintenant Joe Ingles. Une potentielle pièce dans un deal pour ramener un forward de qualité se blesse pour longtemps… les semaines qui suivent risquent d’être compliquées chez les Mormons.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top