Spurs

Thaddeus Young n’est pas ravi de sa situation à San Antonio : passer de sixième homme important à simple mentor, on comprend le seum

Thaddeus Young Spurs 5 décembre 2021

Thaddeus Young n’est pas ravi de jouer les utilités à Fort Alamo.

Source image : Youtube / San Antonio News

Arrivé aux Spurs dans l’échange avec DeMar DeRozan, Thaddeus Young vit pour le moment des débuts compliqués au Texas. Peu utilisé, l’ancien sixième homme des Bulls ronge son frein sur le banc. 

Lorsque le trade entre les Bulls et les Spurs a eu lieu, tout le monde s’est concentré sur l’arrivée de DeMar DeRozan a Chicago et on a vite oublié la contrepartie de la transaction. Un premier tour de draft, deux choix du second tour mais aussi Al-Farouq Aminu (qui a été coupé depuis) et surtout Thaddeus Young. L’ancien des Pacers a beau ne pas avoir le talent de l’ailier All-Star, il sortait d’une belle saison avec Chicago où il s’était imposé comme un des meilleurs remplaçants de la Ligue. Joueur efficace en attaque, solide en défense, avec un bon QI basket et qui est prêt à laisser son corps sur le terrain, Young avait clairement fait sa part du boulot et il avait tout d’une bonne pioche pour encadrer la jeunesse de San Antonio. Oui mais voilà, il semble que Gregg Popovich a une idée différente concernant son nouveau joueur et celui-ci a vu son temps de jeu fondre comme neige au soleil. Alors qu’il tourne à presque 30 minutes par match en carrière, Thad’ n’en joue que la moitié à Fort Alamo (15,5). Et encore, c’est même pas le cas tous les soirs. Une situation difficile à vivre pour l’ailier, qui pense pouvoir donner plus à son équipe… si on lui laisse l’occasion de le faire. Des propos recueillis par Alex Kennedy de Basketball News.

« C’est très difficile. C’est très dur et frustrant par moments. Mais je comprends où va cette franchise et le fait que les jeunes doivent jouer. » […]

« Je suis toujours capable d’aller sur le terrain, de jouer à un très haut niveau et d’être régulier. Pour moi, il s’agit simplement d’obtenir des minutes. Si j’ai un certain nombre de minutes, alors je suis capable d’être régulier, aussi régulier que je l’ai été ces dernières années. »

On l’a compris, le temps de jeu est le principal problème et Pop’ se doit de faire des choix en pensant au futur de la franchise. Vaut-il mieux filer 30 minutes par soir à un vétéran qui risque de filer en juin prochain à la fin de son contrat ou à un petit jeune qui peut s’inscrire sur la durée ? Forcément, ça fait un peu sens mais c’est triste de voir un joueur si utile faire banquette alors qu’il pourrait rendre des services à un paquet d’équipes. Vu sa situation contractuelle et sportive, on peut logiquement s’attendre à ce que certains GM passent un coup de fil avant la trade deadline et San Antonio tentera sans doute de récupérer une petite contrepartie (un pick par exemple). À moins qu’on ne se dirige vers un scénario à la LaMarcus Aldridge avec un buy-out, ce qui permettrait alors à Young de rejoindre un gros contender à moindre coût. Courage Thad’, il ne reste que deux mois (10 février) avant la limite des échanges.

Thaddeus Young ne voit pas assez le terrain à son goût et ça risque d’alerter quelques équipes. Qui veut un bon couteau-suisse avec quinze ans de NBA sur le CV et seulement six mois de contrat ? 

Source texte : Basketball News

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top